Lectures plus ou moins sérieuses

Il y a quelques semaines, j’ai voulu vérifier quelque chose dans "l’archipel du goulag" de Soljenitsyne et il s’est produit un phénomène fort étrange. Le livre m’a happé et j’en ai commencé la relecture, puis, alors que je le trouve parfaitement épatant et drôle et instructif et tout et tout et bien je cale. Comme si, 15 après l’avoir lu pour la première fois j’avais aujourd’hui la maturité pour voir pleinement l’horreur du communisme tout en ayant perdu l’estomac pour la supporter… Ce livre se glisse sous votre peau et vous glace comme de l’azote liquide qui vous serait injecté directement dans les veines. Est-ce dû au ton rigolard employé par Soljenitsyne? Je n’en sais rien mais apparemment je ne suis pas encore assez blasé ou désensibilisé. Ce livre est le meilleur argument pour une limitation farouche et violente de la taille des gouvernements.

Dans ces conditions, j’ai lu diverses petites choses sans avoir accepté l’idée d’abandonner définitivement "l’archipel". Sur le tas, je vous en recommande 2 (si vous correspondez aux critères).

Si vous aimez la philosophie claire et bien écrite, la première est "de la foi" de Josef Pieper. Ce petit essai se lit comme une dissertation de philosophie longue d’une toute petite centaine de pages, extrêmement classique et incroyablement brillante. Il ne s’agit en aucun cas de prosélytisme ou de théologie, mais d’une réflexion profondément enrichissante sur ce qu’est la foi. Pieper est un vrai génie, c’est à dire quelqu’un qui rend simple et clair par ses explications et démonstrations des sujets complexes. L’opposé de tous les connards pédants qui compliquent tout pour avoir l’air plus intelligent auprès des gogos.

Si vous aimez la politique américaine et que vous lisez l’anglais, alors il vous faut acheter "Obama, the greatest president in the history of everything" que vient de sortir un de mes maîtres à bloguer et source d’inspiration régulière, j’ai nommé le très grand Frank J. d’IMAO. Le livre ne vous coûtera quasiment rien (moins de 3 euros) et il vous fera bien rire par exemple quand il décrit la façon d’enfiler un pantalon d’Obama… Mais je ne vous en dit pas plus. En tous cas moi, ça me fait me rouler par terre, ce qui est fort ennuyeux quand je lis dans des toilettes publiques.

Publicités

3 réponses à “Lectures plus ou moins sérieuses

  1. J’ai jamais réussi à finir l’archipel… Même à 16 ans quand je l’ai attaqué pour la première fois, ça m’a « écoeuré »… Comme un plat trop riche, une ale trop épaisse… Et plus ça va, pire c’est… On sait déjà l’horreur avant de la rencontrer, et ça la rend plus intolérable encore.

    Le bouquin sur Obama ça m’a l’air bien… Mais parle-t-il de ses rapports contre nature avec la communauté des koalas de D.C. ?

  2. Si vous en êtes à vous replonger dans « L’archipel » puis-je aussi vous recommander « Les récits de la Kolyma », de Varlam Chalamov, si vous ne l’avez pas encore lu.
    Moins ambitieux que Soljenitsyne, plus pessimiste, mais à mon avis indispensable.

  3. Je termine la relecture du « cheval rouge » d’Eugenio Corti, qui donne une bonne description du système de terreur de l’URSS de la deuxième guerre mondiale.

    Popeye

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s