Archives quotidiennes : 8 janvier 2012

Jambon de Noël

Pour la recette de ce dimanche, en voici une découverte durant les dernières fêtes de Noël. La tradition veut que le jambon de Noël permettait de s’assurer des conversions. Délicieux et utile!

Ingrédients pour une quinzaine de personnes.

6kg de cuisse de porc crue sur l’os (un jambon quoi).
2 anis étoilée
12 grains de poivre
8 baies de genévrier
2 cuillères de cannelle en poudre
2 cuillères de coriandre en poudre aussi
300g de mélasse
 
Pour le glaçage

3 cuillères de moutarde en poudre
1 orange
20-30 clous de girofle
300g de cassonade

Préparation du jambon

Faire tremper le jambon pendant plusieurs heures dans l’eau froide (la baignoire du petit est tout à fait adaptée pour ça, et ça permet plein de blagues). Préchauffer le four à 180. Réduire en poudre les épices entières et les mélanger à celles déjà en poudre. Faut obtenir une texture pas trop fine donc le mortier se prête bien à ce genre d’exercice. Mélanger avec la mélasse. Mettre la cuisse sur une grande feuille d’aluminium (assez grande pour recouvrir toute la cuisse. Verser dessus le mélange avec la mélasse et veiller à ce que toute la peau jambe soit bien recouverte. Comme quand vous emmenez votre enfant albinos au soleil, mais que vous ne faites pas ça pour le punir.  Recouvrir avec l’alu, mettre la cuisse au four et laisser cuire pendant 2h30. C’est prêt quand votre thermomètre à viande indique 75 degrés. Si vous n’avez pas de thermomètre, plantez la cuisse avec un couteau, un tournevis ou une brochette (comme si vous étiez à une fête de banlieue). Si l’outil ressort facilement, c’est prêt. Si ce n’est pas prêt, recommencez dans 30 minutes.

Et maintenant… que vais-je faireeuh…? Ah oui, le glaçage.

Quand le jambon est cuit, enlever la feuille d’alu et peler la peau (comme pour faire rougir un noir) en prenant bien soin de laisser le gras. Mettre le jambon écorché dans un plat à rôtir sur une feuille de papier sulfurisé et propre de préférence. Mélanger la moutarde en poudre avec assez d’eau pour obtenir une pâte épaisse (c’est important pour que le sucre colle) et l’appliquer sur toute le jambon, même en dessous tas de feignes. Attention à ce que le jambon ne se délite pas quand même. Un peu de douceur que diable, ce n’est pas une strip-teaseuse! Que ce cochon ne soit pas mort pour rien.  Couper l’orange en tranches fines que vous presserez entre 2 torchon pour enlever l’excès de jus. Punaiser les lamelles d’orange au jambon avec des clous de girofle finalement pas superfétatoires. Planter des clous de girofle un peu partout dans le jambon en leur laissant environ 3 cm de lebensraum chacun. Enfin, saupoudrer tout le jambon avec une bonne couche de cassonade en la tapotant à la main pour bien la faire tenir. Vous allez en foutre partout, y’en a qui va tomber dans le plat de cuisson, c’est pas grave.  

Monter la température du four à 210. Cuire le jambon 15-20 minutes de plus en gardant un oeil dessus pour que ça ne crame pas. Quand le sucre est fondu et à légèrement caramélisé, c’est prêt.

Et voilà!