La seule réponse intelligente à l’art comptant pour rien

Une femme de ménage a nettoyé une « oeuvre d’art » valant dans les 800 000 euros en pensant que ce n’était qu’une baignoire sale.

Le triomphe du bon sens qui fait dire que l’empereur est nu et remet les déjections modernes à leur juste place, au niveau des poubelles qu’il faut descendre.

Nous devrions tous nous en inspirer, et si jamais on nous le reproche, on n’aura qu’à dire que c’est une « performance artistique ».

Je préfère la réaction « no knife » par laquelle des rigolos du MIT on fait une fausse oeuvre qui a ridiculisé tout ceux qui y ont cru et l’art moderne en général à celle de jihad boy:

 

Publicités

14 réponses à “La seule réponse intelligente à l’art comptant pour rien

  1. « Quand des gouttes d’eau commencent à tomber du plafond »
    M’enfin ! Il suffit d’aller voir le voisin du dessus !

  2. On peut aussi installer une famille de koalas dans la baignoire, mais bon, c’est réservé à des pervers très spécialisés. Puis ça risquerait d’augmenter le nombre de visiteurs.

  3. C’est la photo d’un des « indignés » de la Puerta del sol que vous nous avez mis là?
    Il me semble lire sur ses lèvres « non à la privatisation de la sécurité sociale » ou quelque chose comme ça.

  4. Ne le répétez à personne, mais Marchenoir enferme des koalas dans les meubles Ikea non montés qu’il accumule dans son appartement.

  5. Enfermer des koalas dans des meubles non montés, ça c’est très fort.
    Seul un très grand libéral pourrait réussir un truc pareil.

  6. Je vois que vous avez pigé le truc, Aristide. Ça prouve surtout que c’est un sadique accompli. Il en retire parfois un pressé entre deux planches, quand il a besoin d’un nouveau paillasson.

  7. il y a quelques années , à londres , un homme de ménage d’une grande gallerie privée avait flanqué à la poubelle une oeuvre d’art comptantpourrien laquelle était faite de débris , de cartons et d’autres bourdilles ( dans les cévennes , on dit « les escoubilles » pour désigner les déchets ménagers )
    le mec travaillait le soir , après le flux des visiteurs branchés
    au matin , choc du proprio , du gérant ou de l’employé qui ouvrait à 10heures !
    putain , l’oeuvre envolée ! ( et non , connard ! l’OEUVRE , en majuscule !)
    heureusement , rapidos récupérée dans le container poubelle ….il en avait fait tout un steack dans les journaux….interrogé , le pousseur de balais avait eu ce mot sublime « ça ressemblait à des ordures , je l’ai mis aux ordures , c’est tout »
    ce qui pose deux questions
    – comment le mec a-t-il su d’emblée que l’esclave avait balancé ça aux ordures et pas qu’elle avait été volée ? hé ben parce que PERSONNE aurait volé un truc pareil…..la valeur de l’OEUVRE est toute entière contenue dans son destin ; à la poubelle et pas chez un particulier
    – comment dans l’angleterre de torry blair , brave socialope dont la gauche française ne cessait de nous chanter les louanges ( au début du moins) qui avait rompu avec les restrictions budgétaires de thatcher et john major , les poubelles peuvent rester sur le trottoir jusqu’à des 10heures du matin , en plein quartier chicos londonnien ?

  8. Pfff… n’importe quoi. J’ai déjà tenté d’essuyer mes rangers souillées du sang de stato-gauchistes sur des koalas, eh bien je peux vous dire que le poil de koala, c’est tout mou, ça ne nettoie rien du tout.

  9. « le poil de koala, c’est tout mou, ça ne nettoie rien du tout. »

    D’accord, mais comme papier toilette, c’est divin.

  10. kobus : Baudrillard parle quelque part, dans les années 80, d’une grève des éboueurs à Paris pendant une exposition de détritus à Beaubourg… il y avait donc des sacs poubelles dégueulasses partout, à l’extérieur et à l’intérieur de Beaubourg. Ce qui fait qu’on ne savait plus où était la réalité et où « l’oeuvre d’art ». Il parle même d’éboueurs qui débarassent les « oeuvres » par mégarde, après la fin de la grève. Bon, il invente peut-être ce détail, mais alors c’était visionnaire.

  11. Marchenoir : essayez l’ornithorynque à poil dur (pour le sang stato-gauche). Mais ne vous torchez pas avec. Surtout pas.

  12. Les femmes de ménage ont bon dos si je puis dire , ces temps-ci quand il s’agit d’éponger les saletés de l’hyper classe.

  13. @ gil
    pour finir dans les détritus , la photo qui illustre l’article , c’est les éboueurs en colère
    faut les comprendre , à paris , on les accuse de ramasser les OEUVRES avec les sacs poubelles , à londres , on les accuse de pas ramasser assez vite les escoubilles sur le trottoir
    ou alors il s’agit de diarrhéïques cognant à la porte du cabanon , la crotte au cul « tu vas ouvrir , bordel de bordel ! y a pas que toi qu’a envie de chier ! actives toi un peu ! »
    non ?

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s