Archives quotidiennes : 1 septembre 2011

Renfort

Alors que j’étais en train de bougonner dans un coin sombre de la cale cherchant une dernière bouteille de rhum avec qui passer la soirée, une gigantesque silhouette sortie de l’ombre. Nous eûmes cette conversation.

"Amiral Woland:- Mais bordel vous êtes qui vous? Vous avez bien du bol que ce soit la dernière bouteille de rhum dans ma main sinon je l’aurais déjà brisée contre une chaîne pour vous en planter le tesson dans le scrotum puis le remonter jusqu’à votre gorge, vous sortir la langue par l’ouverture ainsi pratiquée et vous pendre avec au mât de misaine. Pour l’exemple quoi.
Silhouette: – Ah oui, quand même…
AW: – ben oui quand même.
S: – Et bien profitons de ce coup de chance. Je suis là car vos patrons ne sont pas content.
AW: – Mes patrons? Vous rigolez des genoux? Je bosse pour personne moi. Même pas pour moi.
S. – C’est ce que croyez mais en fait vous êtes un pion dans l’immense conspiration judéo-maconni-illumninati-strèmistidedrouate mise en place par les serruriers communistes au rayon bleu. Comme tous les bloggueurs d’ailleurs.
AW: (débouchant la bouteille puis en en buvant une énorme lampée dégoutant dans sa barbe) – Z’êtes un con. Descendez de mon bateau ou je vous balance à la baille en vous attrapant comme à sac par les narines et l’anus.
S: – Je disais donc que vos patrons ne sont pas content, vous stagnez et n’attirez pas les jeunes. Il faut prendre des mesures afin d’élargir l’audience de votre blog.
AW: – Les quoi?
S: – les jeunes, vous savez ces êtres aux vêtements grotesques et aux coiffures toutes en piques et en mèches à qui ont peut vendre n’importe quoi même du Justin Bieber.
AW:- Jamais entendu parler. Et réflexion faite, j’aimerais que ça continue. Barrez vous.
S: – Donc, nous allons vous adjoindre une partenaire qui fera venir les jeunes ici en parlant de musique tout ça.
AW: – je ne travaille pas en équipe. Depuis tout petit on a toujours remarqué à mon sujet que je ne joue pas bien avec les autres. Ca vous dirait d’être écorché vif puis mis à tremper dans un tonneau de sel?
S: – La décision est déjà prise et vous ne pouvez rien y faire. Elle à les codes du bateau et elle est déjà à bord.
AW. – …
S: – Mais que faites vous? Lâchez moi! Je représente les puissances occultes du monde! Où est-ce que vous voulez mettre ce koala? Vous me faites mal! Au mon Dieu! Non! Nooooooooon!"

Mais il était déjà trop tard. Donc je vous annonce l’arrivée prochaine d’une nouvelle contributrice à Brèves 3.0. Je la laisse se présenter elle-même quand elle en aura envie. En attendant je vais finir la bouteille de rhum et utiliser le sang fraîchement recueilli pour baptiser ma dernière catapulte.

Opération chaos la suite

Voici quelques mois je recommandais d’aller participer aux primaires socialistes afin de voter pour le moins éligible des prétendants.

Je continue en relayant un message, parvenu à moi via Didier goux.
Ce n’est pas souvent que je fais des copié-collé mais c’est pour la bonne cause:

il est nécessaire, vital, d’aller massivement voter aux guignolades d’octobre. D’abord parce que ce sera fort amusant, puisqu’on vous demandera de signer un truc par lequel vous affirmerez la main sur le cœur (pensez bien qu’il se trouve – même le vôtre – à gauche, ne vous trahissez pas bêtement) que vous sanglotez d’émotion et d’enthousiasme devant les idéaux de gauche, que vous êtes au bord de vous pisser parmi rien qu’en y songeant, etc. : on n’a pas tous les jours l’occasion d’être félon et parjure. Mais surtout, vous aurez l’occasion de propulser sur le devant de scène progressiste celui qui ne s’attend à rien moins, de faire porter tous les espoirs de la gauche à des épaules qui tolèrent à peine le poids du tweed. Pour arriver à ce résultat mirobolant, il suffira de glisser dans l’urne le bulletin portant ce nom si beau et si gros d’avenir :

Jean-Michel Baylet

Voila, voila… Sinon, force est de constater que de voir des gens incapables d’organiser correctement leurs propres primaires vouloir diriger un vrai pays avec des vrais gens dedans est tout sauf rassurant.

C’est beau une révolution laïque et modérée

Le fort mal nommé parti de la liberté et de la justice, qui est le bras politique des frères musulmans et qui n’est plus loin de prendre le pouvoir en Egypte veut interdire les bikinis et garder la cire économisée, puisque j’imagine que l’épilation est superfétatoire quand on est bâché des pieds à la tête, pour recouvrir le Sphinx et ainsi cacher des inscriptions non-islamiques. Heureusement, comme ils ne sont que modération, ils préviendront les touristes avant. Ainsi, ils sauront à quoi s’en tenir et s’ils se font fouetter pour indécence, ils n’auront à s’en prendre qu’à eux-mêmes, pas du tout à la sauvagerie locale qui elle est laïque et modérée.

Vous vous souvenez quand nos chers journalistes nous expliquaient doctement que ces gens là étaient des extrêmes modérés? Moi je m’en souviens bien en tous cas.

En même temps, à Paris les types qui prient dans la rue ne sont pas contents des solutions de repli qu’on leur propose, comme si nous avions la moindre raison de leur laisser le choix. Gageons qu’eux aussi sont extrêmement modérés et qu’il n’y a pas de raisons pour qu’ils acceptent une solution qui ne leur semble pas assez correspondre à leurs « traditions » et autres « préceptes » même si de leur côté ils ne lèvent pas le petit doigt pour améliorer la situation.

Moi ça me donne aussi envie d’être modéré. Alors je propose, en toute modération, de ne plus donner le moindre sou à l’économie égyptienne et de foutre dans des geôles les plus sordides possibles tous les gens qui bloquent la circulation pour se cogner la tête contre un tapis, ou en tous cas en maison de repos car c’est quand même une attitude typique de personnes en état de nervousse brèkdaone. Toujours dans la plus absolue modération, on pourrait recouvrir avec du saindoux certaines inscriptions non-traditionnelles et heurtant notre sensibilité française.

Moi la modération, je suis pour!