Le faux débat de la suppression du quotient familial

Le PS propose de supprimer le quotient familial, le noumebeurre ouane se déploie comme un polatouche pour voler au secours de cette idée pendant que la droite tape dessus comme sur un bébé phoque à l’ouverture de la chasse.

Et tout ce petit monde est pourtant totalement hors-sujet.

Le véritable problème est que la suppression du quotient familial, comme la TVA sociale d’ailleurs, revient en fait à augmenter encore les impôts dans un pays où le gouvernement bouffe déjà plus de 50% du PIB tout en creusant la dette comme un animal fouisseur utilisé comme cobaye pour de la cocaïne de synthèse.

Dans ces conditions, il est tout simplement immoral d’augmenter les divers prélèvements pesant sur les honnêtes gens. Cela revient à donner de l’argent de poche à un gamin, à le laisser le dépenser pour acheter des bonbons, puis à le laisser emprunter de l’argent à ses copains pour aller aux putes, et enfin à lui augmenter son argent de poche pour s’acheter de la drogue alors que son bulletin de notes est catastrophique.

Tout débat sur la protection de la famille et je ne sais quoi n’est que de l’enfumage. La seule question qui vaille est comment diminuer la taille de l’état.

Publicités

22 réponses à “Le faux débat de la suppression du quotient familial

  1. Amen !!

    A noter que le PS vient de découvrir que les « réductions d’impôt » ne bénifie qu’à ceux qui payent des impôts.
    Ca vous indique le niveau des mecs…

  2. Tout à fait d’accord Amiral. A part que votre métaphore me choque : il faut bien que les enfants s’amusent un peu, non ?

  3. Je suis inquiet. La production de gaz de shit prend du retard.

  4. C’est à cause de toutes les saisies policières Robert…

  5. Moi je suis pas inquiet mon gamin n’a pas de chicots…
    Par contre ces grands enfants des gouvernements (G et D) commencent a ne les briser menues….
    On va droit dans le mur quoi qu’il arrive et peu importe l’épaisseur du mur, le choc va être violent!

  6. J’adore vous lire, Amiral, même si je commente fort peu mais là…
    Vous avez bien entendu raison sur le fond: il faut baisser la dépense publique… Dans le cas du quotient familial, cela n’est pas seulement une hausse d’impôt: »
    Pour 2 raisons:
    1- Remplacer le quotient familial par un crédit d’impots revient à favoriser la natalité pauvre (immigrée, assistée, mal intégrée) au détriment la natalité de classe moyenne (française, productive, bien élevée -ou pas trop mal élevée). » (lu là: http://fboizard.blogspot.com/2012/01/bientot-un-impot-sur-la-connerie.html) et c’est quand même dommage…
    2- Ensuite pour certains qui seront concernés par la dite hausse d’impôt, cela sera franchement violent, ce qui n’est pas le cas de la TVA sociale.

    • Pulcino, vous avez bien entendu raison mais c’est un débat de 3ème degré! 1er: taille de l’état. 2ème: taux de prélèvements obligatoires tolérables. 3ème: les allocations. Il faut arrêter de s’embourber dans ce type de choses. Comme pour la Burqa, débat au 3ème degré aussi et ainsi de suite. Ce ne sont pas les « vrais » problèmes, seulement des symptômes.
      Tromelin, ouaip ,vaut mieux porter une minerve pour éviter le coup du lapin.
      Skandal, c’est vrai que c’est assez terrifiant une telle façon de penser.
      Jacques Etienne, je ne dis pas le contraire, seulement ils doivent aussi apprendre quelques limites.
      Robert, ne vous en faites pas trop pour ça… On gère.

  7. Comment augmenter globalement la pression fiscale sur l’ensemble avec le prétexte de redistribuer quelques miettes aux méritants.
    Méritants?

  8. Et à part cela, rien ne vous a fait bondir ds le billet du numberone ?
     » defendre une politique nataliste est totalement crétin et réactionnaire  » !

    • Corto, pourquoi que ça m’aurait fait bondir? D’une, venant de lui c’est logique. De deux, dans le contexte actuelle une politique nataliste « générale » et non « ciblée » est en effet une crétinerie.

  9. Entre nous, amiral, l’Etat doit-il subventionner les enfants des couples, j’en doute. Pour une fois, Valls avait ouvert une brèche que la droite s’empresse de refermer pour plaire ouvertement à son électorat catho-tradi avec 5 enfants et plus si affinités et plus sournoisement aux couples afro-maghrébins qui n’ont pas adopté les moeurs des français dits moyens. La TVA sociale est un autre genre d’arnaque. Effectivement, on augmente la fiscalité tranquillou et de l’autre on déconnecte l’assurance sociale du travail, donc on crée encore plus d’assistance et de dépendance.

  10. C’est tout parfait ça. Vous ne souffrez pas du décallage … ( horaire) ;)

  11. Memento, le problème de la déconnexion entre assurance et travail cela commence avec les charges patronales.
    Hors assurance accident du travail, les cotisations devraient être entièrement à la charge du salarié.

    Amiral, la difficulté aujourd’hui tient au fait qu’il faudrait purement et simplement rayer certaines dépenses pour aller vers l’équilibre des comptes. C’est nécessaire, mais cela provoquera des pleurs et des grincements de dents. L’absence de courage politique conduit aujourd’hui à procrastiner en attendant que le chute soit effective.

  12. Très lyrique, c’est bien continuez.

  13. Pourquoi NAIF, vous craignez la faillite des entreprises si les frais des accidents de travail sont à la charge des employeurs ? Votre libéralisme n’est pas conséquent

    Amiral, la politique familialiste était sans doute nécessaire quand Daladier, Vichy puis de Gaulle l’ont instaurée dans une continuité remarquable. Désormais, je ne vois pas bien pourquoi les contribuables devraient soutenir de leurs deniers des familles où on nous explique que lorsqu’un enfant s’en sort bien, cela relève du miracle. Les enfants, c’est un héritage de lignées familiales, pas la symbiose d’un désir de maternité et d’une affaire d’Etat. Mais bon, on va pas en faire un fromage…

    • Memento, mouais… ça va quand même un peu au-delà de ça. La richesse des pays est bien plus intellectuelle qu’autre chose (sinon l’Afrique dominerait le monde). Investir dans les enfants est un moyen d’accroitre ces richesses. Après de ouveau, ce n’est pas tous les enfants… En particulier dans le contexte actuel. Le truc, c’est que vos lignées familiales elles s’insèrent dans un contexte plus large. Mais je sais bien que les vrais libéraux sont parfaitement contre ce genre de politique.

  14. Memento,
    Je n’ai pas de crainte de la faillite, mais il me semble que du point de vue des responsabilités l’accident du travail se distingue nettement de la maladie ou de la retraite. L’individu peut pourvoir lui-même à ces deux derniers besoins alors que l’entreprise est responsable du premier et qu’elle peut influer sur ce risque par son action et donc moduler la charge qui lui incombe.

  15. En ce qui concerne la politique familiale, a-t-on jamais prouvé qu’elle est efficace, c’est à dire qu’elle incite les gens à avoir plus d’enfants qu’ils n’en auraient sans cela?
    J’ai comme un doute.
    Il me semble que bien des gouvernements de par le monde ont essayé d’augmenter, par des politiques publiques, le taux de fécondité de leur population, mais sans grand succès.
    Il n’est pas au dessus du pouvoir d’un gouvernement de faire baisser ce taux, mais l’augmenter…

  16. Le gauchiste alcoolique du Kremlin-Bicêtre, justifiant la suppression du quotient familial :

    « Tout d’abord, le quotient familial est un machin pour faire baisser les impôts : c’est donc une niche fiscale. »

    Bon ben voilà, c’est clair : tout ce qui ne fait pas augmenter les impôts est néfaste. Les impôts, par définition, doivent être infiniment élevés et en constante augmentation. Tout ce qui déroge à cette politique est un cadeau de l’Etat, une munificence envers les citoyens.

    La situation normale est le communisme où l’Etat vous vole 100 % de votre travail, puis vous en refile quelques miettes pour vous permettre de ne pas crever.

    A part ça, les gauchistes sont « contre l’exploitation » et « pour les opprimés ».

  17. « La situation normale est le communisme où l’Etat vous vole 100 % de votre travail, puis vous en refile quelques miettes pour vous permettre de ne pas crever. »

    Robert, il faut absolument que vous filiez chez Didier Goux, si vous ne l’avez pas déjà fait. Vous y trouverez une confirmation aussi éclatante qu’on peut le souhaiter de votre propos.

  18. @ Memento.
    Pas de problème pour qu’on arrête de « subventionner » les enfants des couples. Mais alors on demande à ce que les enfants en question ne soient pas obligés de cotiser après pour les retraites des gens qui n’ont pas d’enfants. Ou qui ont des enfants qui sont bons à rien et en font rien…

    Seulement je sens que si on fait un truc dans le genre, très vite on va dire que c’est encore pour favoriser ces salauds de « cathos-tradis-cinq-enfants-et-plus… « , parce qu’effectivement, comme l’Amiral le souligne, l’investissement en capital humain (enfants/éducation/etc.) est le meilleur qui soit. Pour une nation mais aussi pour des individus. OK, c’est un investissement à long terme. Parfois risqué. Mais ça paye comme pas deux.

    C’est un peu le problème des critiques contre tel ou tel aspect de la pensée libérale (genre ça va permettre à plein de vilains zimigris de venir, etc.), elles sont justifiées dans le contexte d’étatisation avancé qui est le notre, et seulement ce contexte. Si on va au bout de la logique libérale, ou du moins si on est à peu près cohérent, ces points se règlent d’eux même. D’ailleurs quand on y pense, du temps où l’État ne se mêlait pas de tout, les zimigris restaient dans leur savane et les gens avaient des enfants (assez nombreux, en général, y compris les riches) et s’en occupaient… Sans qu’on aie besoin de mettre des douaniers anti-clandestins et des quotients familiaux..

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s