Kindle, Holy terror et Rant

D’abord, le Kindle d’amazon c’est vraiment très bien. Didier Goux se demandait je ne sais plus quand  s’il devait se procurer ce type d’appareil, et bien je lui dis oui. Moins de 100 euros, une telle facilité d’utilisation que même un luddite comme moi a réussi à le configurer en quelques minutes, tellement de classiques gratuits et faciles à se procurer que mon engin s’est déjà remboursé lui-même, le même confort de lecture qu’avec un livre, et même une petite plate-forme internet toute pourrie qui permet de surfer un peu sur le net. Bref, le kindle, pour quelqu’un qui lit beaucoup de classiques et voyage pas mal, est une vraie petite révolution positive. Je plussoie beaucoup.

Ensuite, j’ai reçu « Holy terror » de Frank Miller. Je ne sais pas très bien quoi en penser. Au départ j’ai trouvé ça incroyablement fouillis et pénible à lire, même pour du Miller, puis j’ai compris que c’était fait exprès. Cette bédé illustre à la fois un cauchemar terrifiant et une soif de vengeance tellement gonflée d’adrénaline qu’on en tremble. Des tas de musulmans terroristes se font bousiller et c’est juste. Certaines personnes ont juste besoin d’être tuées. Ca commence par une citation de Momo le prophète analphabète comme disait Atatürk: « si vous rencontrez l’infidèle, tuez l’infidèle. » Et ça finit par une dédicace à Théo Van Gogh. Bon esprit mais entre les 2 c’est par moment un peu pénible. Donc à acheter comme geste politique, parce qu’on est vraiment un fan de Miller ou pour emmerder votre beau-frère socialo à Noël.

Enfin, j’ai lu « Rant » de Chuck Palahniuk qui est un livre plutôt malin et plein de trouvailles surprenantes (le concept de la tornade de sexe est vraiment tout à fait stupéfiant et la remise en cause du paradoxe du grand-père en ce qui concerne les voyages dans le temps est intéressant). C’est de la belle ouvrage pour qui aime les romans américains underground mais pas trop quand même.

Et demain n’oubliez pas notre rendez vous sur les docks à 10h.

Publicités

19 réponses à “Kindle, Holy terror et Rant

  1. Hum… Ils sont où, les classiques gratuits ? J’ai téléchargé le logiciel gratuit d’Amazon, qui permet de faire du Kindle sans Kindle, et j’ai l’impression qu’ils les ont vraiment bien cachés ! Je les ai vus avant de télécharger le logiciel, maintenant je ne les vois plus !

    En revanche, je vois quantité d’e-books payants qui promettent d’aider à trouver des livres gratuits pour Kindle…

    Combien de livres disponibles pour le moment ? Quelques dizaines de milliers ? C’est très peu !…

    Il faut bien savoir que pour l’instant, la probabilité qu’un livre donné, que vous voulez lire, soit en Kindle, est très faible.

    • Robert, si je peux me permettre, vous faites ça à l’envers. Faut aller sur amazon, depuis votre PC, où ils proposent des livres gratuits et fouinez un peu pour en trouver qui vous plaisent. C’est bien entendu plus difficile si vous cherchez quelque chose de particulier.

  2. Bon, c’est fini, toute cette pub pour le matce de demain ? Ça devient pénible, hein…

    :D:D:D

  3. La réduction de prix entre un livre papier et un livre Kindle est très faible. De l’ordre de 15 à 20 %, je dirais, à vue de nez.

    Vu qu’on enlève du coût l’impression et la distribution, le prix devrait être beaucoup plus bas. Les coûts informatiques ne justifient pas la différence. Amazon doit se faire des couilles en or sur les marges de Kindle.

    D’autre part, sauf erreur, vous êtes esclave d’Amazon pour votre bibliothèque. Vous n’achetez pas des fichiers qui peuvent être stockés et dupliqués chez vous où bon vous semble.

    Vous êtes liés au matériel d’Amazon ou au site Web d’Amazon (même avec Kindle sur PC). Ce n’est pas une librairie, c’est une bibliothèque dont Amazon vous prête la clé. Mais il peut vous la retirer à tout moment, ou changer le règlement intérieur comme bon lui semble.

    Enfin c’est ce que j’ai compris.

    Sinon, même sur PC, oui, il y a la qualité Amazon, qui n’a rien à voir avec celle des librairies françaises en dur (pour ne pas parler de celles en ligne). La qualité de « l’expérience Amazon », de l’interface du site, de son contenu, est tout simplement phénoménale.

    La dernière fois que j’ai essayé d’échanger un livre dans une très grande, très réputée, très culturelle, très indépendante et très de gauche librairie parisienne, au coeur du « quartier des éditeurs » (donc pas la FNAC, hein…), je me suis juré de ne plus jamais y foutre les pieds, et d’aller chez Amazon à la place.

    Le bouquin était abîmé, je ne m’en étais pas aperçu, et je n’aime pas me faire refiler des livres neufs qui ont l’air d’avoir été piétinés par un troupeau d’éléphants, mâchouillés par une famille de koalas, puis utilisés comme ballon de foot américain par une troupe de nègres en furie (ce qui est de plus en plus difficile ; je pense que les éditeurs français emploient désormais des équipes entières de jeunes des kartchés en contrats aidés pour procéder à ce genre de dégradations avant-vente ; ça ne s’explique pas autrement).

    Je suis donc revenu l’échanger.

    Pas un sourire de gauche ni une excuse solidaire, bien entendu. On m’a pris mon bouquin, on a accepté d’en commander un autre à contrecoeur, et on a refusé de me donner le moindre reçu. C’était « dans l’ordinateur », donc comment pouvais-je ne pas avoir confiance dans l’ordinateur ?

    On me demande mon téléphone, je le donne, ça va pas, seuls les numéros de téléphone portable sont acceptés. Pourquoi ? Pas d’explication, c’est comme ça.

    Je reviens une dizaine de jours plus tard, je donne mon nom (j’avais oublié les références du livre ; forcément, sans reçu…), heureusement, il était « dans l’ordinateur », on m’apporte le livre… c’était un autre livre.

    Mettons que j’avais commandé « Le confit de porc pour les nuls », on m’apporte « Les petits pois à la merde pour les nuls ». C’est pareil, hein, c’est un truc « pour les nuls », tu vas pas chipoter, tout de même. Donc, il faut le savoir : dans les grandes librairies de gauche, indépendantes, culturelles et solidaires, les libraires ne savent pas lire. Tu demandes un kilo de livres, ils te donnent un kilo de livres. De quoi tu te plains, connard ?

    On me renvoie donc sur un autre vendeur qui avait pas que ça à foutre, et qui me ressort… le bouquin abîmé que j’avais moi-même rapporté une dizaine de jours auparavant. Je demande s’il y en a un autre, on me dit : oui, il est pire, la couverture était carrément cornée.

    J’ai donc pris mon bouquin de merde pour lequel je m’étais déplacé trois fois avec mes pieds, en me jurant de boycotter désormais ce temple de la culture. Par un reste de charité chrétienne qui me perdra, je n’ai pas prévenu les zombies qui servaient de libraires qu’ils pouvaient aller se faire foutre, que j’achèterai désormais chez Amazon, et qu’ils devraient se préparer à pointer au chômage (mais un chômage de gauche, hein).

    Je note également des les grandes librairies culturelles, indépendantes et de gauche n’appliquent plus la remise de 5 % autorisée sur le prix unique. Elles ne distribuent plus, non plus, de cartes de fidélité permettant d’obtenir cette même remise au bout de cinq ou dix achats. Elle existe pourtant : mais il faut la réclamer…

    Seuls les profs d’université ont le droit de se présenter à la caisse, de réclamer à voix haute la « remise éducation » sans présenter le moindre justificatif, et on leur fait alors les 5 % auxquels ils ont droit en tant que fonctionnaires suçant nos impôts.

    Finalement, je préfère l’impérialisme américain.

    En plus, chez Amazon, on trouve des livres libéraux et des livres de droite.

  4. En cas de victoire, un Kindle à chacun, sans la surprise, œuf corse.

  5. « Faut aller sur amazon, depuis votre PC, où ils proposent des livres gratuits et fouinez un peu pour en trouver qui vous plaisent. »

    Oui, c’est bien ce que j’ai fait. Je ne retrouve plus les livres que je voyais avant d’avoir téléchargé Kindle. Comme c’est bizarre…
    D’autre part, il n’y a pas de moteur de recherche. Vous ne pouvez pas rechercher « Les koalas pour les nuls » + Kindle + gratuit. Ce serait trop facile…

    • Robert, je ne sais pas ce qu’il vous est arrivé… c’est moche. Mais moi j’ai déjà télécharger une trentaine de bouquins, que je peux transférer sur mon ordi et donc conserver comme je veux. Je sais qu’il existe aussi un logiciel qui transforme tous les textes pour être lisibles sur kindle, que pleins de sites outre amazon offrent des e-books et que pour le moment je suis enthousiaste.

  6. Vous pouvez faire une tour sur
    http://www.livrespourtous.com/
    http://www.ebooksgratuits.com/
    pour les classiques.
    Sinon il y a aussi http://www.teamalexandriz.org/ où les membres postent leurs livres (s’inscrire sur le forum pour les uploads)
    Vous allez dire que c’est pas bien mais quand on voit les prix Amazon pour les livres électroniques !
    Avec le logiciel calibre aucun problème pour transformer les fichiers.
    Cordialement,

  7. Merci, Astakoff, je vais aller voir…

  8. Jérôme Baraglioul

    Bonjour,

    Il y a une chose qui m’échappe : le prix de 99 €, c’est accessoires compris, ou bien il faut débourser en plus pour avoir la pochette, le chargeur, etc…?

  9. Bon ben… je crois que je vais attendre encore un peu, hein…

    (Sinon, la prochaine fois qu’on se verra, apportez-le, pour me donner un petit cours express !)

    • Jérôme, à ce prix là vous avez juste l’engin et le cable pour le relier à l’ordi.
      Didier, vous n’allez quand même pas écouter Marchenoir, l’homme le plus négatif du monde… Mais oui, je ferai ça.

  10. On va leur mettre aux Blacks !

  11. Est-ce-qu’il lit des pdf votre Kinder?

  12. Naïf, il me semble que oui.

  13. « mais y’a pas l’odeur du papier » !
    http://dictionnairedudiabledesbibliotheques.wordpress.com/

    :p

    (mais y’a vraiment que moi à avoir insupportablement mal aux yeux quand je me sers d’un machin genre Kindle ?)

  14. « Marchenoir, l’homme le plus négatif du monde » (Woland)

    Ah oui, pardon, j’ai écrit que l’expérience utilisateur d’Amazon était phénoménale, je ne le referai plus, promis : pas assez négatif…

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s