La paille et la poutre

Je me demande si le fantasme du retour de bête immonde chez les degauches ne trouve pas son équivalent dans celui de la guerre civile chez les réacs… Comme le fétichiste qui se tire frénétiquement sur la nouille en rêvant à des femmes obèses doit avoir une frousse terrible d’une pandémie d’anorexie.

En même temps, les nazis actuels sont 8, consanguins et incapables de marcher tout en mâchant du chouinegueum donc ils ne représentent objectivement aucun risque pour la société, alors que les guerres civiles ça arrive quand un certain nombre de critère sont réunis, et c’est vrai que les filles tendent pas mal vers le style maigrelet depuis un certains temps.

Non, même avec la meilleure volonté du monde, je suis obligé d’arriver à la conclusion scientifique que les degauches vivent dans un monde virtuel peuplé de bisounours chevauchant des licornes qui galopent sur des arcs-en-ciel. Puis ces bisounours se réunissent autour d’un feu pour jouer à se faire peur et glousser de joie et de terreur contrôlée en se racontant des histoires de méchants.

Publicités

24 réponses à “La paille et la poutre

  1. Si la guerre civile devait survenir, il est clair que ce n’est pas de ce qu’on appelle l’extrême droite qu’elle proviendrait. Du moins dans un premier temps. Après c’est l’auto-défense qui prend ses droits.
    Mais on pourrait parfaitement imaginer un soulèvement dans les quartiers ayant déjà un statut de territoire plus ou moins autonome dès lors que la pompe à allocation sera tarie. Soulèvement orchestré par des gens organisés ayant une idéologie et disposant d’armes dont ni vous ni moi, du moins je le suppose, ne disposons dans notre penderie.
    Le gouvernement, soit par incapacité, soit par idéologie, soit les deux intimement mêlées, laisserait faire et on peut imaginer, mais ça relève de la pure hypothèse et d’une bonne dose d’espérance, que se dresserait une forme de résistance.
    On peut imaginer deux scénarios : un scénario de type révolution iranienne ou révolution de 1830 où tout le monde laisse faire sans résister et les dirigeants partent avec leur numéro de compte en Suisse dans la poche, un scénario plus animé comme en Libye ou en Syrie pour ne citer que des exemples récents, à comparer avec la Commune.

  2. Tous les candidats qui ne sont pas d’extrême-gauche doivent s’attendre à voir leur trombine agrémentée sur leurs affiches électorales d’une mèche et d’une moustache afin de dénoncer la bête féconde dont le ventre nauséabond, « immonde » notre belle démocratie de relents etc.

  3. @Paul-Emic
    Le gros problème c’est que ce genre de scénario a certainement déjà été envisagé par le(s) gouvernement(s), je suppose. Sinon comment expliquer que même pour un vieux juxtaposé calibre 12 on vous emm#*@* et il faut papiers, permis etc.alors que dans les « quartchiers pôpulaiiires » les kalach’ et autre courent les caves ? « On » veut être sûr qu’il ne puisse pas y avoir de soulèvement populaire des « méchants » et que les « gentils », au cas où, puissent se défendre.

    Quel danger pour ces pseudo démocrates qu’une population armée et entrainée à l’usage des armes… Hop, on en profite pour virer le service militaire, comme ça même si ces pauv’ cloches trouvent des armes ils ne sauront pas s’en servir… Et on diabolise, on diabolise…

  4. Excellente la contrepète !

  5. @ Franz je ne dis pas le contraire, mais « on » a beau prévoir, quand ça pète plus personne ne contrôle rien .

  6. « les nazis actuels sont 8, consanguins et incapables de marcher tout en mâchant du chouinegueum  »
    Vous voyez grand, Amiral!
    J’en vois 4 (dont moi ),allez on va dire 5 les jours de pluie, chez le Péli ^^.

  7. « Mais on pourrait parfaitement imaginer un soulèvement dans les quartiers ayant déjà un statut de territoire plus ou moins autonome dès lors que la pompe à allocation sera tarie »
    On peut imaginer, oui.
    Et même halluciner en voyant un transport de ces kartchés vers les belles grandes places de Paris et des grandes villes, avec tentes, viols de journalistes-filles, bâchées en première ligne et bisounours brandissant des banderolles « France terre d’accueil. Fraternité ! »
    Tout ça et pas de police ni armée. Sont occupées ailleurs.
    Ni de volonté politique de la part de nos élus: sont en conclave pour l’Euro.

  8. Gil, une idée de contrepèterie avec le mot koala?

  9. Il faut simplement haïr la France pour justifier l’Europe et il est difficle de donner la vraie raison: 1789. En Allemagne, par contre, le racisme est sérieux mais qui s’intéresse à ce pays chez les réac?

  10. Aristide, avec koala, faut chercher et comptez pas sur moi, ça me dépasse..

    Les koalas ont formé un parti le K.K.K. le Kamarad King Koala.

  11. Comme je suis un chouilla réac je vois arriver la guerre civile. Mais ce sera une guerre civile confuse, pas la Guerre de sécession, et je ne suis pas sûr que ce soit notre camps le vainqueur.

  12. J’ai vu hier au zoo un de ces marsupiaux. Il se déplaçait au ralenti, et avait une queue au poil très dru. Lent koala avec une queue rude.

  13. Je vous présente Jean. Jean, c’est un koala qui vit au Maroc et prétend servir d’animal de charge.

    Bref : Jean, koala, l’arabe, mais mulet, me dit-il.

  14. j’encolle le laid mulet à l’arabe ?

  15. Non, j’encolle le mulet à l’arabe laid

  16. Carine, dans une contrepète, les mots restent à leur place ! Ce qui s’échange, c’est une lettre, ou une syllabe, voire deux syllabes (ma 2º contrepète).

    Et, Carine, une des lois de la contrepète (vi, y a des lois, c’est comme la robotique^^) dit qu’on n’en révèle pas la solution, même quand on n’en est pas l’auteur et qu’on l’a trouvée…

  17. Bon, une petite aide sur la 2º, qu’est un peu forcée sur les bords (j’ai considéré « oa » comme une seule syllabe qui se prononce comme le « oi » de « quoi », passque sinon, hein) :

    Bref : Jean, kOALA, l’arabe, mais mULET, me dit-il.

    (une autre chose, Carine : peu importe l’orthographe : une contrepète est ORALE)

  18. Ah, j’oubliais l’essentiel : une contrepète se doit d’être gaillarde, paillarde, gauloise quoi^^

  19. Un koala plein de puces : quel koala, Martine, tout puceux !

    J’arrête, jil jure.

  20. Plutôt : quel koala, Carine, tout puceux !^^

  21. Ces histoires de paille et de poutre ne m’évoque rien d’autre que ce savoureux mot d’un grand acteur de film d’auteur, un certain Rocco : « Plutôt que de regarder la poutre dans le slip de ton voisin, regarde d’abord la paille dans le tien ».

    C’est dire si je n’ai aucun avis sur le débat en cours…

  22. Mais comme disait Lao Tseu, Que serait le toit sans la poutre et le grain sans la paille ?

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s