Archives quotidiennes : 1 février 2012

Premières impressions de Rio

Peut-être est-ce dû à une bouchée bacalao avariée que je n’arrive pas à digérer ce matin, mais la pensée ci-dessous emplie ma tête comme une obèse emplie une baignoire pour enfant.

Rio de Janeiro semble fasciner le monde. C’est vrai que c’est fascinant de réussir à allier la laideur architecturale communiste, le culte du corps nazi, le « rythme » africain, la densité asiatique et le consumérisme américain. C’est comme si un démon particulièrement déviant avait gavé toutes les cultures d’huile de ricin après leur avoir fixé un entonnoir sur la bouche à l’aide d’une perceuse à percussions, puis les avait forcé à se soulager dans un trou putride et qu’une fois le résultat séché, cela avait donné une ville et ses habitants.