Archives quotidiennes : 31 janvier 2012

Brèves carioques

– Donc me voici à Rio. Sans surprise tout est assez bordélique et sale mais au moins les caïpirinhas sont bonnes. D’ailleurs, selon des sources bien placées, les meilleures caïpis sont faite à partir de jus extrait directement d’indiens de la forêt amazonienne.

– La devise du Brésil est « ordre et progrès », soit tout ce qu’il faut pour me donner une nausée digne d’une intoxication alimentaire aux fruits de mer dans un ascenseur servant de pissotière aux clodos locaux.

– Rio, comme toutes les villes qui se sont beaucoup développées depuis les années 70, est un fatras architectural parfaitement ignoble. Un jour il faudra quand même retrouver les coupables de ses abominations, ses criminels contre la beauté, et les étrangler un peu avec du fil de fer barbelé.

– Sinon, dans l’avion pour venir j’ai regardé « the artiste » et « le bonheur est dans le pré ». Sans me prononcer sur la valeur cinématographique de ces deux films, mais je reviendrai plus tard sur « the artiste », force est de constater que l’évolution des mœurs qui a eu lieu dans le temps qui les sépare est proprement ahurissante. Dans un cas un homme est victime de son arrogance et est sauvé par une femme, dans l’autre cas il est tout à fait admis qu’une bonne femme à seulement besoin d’un bon coup au pot pour se tenir tranquille.

– Pour finir, il parait que les teutons veulent imposer la règle d’or à tout le monde. Je ne suis pas contre l’idée. En fait je suis même pour tout ce qui lie les sales paluches des politicards, mais il me semble quand même que la règle d’or est l’équivalent budgétaire du junkie qui se coupe les pognes à la tronçonneuse pour ne plus pouvoir prendre son shoot. Ou, pour rester dans le même ordre d’idée, à la logique de Sam Bockarie.