Qu’est-ce que le French Flair?

Nous voila à quelques jours de la finale de la coupe du monde de rugby entre la France et la Nouvelle-Zélande qui sera commentée par mes soins et les ceusses qui voudront bien se joindre à moi sur les docks.

Mais avant cela, parlons un peu de la plus grande fumisterie de l’histoire du rugby: le french flair.

Ce concept, inventé par les perfides anglais bien entendu, voudrait que par moment les français fassent une action superbe et pleine de panache alors que l’on ne s’y attendait pas du tout et que par conséquent ils gagnent le match à la fin.

C’est du très grand foutage de gueule ayant pour unique but de nous rabaisser. L’idée derrière le french flair est que les français sont trop mauvais pour gagner des matchs sauf sur des coups de folie. Le french flair vise à nous faire rester à notre place, au niveau des joueurs de Polynésie, si agréable à voir jouer mais impossible à prendre au sérieux. Le french flair va de pair avec le fameux "unlucky, good game" qui donne envie à toute personne normalement constituée de scotcher un vagin de vache sur la tête de l’anglais et de faire venir un taureau pour y bourrer un peu d’humilité.

Le french flair ça n’existe pas plus qu’un communiste intelligent et honnête. Des grands joueurs ont parfois des élans tels qu’ils transforment leur mouvement en poésie de l’action. Tous les pays produisent de tels joueurs (à part ces répugnants brûleurs de vierges d’anglais) qui ne peuvent s’exprimer que suite au travail ingrat, obscur et violent des avants. Quand la défense de l’équipe adverse est hermétique, il ne reste plus que le travail des avants.

Alors aujourd’hui le monde entier pleurniche comme un chiot dont la partie postérieure serait en train de se faire écrabouillée par un rouleau compresseur particulièrement lent parce que la France joue mal et gagne. Et bien que le monde aille au diable! Et si pour battre les Blacks nous devons pratiquer le rugby que j’ai pratiqué, le rugby à l’ancienne plein de vice, moche et brutal qui permet parfois, rarement, l’éclosion du plus magnifique des oiseaux dominant le firmament de sa grâce, et bien soit! Le panache ce n’est pas de faire n’importe quoi. Le panache, c’est d’aller au bout du monde, de rester unis malgré la haine dont on est entouré, et de gagner par tous les moyens disponibles même si cela se transforme en une boucherie telle que les néo-zed en viennent à regretter que leurs pères ne se soient pas contenté d’une petite gâterie.

Le vrai rugby français se trouve sur les terrain de fédérale, et je peux vous assurer que ce n’est pas joli comme une délicate sculpture de glace… Non, c’est plutôt beau comme un match de boxe.

Allez les petits! Pissez dans leurs poches et cognez les quand ils baisseront la tête pour voir pourquoi ils ont la jambe humide!

Publicités

7 réponses à “Qu’est-ce que le French Flair?

  1. Et si on pouvait de nouveau couler un bateau de faux écologistes, vrais agents du KGB, la victoire serait totale. Sans cette fois assassiner de photographe, ce qui n’est somme toute jamais une bonne idée…

  2. Copié, collé et expédié à : Marc Lièvremont (causerie d’avant match) hôtel Spencer on Byron, North Shore, Nouvelle-Zélande.

  3. Amiral, vous êtes d’une mauvaise foi admirablement patriotique devant laquelle on ne peut que s’incliner.
    Deux toutes petites remarques quand même : si vraiment le rugby français était celui des terrains de fédérale ça fait longtemps qu’il n’intéresserait plus personne à part quelques forts en gueule avinés. Les fourchettes et autre coup de latte dans les génitoires ça va bien cinq minutes, mais c’est franchement ennuyeux au delà. Et quand au combat d’avants, le problème c’est que les nations du Sud le pratiquent aussi beaucoup mieux que nous : vous avez vu ce que les All-blacks et les Australiens se sont envoyés dans la tronche dimanche dernier? Si seulement l’équipe de France était capable de faire moitié aussi bien…
    Mais en eux en plus ils savent jouer au ballon.
    Non, décidément, je ne parviens à trouver aucune bonne raison de soutenir l’équipe de France, en dehors du fait qu’elle est française. Alors ALLEZ LES PETITS!!!!

  4. Du sang, de la sueur et du mollard….

  5. « quelques forts en gueule avinés » Damned ! La thérapie, ce miroir qui me révèle.

  6. C’est le Munster!

  7. « de gagner par tous les moyens disponibles même si cela se transforme en une boucherie telle que les néo-zed en viennent à regretter que leurs pères ne se soient pas contenté d’une petite gâterie. »

    Ca promet ^^
    Cette philosophie, faut qu’elle reste sur un stade de rrrruby hein ! Faut pas que ça tombe dans toutes les oreilles.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s