On se voudrait Cortés et on n’est que Villegagnon

Peu d’inspiration aujourd’hui… J’ai voulu me lancer sur l’idée que comme les enfants battus, je me tords dans tous les sens, avec l’énergie d’un dingo australien qui a une grosse envie de casse-croûte à base d’aborigène, pour confirmer l’image que l’on a de moi et que, par conséquent, tous les blancs étant supposés être racistes, je faisais de gros efforts pour l’être, mais ça n’a rien donné.

Après j’ai voulu faire une étude comparative entre les
« Bienveillantes » de Little et la « Mort est mon métier » de Merle, mais ça va attendre que je finisse le bouquin de Merle en fait.

Enfin, j’ai envisagé d’écrire sur le fait que la tentation
concentrationnaire était en train de prendre des proportions inquiétantes chez les modernes, mais c’est un sujet battu et rebattu.

En fait je crois que le fait de repartir si tôt au Brésil me sape un peu le moral et l’énergie comme un discours de Martine Aubry qui fait mourir un petit morceau de votre âme à chaque nouvelle phrase. Même le film « Brazil » était mauvais!

Ma seule consolation est de me dire que de là-bas je pourrais échapper à la campagne présidentielle en cours qui n’est tolérable que si on accepte le postulat selon lequel ses différents acteurs sont en fait des comiques méconnus de tout premier ordre.

Publicités

16 réponses à “On se voudrait Cortés et on n’est que Villegagnon

  1. Bon voyage quand même Amiral !

  2. Partant pour un interim de luxe si necessaire, meme au pays des coupe-quequettes.
    Breton, la cohabitation avec les eoliennes m’a permis de developper la technique de brassage d’air, ce qui devrait pouvoir donner le change en attendant un moral meilleur !

  3. Bon, comme je n’ai pas la moitié du commencement des « bienveillantes » de Little dans ma bibliothèque et que « la mort est mon métier », j’accroche pas sur le titre, je me résous à rererevisionner la « cité de Dieu » pour penser à vous.
    Que les vents vous soient favorables monsieur l’amiral.

  4. Ecrire sur le manque d’inspiration quand on est en manque d’inspiration, c’est un grand classique qui marche toujours.
    Mais n’allez pas brûler vos vaisseaux pour autant, Amiral !
    Vous verrez, après un petit séjour dans l’enfer multiculturel du Brésil, la France vous paraitra un paradis et la campagne présidentielle un débat de la plus haute tenue.
    Bon voyage, et n’oubliez pas votre écharpe en poils de koala, l’automne arrive là bas.

  5. A vous lire, on a eu de la chance que Villegagnon ne réussisse pas à nous donner un empire au Brésil. Sinon le cirque présidentiel vous suivrait jusque là-bas.

    Après Merle et Little, essayez le Destin de A. D. de Ernst von Salomon. Vous pourrez vraiment faire une comparaison.

  6. bonjour amiral

    sur votre conseil je suis allé acheter « la religion » de Tim Willocks. A peine l’eut-je en main que je le relâchai tel un vampire ayant par mégarde trempé sa main dans un bénitier ! l’édition de poche est en effet ceinte d’un bandeau rouge portant l’appréciation littéraire de ……(roulement de tambour…..Antoine de Caunes !! (le plus beau des parasites sous-doués de la télé). Il nous explique qu’il a trouvé le livre formidable et l’a conseillé à tous ses amis. Au moins est-on sûr qu’il n’est pas ami avec Djamel D, comique islamiste, ni son frère Rachid D, analphabète comme ses pieds.

  7. Les Bienveillantes, la mort est mon métier, c’est l’effet Brésil, Amiral ?

  8. tout à fait hors de propos
    lu sur le rifagot , que l’extasy provoquait des lésions valvulaires cardiaques similaires à celles du médiator , mais bien plus précoces ( on ne prend pas des taz au même rythme ni aux mêmes doses que le médiator) et/ou sévères
    preuve anatomopathologique , avec un avant ( garçû sain de 30ans) et un après ( le même , quelques mois après , déglingue totale, cardiopathie avec nécéssité de remplacement valvulaire comme les papis , mais à 31ans)
    croyez vous que ça s’indigne de la même façon que pour le médiator?
    mmm?
    oui? non? peut être?
    que les grandes consciences , toujours prètes à sauter sur le poil de l’industrie pharmaceutique qui nous drogue à notre insu ( de notre mauvais gré), se mobilouzent?
    que l’on aille chercher une connivence entre le dealer de taz et sarko ? savoir si des fois il lui aurait pas fillé la légion honorifique, comme à servier ?

  9. savoir si , des fois, il aurait pas fait , ce dealer illégal ( puisque l’industriel est un dealer légal) des profits immérités ou illégitimes , comme on dit maintenant ?
    tiens , oui , ce terme « d’immérité » ou « d’illégitime » qui revient quand on parle de bénéfices ou d’enrichissement
    on dit aussi « sans cause »
    hé non , mon pote, « sans cause » c’est l’avocaillon, la bazoche qui bat l’estrade pour attirer le chaland

    et qui n’a d’autre ressource que de se faire homm’politiq’ pour avoir un public, un drapeau , un reseau , un salaire
    tiens , comme merluchon , par exemple
    pensons y , la prochaine fois qu’on entendra le terme « enrichissement sans cause »
    la dernière fois c’était sur vronze cul , à propos de l’immobilier
    les ménages moyens, un peu supérieurs qui avaient économisé et épargné ^poour s’offrir un truc qui avait pris de la valeur puis l’avaient revendu pour ensuite s’offrir un autre truc qui lui même….sans cause !
    sans cause , bordel !

  10. et donc comme tel, « enrichissement sans cause », à exproprier, nationaliser , dékoulakiser !
    façon NEP des années 20, famine en ukraine ( qui n’a jamais existé , aragon en fait foi , merci pour lui ) , ou révolution culturelle qui n’a fait aucune victime
    expropriation, spoliation, tentation concentrationnaire ….
    le meilleur des mondes
    j’aime
    les milices de la démocrature marcheront au pas dans les rues et les contables zélés traqqueront les mouvements bancaires sur le net
    encore mieux que 1984

  11. ha zut !
    « comptables »
    « traqueront »

  12. Robert Marchenoir

    Du verbe se mobilouzer ?

  13. non , non
    du verber « mobilouzir »
    y en a marre des forgeries et des néologismes tous fabriqués sur un verbe du 1er groupe
    sauvons les verbes des 2èmes et 3èmes groupes
    avez vous remarqué, qu’à mesure que l’inculture croît, ces verbes sont délaissés?
    forgeons des néologismes sur le modèle des verbes irréguliers !
    histoire de faire tartir les analphabètes ( comme leurs pieds)
    rejoignez moi dans ce combat

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s