Archives mensuelles : mars 2012

Bosta!

Je rentre enfin ce soir. Je ne suis que joie de quitter le Brésil et ses chauffeurs authentiquement psychopathes, sa misère noire, ses brigands (un de mes contacts ici a échappé de peu à un kidnapping il y a quelques jours, finalement c’est l’agent de sécurité venu l’aider qui s’est fait embarquer…), les trois-quarts clodos qui exposent le fruit de leur minables rapines sur les trottoirs, son architecture sovietoïde, sa crasse innommable et la puanteur qui va avec, sa bouffe infecte (à part les churrascarias, mais en 2 fois 3 semaines je n’ai pas trouvé un légume avec un tant soit peu de gout) etc…

Alors on me dira peut-être que la France n’est pas forcément un paradis, mais au moins c’est chez moi.

Publicités

Vol zemmourien caractérisé

Coach Berny, fidèle d’entre les fidèles et personnage hautement sympathique, me fait remarquer que le sieur Eric Zemmour m’aurait peut-être un peu piqué une formule.

C’est là que ça se passe et c’est à comparer avec ça ousque j’écris dans les commentaires :

« Dans les tontons flingueurs le Mexicain, qui était bien français lui, dit en gros que les amériques, c’est bien pour faire de l’oseille mais que pour laisser ses os, y’a que la France… Les temps ont bien mal changés. »

Je vous laisse juger, mais si Zemmour ou une de ses muses me lit, ce serait bien de le reconnaitre et de le dire!

Ceci était une communication de l’association des blogueurs qui ont la grosse tête et qui s’embrassent les biceps tout en se regardant dans la glace pendant qu’ils écrivent.

Une réaction saine, normale et banale

Scénette, oui scénette, inspirée par un commentaire de lionarda. Bien entendu, toute ressemblance avec des faits réels serait purement le fait du hasard etc…

Le président-amiral Woland savourait une cigarette sur son balcon de l’Elysée donnant sur ce jardin paisible. Il savourait le fait de savoir qu’un terroriste islamiste de plus en moins représentait un risque pour son peuple. Il sentait la crispation de ses épaules se relâcher après les quelques heures pénibles qui venaient de se dérouler.

Un de ses conseillers spéciaux rentra dans son bureau. Instantanément la crispation resserra son étreinte sur ses épaules et le vague début de douleur intercostale qu’il ressentait toujours de manière prémonitoire en cas de problème grave se manifesta.

« – Président-amiral, vous devez voir ça. »

Il alluma la télé. A l’écran apparut instantanément le visage répugnant d’une de ces bêtes fourbes qui arrivent presque à prendre une apparence humaine. Le visage était en train de dire qu’il voulait porter plainte suite à la mort injuste de son fils. Que la France avait mal agit et qu’il la ferait payer.

« – Qu’est-ce que c’est encore que cette saloperie de connerie grotesque ? Si c’est encore une de vos blagues je vous préviens que je vous mets la main dans la gueule.
– Non, président-amiral. C’est bien la triste réalité. Le père du tueur veut poursuivre la France.
– Ce n’est pas le père d’un tueur bordel ! Des tueurs j’en ai jusqu’au bout de la rue ! Ce type était un terroriste islamiste, foutez vous ça bien dans le crâne avant que je me décide à l’y faire rentrer avec ce presse papier très laid. Bon, quel est le protocole dans ce cas ? – Il n’y en a plus président-amiral. Votre prédécesseur à dissout le département « sanction ». De plus, nous avons tout un tas de traités avec ce pays… Je ne sais pas s’il serait bienvenu de…
– Je vous coupe tout de suite. Fermez votre petite gueule de technocrate abruti. La force prime le droit bon sang de bois ! Et il ne nous faudrait qu’une grosse demi-heure pour transformer ce trou de boue puante en un trou de boue puante vitrifié. Et puis l’autre, quel sale con… J’espère que son procès pour haute trahison va bientôt avoir lieu. En attendant, il faut quand même que l’on fasse quelque chose. -Je ne sais pas très bien ce que je pourrais vous proposer président-amiral. – Où en est le prototype de catapulte à cochons ?
– Cela avance bien, mais la portée est encore bien trop faible. – Et un envoi de colis imbibé de poison par absorption cutanée ? – L’idée est bonne président-amiral mais il y a quand même un assez gros risque de victime collatérale avec cette technique.
– Hmm… Un « accident » de chameau ?
– Cela peut être envisagé, mais je crois qu’il ne se déplace que très peu. – Donc vous me dites qu’on ne peut pas faire ça de manière discrète ? – Cela me parait environ impossible, oui.
– Dans ces conditions, vous me trouvez un mec capable, vous lui mettez un parapluie bulgare dans les mains et puis basta. Je vous laisse 48 h, après ça je passe au prochain petit technocrate à la con pour remplacer votre cul osseux qui bousille mes fauteuils.
– Bien président-amiral, ce sera fait. »

Woland retourna sur le balcon et ralluma une cigarette en se concentrant sur le fait de détendre ses épaules. On n’entendit plus parler du père du terroriste islamiste.

Cuba, son soleil, ses cigares et sa police politique sanguinaire

Une petite info que je n’ai vue nulle part dans nos journaux locaux. Les dissidents castristes auraient reçu un texto disant : « Dès que le Pape sera parti, nous allons tous vous faire disparaitre. » Je ne crois pas qu’ils parlent d’un tour de magie avec fille très très sexy et mec aux dents éclatantes.

Sachant que les dictatures totalitaires soviétiques s’en tiennent généralement à ce qu’elles disent, je pense que quelques prières pour ces pauvres gens ne seraient pas déplacées.

Un des avantages de la démocratie, c’est que les politiciens ne font plus peur vu qu’ils ne font jamais ce qu’ils annoncent. Il est quand même important de s’en souvenir de temps en temps.

Il faut le dire et le répéter, Cuba est une île prison communiste et pas autre chose. Les gens qui prétendent le contraire sont des menteurs ou des malfaisants. Dans les deux cas ils devraient être catapultés du haut d’une falaise dans de la lave en fusion. Qui peut se charger de transmettre à Mélenchon et ses électeurs trépanés?

Français de type français, cette dissonance cognitive

Le petit monde de ceux qui font encore des efforts démesurés pour ne pas comprendre s’est ému parce que Sarkozy a osé parler de personnes d’apparence musulmane. Quand Aubry a parlé de femmes d’origine maghrébine et de françaises, les mêmes se sont aussi émus, mais moins fort hein quand même c’est une degauche donc elle ne pouvait pas penser à mal.

Pourtant tout le monde sait de quoi ils parlent.

Le fait que dans un pays très lointain, au fond d’une forêt, dans une ferme isolée il y ait un puits avec dedans un coffre contenant une poule qui couverait un œuf dans lequel il y aurait des papiers prouvant que certaines personnes aient eu un vague rapport avec la France à un moment de leurs vies et donc seraient indubitablement français n’y change rien. Certains français ont l’air plus français que d’autres, comme certains algériens doivent avoir l’air plus algérien que d’autres.

Va falloir se faire une raison, lutter contre la réalité est une tâche ardue qui nécessite de dépenser encore bien plus que 56% du PIB. Ceux qui veulent s’y atteler auront besoin de travailler sans relâche comme des bousiers, d’être d’une grande cruauté comme des vrais communistes, et de ne jamais reconnaitre la défaite comme ces japonais restés pendant 20 ans sur des îles désertes qui croyaient que la guerre continuait. Vu la nature d’infâme ténia de ces gens-là, je sais qu’ils en ont les capacités. A nous de les en empêcher.

Messire, Messire, un sarrasin dans une chariotte du diable!

Ce qui est bien avec les jolis tags qui fleurissent sur les murs des cités du 9-3 et d’ailleurs pour rendre hommage à Merah comme on fleurit une tombe, et avec son charmant géniteur qui veut faire un procès à la France c’est que, même si on refuse de la voir avec l’obstination d’un âne au caractère particulièrement mauvais, la réalité s’impose à nous de nouveau. Ils nous rappellent que l’autre ne nous veut pas forcément que du bien, qu’il n’est pas qu’ouverture tiède et moelleuse, bisous et chocolats chauds.

Nous sommes en guerre. Ce n’est évidemment pas un scoop puisque ça dure depuis presque exactement 1300 ans. Avec des périodes plus « chaudes » et d’autres plus « froides » mais cela ne change rien au fait que c’est une guerre. Après tout, pendant la guerre de cent ans, il n’y avait pas des batailles tous les jours non plus. Les évènements de ces dernières semaines ne sont pas autres choses que des faits de cette guerre qui continue.

Même un caillou de compagnie à suffisamment de perspicacité pour s’en rendre compte. Ce qui explique d’ailleurs pourquoi je préfèrerais avoir un sac de caillou pour représenter tous les membres de l’exécutif que l’ensemble de nos élites actuelles.

L’hypothèse que je vous soumettais il y a quelques temps selon laquelle si Israël attaquait l’Iran, nous aurions une guerre civile mondiale sur les bras est en train de s’incarner de plus en plus clairement.

Youpi…

Et c’est pour cela que vais me résigner à vaincre mes répugnances pour son programme économique neo-marxiste et que je vais voter pour Marine Le Pen. Pas parce que je pense qu’elle pourrait être un rempart contre quoi que ce soit ou parce que je crois en une quelconque de ses compétences. Non, je vais voter pour un symbole qu’on lui fait représenter contre son gré.

Alea jacta est et autres formules pompeuses toussa.

Les musulmans français craignent des répercussions violentes après les attentats de demain

Après les attentats islamistes de Mohamed Merah à Toulouse et Montauban, nous assistons à la petite danse kabuki classique selon laquelle les musulmans n’y sont pour rien et qu’ils craignent pour leur sécurité alors que ce n’est même pas juste puisque, de nouveau, ils n’y sont pour rien.

Nous y avons eu droit après les attentats islamistes à Paris en 95, et après les attentats islamistes du 11 septembre, et après les attentats islamistes de Londres, et après les attentats islamistes de Madrid, et après les attentats islamistes liées aux caricatures danoises, et après les attentats islamistes de Bombay, et après les attentats islamistes parce qu’un coran a été mal regardé par un infidèle et ainsi de suite. Commencez-vous à voir une tendance se dessiner?

Pourtant, jamais, ou à peu près, des musulmans n’ont été lynchés après tous ses attentats islamistes. Par conséquent, cette crainte n’est pas liée à une quelconque réalité. Ces déclarations d’inquiétudes  sont en fait des menaces aussi peu voilée que des mauvaises musulmanes. Ils nous disent en substance que si vous osez lier des meurtres commis aux cris de allah akbar et l’islam, vous êtes encore plus des salauds que prévu et on devra se défendre.

Seuls les musulmans peuvent se purger de leur tarés. C’est leur boulot, pas le nôtre, et ils ne semblent déployer une énergie considérable dans ce sens. A nous d’en tirer toutes les conséquences.

Palourdes, moules, crabes, leur cochon sherry et ses toasts

Voilà une recette qui montre bien que certaines alliances, bien que surprenantes, peuvent très bien marcher. Ce sera ma contribution au vivrensemb’. Alors oui, ce ne sont pas des associations totalement incroyables, mais je fais ce que je peux… Et puis le sherry lie bien l’ensemble. Très important l’alcool pour le vivrensemb’… Je ne sais pas si on peut en tirer des conclusions sur les cochons qui ne veulent pas boire un coup de blanc bien frais, mais par principe on devrait quand même se méfier.

Donc pour 2 personnes il vous faut :

50gr de pancetta, coupée en lardons
2 gousses d’ail coupées très finement et une entière et pelée
3 cuillères d’huile d’olive
100 gr de palourdes
100 gr de moules
150gr de chair de crabe
200 gr de Xérès (ou sherry donc) bien sec
4 toasts de baguette

1. Goûter le Xérès

2. Laver bien les palourdes dans une passoire pendant 5 minutes sous le robinet ouvert. Balancer celles qui sont encore ouvertes. Faire pareil avec les moules.

3. Faire chauffer une grande poêle avec un couvercle et y mettre la pancetta et les 2 gousses d’ail coupées dans une cuillère d’huile d’olive. Attention à ne pas bruler l’ail ce qui bousillerait gravement le plat.

4. Ajouter les moules, palourdes et chair de crabes dans la poêle, vérifier que vous avez bien gouté le xérès, puis verser ce qu’il en reste et couvrir. Laisser cuire quelques minutes jusqu’à ce que les coquillages commencent à s’ouvrir, puis retirer le couvercle et faire cuire un peu plus longtemps pour que le jus réduise un peu.

5. Faire chauffer le grill du four et griller les toasts. Les frotter avec la gousse d’ail entière et les imbiber d’huile d’olive.

6. Servir le tout dans un grand plat creux avec les toasts plantés à l’intérieur pour qu’ils absorbent tous ces merveilleux jus.

Et voilà!

Rowan Williams et le terrorisme islamiste

L’archevêque de Cantorbéry, qui se décrit lui-même comme un de ces gauchistes barbus contre lesquels mon père me mettait en garde dans ma jeunesse, démissionne de son poste à la fin de l’année.

Voilà une excellente nouvelle dans l’absolu. Ce type est un
mètre-hongre de notre suicide collectif. C’est avec des gens comme lui que l’Eglise d’Angleterre qui était contre la sodomie et pour la chasse au renard est devenue pour la sodomie et contre la chasse au renard comme disait l’Earl of Onslow.

Son relativisme moral ne connait aucune limite. Non seulement Rowan Williams a toujours refusé de reconnaitre les vertus de son pays et de sa propre religion, mais en plus il demandait l’application de la sharia en Angleterre, application qu’il considérait de toutes façons comme inéluctable. Ses 9 années à la tête effective de l’Eglise d’Angleterre ne sont qu’une longue suite de prises de positions démontrant une profonde détestation de soi et une envie de
mourir-ensemble tout en pensant que tout peut se régler par une joyeuse partie de cerf-volant si on fait suffisamment bien semblant de ne pas voir que les bisounours sont en fait d’affreux gremlins rabiques en train de nous dévorer les entrailles.

Espérons que son remplaçant sera moins minable et souhaitons à Rowan Williams… je ne trouve rien qui ne soit pas une pure insulte, donc je vais m’abstenir par respect pour sa fonction.

Ce qui nous amène à la situation actuelle en France. Quelques heure à peine après l’élimination d’un terroriste islamiste, tous nos politiciens cherchent à planter le clou rouillé et tétanique de la queue de l’âne dans l’œil de leurs opposants. Alors que la Nation a été agressée par la manifestation d’une culture totalement allogène, nous voulons à tous prix en trouver la cause en nous-mêmes parce que, comme Rowan Williams, non seulement nous n’avons plus confiance en nous, mais en plus nous sommes sur la pente fatale qui mène à la haine de ce que nous sommes.

Alors je le répète et vous invite à en faire de même : le terrorisme islamiste n’est la faute ni d’une société qui met de côté les jeunes, ni d’une société qui les choie trop, ni de lois trop répressives, ni de lois pas assez répressives, ni de l’UMP, ni du PS, ni du FN, ni du FDG, ni de poèmes de Brasillach, ni de paroles d’excuses. Les attentats islamistes sont la faute de gens qui veulent soit nous asservir, soit nous tuer. Ils sont extérieurs à nous et nous devons nous armer mentalement et spirituellement pour lutter contre eux.

Nous devons redécouvrir, et surtout faire redécouvrir aux autres, notre richesse et nos vertus pour avoir envie de nous défendre ou simplement accepter l’annihilation.

Le choix est simple et tout le reste revient à faire une french manucure aux ongles d’un pied atteint du stade terminale de la gangrène gazeuse.

Brèves du jeudi 22

– Je voulais écrire un billet sur la démission de l’archevêque de Cantorbéry à ma façon, mais les joyeux évènements du jour me mettent d’humeur badine, donc ça attendra demain. Avez-vous remarquez comme on respire mieux quand il y a un terroriste islamiste de moins ?

– Ce matin lors d’une discussion avec l’Amirale, je lui disais que le problème avec les terroristes islamistes, c’est qu’ils appellent la mort vu qu’ils pensent qu’ils auront droit à plein de trucs trop sympa. Par conséquent pour lutter contre eux, il faudrait sérieusement envisager de les torturer et de les donner à bouffer à des suidés. Elle me répondit que la torture était avilissante pour le tortionnaire et que la loi du talion n’est pas la civilisation… Elle n’a pas tort, mais je me demande quand même si nous ne sommes pas trop civilisés pour notre propre bien.

– J’aime vraiment commencer une journée avec du terroriste islamiste mort et un bon café.

– D’ailleurs j’aime mes terroristes islamistes comme mon café, moulus et au frigo.

– Les terroristes islamistes ils ne boivent pas, ils ne fument pas, mais qu’est-ce qu’ils aiment le plomb brûlant !

– J’ai toujours un sourire quand je pense à la tête que doivent faire les terroristes islamistes quand ils réalisent qu’en fait il ne reçoivent pas 72 vierges, mais 72 cierges et que la confusion est due à une coquille (et oui les c et les v sont voisins sur les claviers…).

– La seule chose qui me rassure avec les terroristes islamistes est leur bêtise crasse et le fait qu’au final ils zigouillent quand même essentiellement des musulmans. Je suis sûr qu’avec un plan un peu rusé on devrait pouvoir en éliminer pas mal. Je propose d’attacher un Coran à un fil et de s’en servir comme appât pour les faire rentrer dans un grand sac. Après on ferme le sac et on le catapulte.

– Je ne comprends pas du tout les gens qui cherchent une équivalence entre les enfants français de confession juive assassinés en France et les pov’ pitits palestiniens. D’un côté des français en France, de l’autre des étrangers dans un pays imaginaire. Il n’y a rien à comparer et heureusement qu’on se préoccupe plus de ce qui se passe chez nous qu’ailleurs.

– Encore une bonne nouvelle ! La viande rouge diminue par 2 les risques de dépression. J’ai toujours dit que les végétariens avaient l’air déprimé… en tous cas ils me dépriment.

– En fait, notre rapport à l’immigration revient à essayer de se fourrer un bonnet d’Irish Guard. Au début, c’est doux et agréable et rigolo et à la fin on se rend compte que c’est beaucoup beaucoup trop gros, qu’on ne risque de ne plus jamais pouvoir s’asseoir et même qu’on est en fait en train de s’éventrer tout seul. Donc en fait ce n’est pas une si bonne idée que ça.