Archives quotidiennes : 13 octobre 2011

La naissance de bébé X

Je suis trop vieux pour ce siècle.

Une femme a prévu d’accoucher en public et que ce serait "une performance artistique". Le public profitera sans doute de petits fours faits minute avec le placenta de la parturiente. Après elle "recontextualisera" l’éducation de l’enfant pour continuer la performance artistique.

Voila ce que c’est que la modernité. Ce bébé appartient à sa mère qui en fait donc ce qu’elle veut, plus rien n’est sacré, plus rien n’a de valeur. Les gens s’avilissent de façon obscène et sont persuadés que c’est bien puisqu’ils en ont envie. C’est amusant de voir que les modernes qui crachent sur ce monde de consommation ne raisonnent qu’en terme d’envie à assouvir immédiatement, ce qui est la définition de la consommation moderne et englobe aussi bien la vie sexuelle que l’achat de smartphones. L’étape d’après sera sans doute de se faire avorter en public pendant que celui-ci boira du champagne en se faisant des clins d’oeil de connivence parce qu’ils seront tellement à la pointe de je ne sais quoi.

Tout cela me donne des envies pyromanes.

Que retenir des primaires?

Alors que ce grand cirque va enfin s’achever, voici les 10 choses à retenir des primaires modernes, citoyennes, vivrensemblesque et tout-ce-qui-est-beau-et-bonnesque:

1) Contrairement à la rumeur selon laquelle les socialos seraient incapables d’organiser un pet donc un concours du plus gros mangeur de cassoulet, ils ont réussi à ce que cela ne se passe pas trop mal. Je suis aussi surpris qu’un puceau avec une chaude-pisse.

2) Les socialistes ont autant d’estime pour Jean-Michel Baylet, seul degauche à avoir bien voulu faire mumuse avec eux et ainsi à légitimer leur dînette, que des imams intégristes peuvent en avoir pour un cochon portant du rouge à lèvre.

3) Hollande était supposé gagner au premier tour mais le résultat de dimanche va être serré comme une main dans un rectum. Position dans laquelle la fille à son père est particulièrement adroite comme elle l’a déjà prouvé au congrès de Reims. Il est donc dans la merde comme l’index d’un gay un samedi soir.

4) Montebourg fait danser les deux premiers comme des marionnettes désarticulées. Pour le plaisir et la beauté du divertissement, espérons qu’il commence à leur donner des gages dangereux et avilissant comme de lui rapporter une bouteille de lait de chauve-souris porteuse de la rage ou de chronométrer lequel tient le plus longtemps avec un furet dans son slip.

5) Hollande essaie de la jouer froid comme les seins d’une sorcière portant un soutient-gorge en laiton pour avoir l’air "présidentiable". En fait ça lui donne juste une tête de chatte constipée montée sur un cou de dindon.

6) Titine à plus l’air d’un chef. D’un chef d’escadrille même… Comprenne qui pourra.

7) La Royale a versé quelques larmes. C’est bon signe. Depuis son discours de 2007 sur "les nombreuses autres victoires à venir" on pensait qu’elle avait perdu tout contact avec la réalité.

8) Les primaires ont l’air d’énerver les gens de l’UMP… Mais ils veulent en faire aussi. Ils donnent l’impression d’avoir un pied dans la tombe, l’autre sur une peau de banane, parkinson et la cohérence du clodo qui vit en bas de mon bureau.

9) Les journalistes se sont délectés à offrir tout le champ médiatique aux socialistes et Baylet, puis à tendre leurs micros aux inepties UMPistes comme des verges dans les gloryholes les plus courus du marais. La vraie démocratie comme ils l’aiment, quand un seul parti peut s’exprimer. Ca se voit comme des couilles de chien greffées sur un chat.

10) Vu la lourdeur de leurs esprits, il va nous falloir de plus grandes catapultes.