Analyse des propositions de François Hollande

Je n’ai évidemment pas lu les 60 propositions pour remettre la France à sa place, apparemment assise dans la vase au fond d’un trou sombre, froid et humide, du mec tellement normal que les gens le prennent toujours pour un employé de supermarché quand il fait ses courses.

Pas besoin de me fatiguer les mirettes vu que j’en connais déjà exactement les grandes lignes.

En gros, il veut plus de "justice", ce qui est un doux euphémisme moderne pour justifier que l’état doit pouvoir mettre ses gros doigts gras et crochus sur encore plus de choses de nos vies, limitant ainsi toujours plus notre liberté. Il veut encore plus nous taxer en mettant fin aux cadeaux fiscaux, parce que dans la tête de ces gens, tout ce que l’état ne vous vole à coups de barres à mine est un cadeau. En fait, si vous ne lui donnez pas l’intégralité du fruit de votre labeur, c’est vous qui le spoliez. Il veut plus d’intégration des gentils zimmigris d’origine culturelle enrichissante tout en défendant le laïcisme militant du début du siècle dernier et ne voit pas du tout la contradiction pourtant aussi évidente que le bubon jaunâtre et de 500 grammes qui menace d’entrer en éruption à la commissure des lèvres de votre voisin de transport en commun. Si j’en crois le signe grotesque de ralliement de sa campagne, il veut aussi plus de 69, ou de décapitations, ce n’est pas encore d’une grande clarté. Il veut aussi moins de guerre et plus de poney pour tous, moins de maladies et plus de poudre de fée et ainsi de suite.

Quelle perte de temps. Hollande et les autres se rendent compte que les mêmes recettes ont donné un résultat qui ferait vomir une hyène championne de dégustation de cadavres particulièrement répugnants et leur solution géniale est de réessayer exactement les mêmes recettes avec les mêmes ingrédients de plus en plus avariés. Au moins, avec une bonne catapulte on pourrait assainir l’air ambiant, ce qui serait déjà un assez bon début.

Publicités

41 réponses à “Analyse des propositions de François Hollande

  1. Si on ne peut pas se battre contre eux [les communistes] pour sauver la France, alors il faut partir à l’étranger, traduire là-bas la vraie pensée française . Sinon, en France, on sera pris comme des rats.

    Bernanos au père Carré, 1946, in Je n’aimerai jamais assez, Père AM Carré, Cerf, 1994

    Et si le conseil de Bernanos était encore valable ?
    Et si le communisme de 1946 était devenu l’insidieux ramollissement des moeurs et des caractères, issu de l’emprise néo-communiste depuis la fin de la guerre, en d’autres termes le socialo-gnagnan-vivreensembletoustoutnus d’aujourd’hui ?
    Et si le conseil de Bernanos était encore valable ?
    (issu de ce très excellent blog http://luc1249.wordpress.com/2012/01/05/bernanos-et-un-salut/)

  2. « encore plus nous taxer en mettant fin aux cadeaux fiscaux » : quoique je ne sois pas un fan de Flamby, notez bien que l’essentiel des « cadeaux fiscaux » ne nous concerne pas tellement (à moins que je fasse erreur sur vos revenus !),
    Sachez que le « gauchiste » Pierre Bergé, financier de Ségolène (et autres je suppose) regrette de ne pas payer d’impôts tant son « conseiller fiscal » lui propose de niches ce qui est, avouez-le, très désagréable.

  3. Tout le monde bénéficie de « cadeaux fiscaux ».

    Quand vous prenez un café au bistrot c’est « cadeau fiscal » parce que la TVA est « seulement » à 5,5%.

    Quand vous mettez 50 € sur un livret A c’est « cadeau fiscal » parce que c’est exonéré d’impôts.

    Quand vous êtes « pauvre » (un Français sur deux) c’est « cadeau fiscal » parce que vous êtes exonéré d’impôt sur le revenu, vous ne payez même pas 1 % de ce que vous gagnez pour manifester votre « solidarité » et votre sens de la « justice sociale », rien, nada.

    Quand vous êtes un « pauvre » de grade supérieur c’est « cadeau fiscal » parce que vous avez un « tarif social » sur l’électricité, le gaz, le téléphone mobile et les pipes au Bois de Boulogne.

    Même un hyper-capitaliste (de gauche) comme le patron de Free prétend faire un « tarif social » quand il vend des forfaits mobiles sur le marché.

    Etc, etc, etc.

    La France est une nation de putes qui veulent toutes leur petit cadeau. Elles l’obtiennent, et elles sont traitées comme des putes. Normal.

  4. Amiral , je vous ai mis 5 étoiles.J’aime beaucoup « employé de supermarché », c’est tellement vrai.Hollande est dégoûlinant de bêtise.Vous n’avez peut-être pas vu sur Twitter mais certains en sont à comparer la beauté de Carla Bruni avec celle de Trierwieler . C’est éloquent de bêtise non? Hé bien, ça vient de l’électorat de Hollande. Voilà où nous en sommes. Quant à l’Islam , c’est une catastrophe mais vous remarquerez que lorsque Guéant fait quelque chose , c’est une levée de boucliers. Mais vous avez sans doute lu, il a fait expulser sur le champ un imam qui invitait à la peine de mort pour les femmes adultères et tous les juifs. Bizarrement , la gôche ne s’est pas insurgée là…
    Comme vous êtes amateur de recettes, je vous mets là, celle que j’ai publiée sur Twitter hier soir. Bonne journée et bon appétit. ;-D

    Cher @bernardpivot1 votre indifférence m’afflige. J’ai lu dans la journée que @CapAlexandre avait liquidé 2 caisses de Côte Rôtie. @1formel ne trouve plus les mots pour calmer la déconvenue. En tant qu’assistante, je me propose donc de vous cuisiner pour mettre un terme à cette fâcheuse situation afin de lui servir votre tête sur un plateau. Comme vous êtes connu pour être un fin gourmet, je vous découvre un de mes secrets culinaires.

    Ragoût de Pie-Veau , sauce Hollandaise:

    « Se procurer une tête (de veau ou autre mammifère de type homo sapiens) fraîchement coupée. Faire éclater l’enveloppe crânienne au maillet ou découper la calotte à la scie à métaux. Dans les deux cas, prélever ensemble le cerveau, le cervelet et le bulbe, contenant l’élément essentiel, les neurones. Eplucher les méninges. Mettre à part la pie-mère, richement vascularisée, et la membrane arachnoïdienne, avec sa sécrétion de sérosités, ainsi que la dure-mère, si elle n’est pas trop fibreuse. Placer les trois éléments dans un récipient et les battre avec un œuf en arrosant lentement avec du liquide céphalo-rachidien, de façon à procurer le goût primaire à cette sauce d’accompagnement. Sur une planche à découper, séparer le cerveau proprement dit du cervelet et du bulbe. Couper le cerveau en introduisant le couteau dans la scissure inter hémisphérique au fond de laquelle la lame devrait rencontrer le corps calleux, épaisses bandes blanches réunissant les deux hémisphères. Retirer les glandes pinéales et pituitaires toutes les deux appendices à la face inférieure de l’organe et dont le dégagement à la cuisson procure un goût amer. En revanche, ne pas gratter le cortex cérébral dont la couche superficielle est partie prenante de la saveur générale. Placer deux bouts d’oignons dans le trou de Monso. Aplatir les deux hémisphères séparés avec un battoir à main avant de les placer dans une poêle avec de l’huile et de l’ail, les deux côtés encore bombés, dirigées vers le haut. Laissez cuire 12 minutes et servir après avoir arrosé avec la sauce céphalo-rachidienne précédemment préparée, très riche en chlorure de sodium, carbonate alcalin et sucres. Tristesse, neurasthénie, dépression, perte de mémoire, obsession sexuelle, paroles hésitantes, déchéance intellectuelle, céphalées chroniques et suractivité mentale ne sont pas partie prenantes du goût.

    Vin d’accompagnement
    Il va de soi que ce met doit être consommé avec un Montrachet.

    Valeur nutritive
    Grande quantité de substances phosphorées, notamment de la lécithine, 13,26% d’albuminoïdes, 16,33% de graisses insaturées, 0,19% de sel et 69,10% d’eau.

    Cette recette atypique a été élaborée une première fois avec le cerveau de François Hollande ( dit l’hydrocéphale) dont l’abondance du liquide céphalo-rachidien avait permis une sauce particulièrement déliée. Comme vous pouvez le constater, il ne présente à priori aucune séquelles puisqu’il reste favori dans les sondages démontrant ainsi combien son électorat lui est semblable, j’entends par là écervelé.

    Votre toujours fidèle @Pinsondesarbres

  5. La justice « sociale », c’est comme la démocratie « populaire » : ça veut dire exactement le contraire.

    La justice « sociale », c’est voler aux gens le fruit de leur travail pour engraisser une classe parasitaire de fonctionnaires et d’assistés : c’est donc le règne de l’injustice.

    La justice « sociale », ça veut dire que le crime reste impuni, parce que « c’est la faute à la pauvreté » : c’est donc le règne de l’injustice.

    Méfiez-vous quand les communistes ajoutent des choses aux mots : la justice, je sais ce que c’est. Quand on commence à lui mettre des adjectifs, c’est mauvais signe. La liberté, je sais ce que c’est. Quand on commence à parler « des » libertés, c’est qu’on a quelque chose à cacher.

  6. Robert, permettez-moi une remarque :
    si vous aviez à décider des règles au profit de vos amis (« cadeaux fiscaux »), vous trouveriez bien une astuce pour les faire passer pour « destinées à tout le monde », c’est-à-dire « justes ».
    Quand aux « tarifs sociaux », il ne s’agit de rien d’autre que l’art d’atténuer la souffrance des pauvres et donc de brider leur ferveur révolutionnaire.
    Chez les Romains, il y avait déjà des distributions gratuites sans compter l’accès aux jeux (panem et cicenses) qui étaient un dû qu’offre le puissant au prolétaire (ou lumpun prolétariat selon les époques).

  7. « La France est une nation de putes qui veulent toutes leur petit cadeau. Elles l’obtiennent, et elles sont traitées comme des putes. Normal. »

    Tout est dit.

    Je rajouterai juste :

    « C’est le bordel. »

  8. Pingback: No comment | No One Is Innocent…

  9. Et c’est la grande débandade…

  10. Moi je n’arrive pas à comprendre pourquoi il n’y a pas UN politique qui tienne la route…J’ai l’impression qu’ils font un concour de qui sortira la plus grosse connerie…Et la pour ca on a des champions tout désignés…

  11. —La France est une nation de putes qui veulent toutes leur petit cadeau. Elles l’obtiennent, et elles sont traitées comme des putes. Normal.”

    Tout est dit.—

    Je dirais même plus : tout est dit.

    Quoiqu’en fait, c’est un peu insultant pour les putes.

  12. Il veut plus de moyens (Plus d’impôts sur ceux qui travaillent) pour intégrer nos gentils immigrés, lesquels sont, comme chacun sait, une « chance pour la France », et viennent enrichir un pays barbare, qui, depuis le rite primitif du baptême de Clovis, soit depuis plus de 1.500 ans, attend enfin l’étincelle que la civilisation éclairée (L’islam…(Défense de rire ou je vous traîne par votre fond de culotte devant le premier tribunal)) voudra bien lui apporter.

    Mais, dans le même temps, lui et ses sbires se cantonnent frileusement sur la rive gauche de Paris, et veillent ardemment à ce que ces « Chances pour la France » ne viennent pas pincer (Ils font bien pire à seulement quelques km à vol d’oiseau de la rive gauche) les fesses de leurs filles.

    Alors, que et qui croire ?

    Il veut remettre la retraite à 60 ans pour tous, alors qu’il a déjà 58 ans, et qu’il n’aurait donc plus que deux ans à travailler. Pourquoi s’entête-t-il à vouloir des lois que lui-même, et tous ceux de sa classe, sont les premiers à ne pas respecter ?

    Alors que et qui croire ?

    Il « n’aime pas les riches », il veut tous les taxer, il veut tous les pendre, il veut une politique marxiste pure et dure, et il est à la tête d’une SCI de plusieurs millions d’Euros.

    Alors que et qui croire ?

    La liste pourrait être longue…

    La conclusion s’impose d’elle-même : Inutile de chercher un seul élément de bons sens dans son programme, et dans bon nombre de ses concurrents, le cadavre de la France est encore appétissant, et les hyènes sont encore nombreuses à vouloir s’en repaître.

    Ceux à qui il reste quelques neurones iront, ces dimanches où les chacals attendent leur onction suprême, d’abord à la messe, puis, en famille, ou avec quelques amis, déguster un bon petit plat revigorant, arrosé d’une eau transformée… (Premier miracle de NSJC à Cana), un bien meilleur programme !

  13. « Si vous aviez à décider des règles au profit de vos amis (“cadeaux fiscaux”), vous trouveriez bien une astuce pour les faire passer pour “destinées à tout le monde”, c’est-à-dire “justes” . »

    Vous êtes bien gentil de m’attribuer les vices que vous semblez approuver, René. Les stato-gauchistes sont comme ça : ils ont une morale de voleurs donc tout le monde doit avoir une morale de voleurs.

    Histoire de mettre les points sur les i, au cas où je n’aurais pas été clair : je suis contre toutes les « niches fiscales » ou « cadeaux fiscaux », car je suis libéral.

    Je suis par conséquent en faveur d’un impôt faible à taux identique pour tout le monde, c’est à dire proportionnel, c’est à dire non progressif, c’est à dire que je suis contre toutes les enculades dites de « justice sociale ».

    Si tous les revenus sans exception étaient soumis à un impôt de 10 ou 15 % sans aucune exception, niche, cadeau, crédit, dédit, exonération, bourzouf ou usine à gaz de quelque sorte que ce soit, la fraude s’effondrerait, les rentrées fiscales augmenteraient, et les gens n’auraient plus de réticences à travailler, à investir et à produire des richesses.

  14. Pour trouver un programme présidentiel totalement différent, allez sur « lecandidatlibre », vous allez voir ça décoiffe !!! Un vrai libéral, ça nous change un peu des socialistes de droite et de gauche !!!

  15. « La Fédération française des motards en colère (FFMC) a annoncé aujourd’hui dans un communiqué qu’elle allait « déposer un recours auprès du conseil d’Etat pour obtenir l’annulation » de l’obligation de porter un équipement rétro-réfléchissant, qualifiée de « provocation du gouvernement ». »

    Voilà où on en est : l’inoffensive obligation de porter un gilet réfléchissant est qualifié de « provocation », et cette énorme atteinte aux droits de l’homme, cette quasi-résurgence du nazisme justifie qu’on mobilise les magistrats les plus expérimentés et les plus coûteux du royaume.

    Pendant ce temps-là : dette abyssale, chômage chronique, guerre ethnique, dépression économique et faillite en vue, etc.

    Mais Messieurs les motards trouvent indispensable de nous casser les burnes toutes affaires cessantes avec leurs petits problèmes de mode.

    Ces chochottes trouvent que les gilets réfléchissants ne sont pas assez seyants, et ils réclament à cet effet l’attention du conseil d’Etat lui-même.

    Il faudrait qu’on leur confisque toutes leur pétrolettes de merde pour payer la dette, comme ça peut-être que leur sens des priorités et de la décence se remettrait un peu à l’endroit ? (Mais j’en doute.)

    Ce pays est foutu.

  16. De toute manière la grande majorité des motards sont des incultes sans aucun goût. Il faut être particulièrement pervers pour oser chevaucher ces immondes moulinettes japonaises carrossées tout plastoc. De fait, ils ne méritent pas de porter un blouson de cuir et n’ont qu’un droit, celui de fermer leur gueule.

  17. Encore d’accord avec Robert Marchenoir.
    Air connu: combien de vies non perdues grâce à ce système réfléchissant ?

  18. Le « raisonnement » des motards : le gilet est obligatoire pour les grosses motos mais pas pour les petites, par conséquent c’est de la discrimination anti-grosse moto, par conséquent c’est bien la preuve qu’ils font ça pour nous emmerder et pas pour la sécurité, par conséquent Y FO PAS GILET DU TOUT.

    Ils auraient dit par conséquent Y FO GILET POUR TOUT LE MONDE, ils auraient légèrement moins donné l’impression de se foutre de la gueule du monde, mais c’était sans doute pas le but.

  19. Moi m’en fous, j’ai trouvé mon idole, désolé monsieur l’amiral.

    Il remet en jeu son mandat le 31 mars. Depuis trois ans, c’est lui le « boss » de la Fédération hospitalière privée du Languedoc-Roussillon, où il défend, parfois avec provocation, les intérêts des cliniques. Syndicaliste, Lamine Gharbi est aussi, à 46 ans, le P-dg de Cap Santé, un groupe d’établissements en pleine expansion. L’homme voudrait même en faire le n°1 des maisons de retraite dans l’Hérault.

  20. Oui, Coach, et Lamine Gharbi revendique le droit pour les cliniques privées d’accomplir des missions de service public qui leur seraient interdites jusqu’à présent.

    Un truc dont je n’avais jamais entendu parler et qui cache sans doute un nouveau scandale de notre belle république.

    Jusqu’ici, les stato-gauchistes nous disaient : oui, les cliniques privées sont moins chères que les hôpitaux publics pour les mêmes actes, mais c’est parce que ces derniers sont obligés de prendre en charge des missions de service public gna-gna-gna les pauvres.

    S’il s’avère que ces missions, loin d’être une charge insupportable pour laquelle le service public se sacrifie, sont au contraire un bon filon qu’il se réserve, ce serait rigolo.

  21. Et d’accord pour les systèmes réfléchissants, non mais, vous avez vu le temps qu’il faisait à 19h30 ? Du crachin dans la nuit, vous les voyez vous ces cons de piétons sur les passages protégés non éclairés ? J’ai failli m’en coucher deux ! Un gyrophare sur la tête bordel ! OBLIGATOIRE !

  22. @ Cretinus Alpetris
    Hélas non, ce n’est pas le bordel.
    Un bordel, malgré les apparences, c’est chauffé, organisé et surtout ça rapporte un max….

  23. « Un gyrophare sur la tête bordel ! »

    Pas nécessaire. En Angleterre, les passages cloutés sont éclairés depuis, heu… peut-être un demi-siècle ?

    Mais ça doit être trop simple pour des polytechniciens.

  24. C’est ce programme là que vous dénoncez ?

  25. Un gilet réfléchissant…, mais sacredieu, comment voulez-vous emballer les poulettes avec un gilet réfléchissant sur le dos?
    Vous croyez que les jeunes donzelles se pâment pour un type qui ressemble à un agent de la DDE?
    Et si c’est pas pour tomber les miquettes, à quoi ça sert de faire de la moto?
    En hiver vous vous gelez, en été vous crevez de chaud sous la combinaison, dès qu’il pleut vous êtes trempés, à chaque sortie vous avez une chance sur deux de finir – au mieux – paraplégique, etc.
    Non, la seule justification de la moto, c’est que c’est un aspirateur à minettes.
    Mais une fois que vous avez votre beau gilet réfléchissant sur le dos, vous pouvez directement aller vous la taper sur le lavabo.
    Non, je les comprends, moi, les motards, je les comprends…
    Un gilet réfléchissant… et pourquoi pas un poncho en poils de koala tant qu’on y est?

  26. J’en déduis que Hollande roule à moto sans réfléchir, avec sur la tête un gyrophare en forme de koala. De fait, c’est foutu pour la France.

  27. C’est vrai que ça aurait de la gueule : http://nsa22.casimages.com/img/2012/01/05/12010502531298895.jpg

    Il faudrait buter le connard qui a eu l’idée de ce texte débile.

  28. D’accord avec Robert, Interdiction des motos japonaises, tout les motard en Harley !!!

    Ca fait du bruit et ça va emmerder les écolos!!!

  29. Et les Ducati , les Triumph, les BMW, les Guzzy ?

  30. Sinon pour vraiment emmerder les écolos, il y ceci:

    http://www.bosshoss.com/

    Vavavoum!!

  31. Pingback: Programme de Hollande: une petite cuisine de mots trop agréable pour être honnête « Noix Vomique

  32. jamais à cours d’idées connes, les brestois de gauche ont lancé l’héol , une monnaie locale
    vous me direz que l’idée n’est pas nouvelle , et que toutes les monnaies avant d’avoir un destin universel , comme le dollar ( déformation du thaler autrichien , qu’on retrouve aussi en afwique sur la côte ouest , sous forme de bijoux retravaillés par les p’heuls , bref)ou le zéro , ont eu un destin local
    ce qui est moins courant , c’est qu’elle inclue d’emblée la pénalité à la convertibilité ( 2% au passage héol/euro) et la dévaluation programmée (2% tous les 3mois…ce qui fait dans les 8%par an….taux de dévaluation de la monnaie ou d’inflation des biens un peu dissuasif …)
    avec des objectifs ambitieux , promo de l’économie locale ET de la démocratie ( si tu écris pas démocratie dans un programme….c’esr que t’as rien pigé au film)
    si vous voulez rigoler ; http://www.heol.infini.fr
    enjoy !

  33. Si les « motards en colère » de mon cul avaient autre chose qu’un petit pois dans le cerveau et le socialisme comme idéologie, ils profiteraient de la loi pour lancer une gamme de blousons de moto à la fois esthétiques et réfléchissants.

    Et ils se feraient des couilles en or.

    Et ils n’auraient pas d’accidents.

    Et ils tomberaient les gonzesses.

    Mais pour ça il faudrait qu’ils soient libéraux, c’est à dire qu’ils aiment vraiment la liberté.

    La conception qu’on les « motards en colère » de la liberté, c’est : pousse-toi de là que je m’y mette. C’est : les contraintes pour les autres, et le droit de violer la loi pour ma pomme.

    Des socialauds, quoi.

  34. Robert, c’est gentil : « lancer une gamme de blousons de moto à la fois esthétiques et réfléchissants » mais ça ne correspond pas à l’idée « libertaire » de ces nouveaux chevaliers des temps moderne. Pour qu’ils se fassent « des couilles en or » faudrait inventer l’uniforme.
    Quoique, ils ne sont pas différenciés que ça.
    Liberté de mourir dans la beauté : que les bien-pensants ne les fassent pas chier avec le « principe de précaution ».

  35. Les motards militants ne sont pas libertaires. Ils veulent imposer des contraintes aux automobilistes, les menancent, les agressent physiquement, et hurlent à la mort dès qu’on prétend les soumettre, eux, à des lois.

    Ce sont des voyous bourgeois qui jouent aux rebelles.

  36. Des motards, j’en « fréquente » l’été où ils habitent (à huit parfois ) dans une maison proche de la mienne à Sévérac.
    Ce sont indubitablement des cons mais pas des bourgeois. Même, l’antithèse des bobos !

  37. Si Hollande gagne, ce sera par défaut et uniquement parce que tout le monde en a marre du nain…
    Pas pour son charisme ni pour ses idées bien sûr.

  38. Tiens, j’épinglais l’autre jour cette expression ahurissante de « justice sociale »…

    January 30, 2012

    Question: Why do people on the left demand “social justice,” and not simply “justice”?

    Answer: Because the things they want are not just. Therefore they add the word “social” onto “justice,” creating a new concept that bears no relationship to justice, but employs the word “justice” and elicits (from leftists and their various dupes) the same emotional and moral response as “justice.”

    Posted by Lawrence Auster at 04:42 PM

    http://www.amnation.com/vfr/archives/021579.html

  39. Voilà ce que c’est que de louper le coche! Il aurait dû naître quarante ans plus tôt, François. Ses partisans n’auraient pas été obligés de se battre les flancs pour le trouver beau et intelligent. La gauche aurait jugé ses propositions d’aujourd’hui parfaitement adaptées à la France de 1974. Elle se serait gourée, bien sûr, mais de bonne foi.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s