Archives quotidiennes : 7 novembre 2011

Tintin au Congo contre les congolais

A ma droite, Tintin au Congo qui est considéré par beaucoup comme une infâme bédé raciste digne des HLPSDNH. De nombreuses personnes réclament une notice explicative voire même de le censurer et de l’interdire à la vente. Dans les faits, cette bédé est souvent retirée de la section pour enfants des librairies pour son contenu choquant pour M. Moderne.

Bon… Moi je n’ai jamais trouvé ça si horrible, mais je ne suis sans doute pas un mètre étalon en terme de tolérance moderne.

A ma gauche, Mark Steyn mentionne dans son dernier livre « After America », la chose suivante (les parenthèses sont de moi):

« M. Onyango-Obbo (qui est un journaliste) a fait un reportage sur le fait que le Mouvement de Libération Congolais massacrait de très nombreuses personnes et donnait les morceaux des victimes à manger à leur famille. Dans le Nord Kivu, un groupe nommé « les effaceurs » ont voulu permettre l’exploitation commerciale des ressources minières de la province et, pour se faire, se sont lancés dans l’épuration ethnique par le cannibalisme. La guerre civile du Congo s’est déchaînée pendant la majeure partie de la première décennie de ce siècle sans être couverte par CNN (ou France télé) ou le New York Times (ou le Monde) car elle ne pouvait être utilisée pour blâmer George W. Bush.Sur les 6 millions de morts estimés, de nombreux furent mangés. Les deux parties du conflit étaient d’accord sur bien peu de choses à part que les pygmées constituent un excellent plat principal. Les deux parties les ont chassé comme si ils étaient le service au volant de la restauration rapide du gros gibier. Tout en les considérant comme sub-humain, ils croyaient qu’en faisant rotir leur viande, et en la mangeant, elle acquérait des pouvoirs magiques. En échange, les pygmées ont demandé au Conseil de Sécurité de l’ONU de reconnaître le cannibalisme comme un crime contre l’humanité, même si ça n’a servi à rien. »

Bon… Si c’est vrai, après tout je ne suis pas allé voir, je préfère quand même les congolais de Tintin.