Archives quotidiennes : 22 mars 2012

Brèves du jeudi 22

– Je voulais écrire un billet sur la démission de l’archevêque de Cantorbéry à ma façon, mais les joyeux évènements du jour me mettent d’humeur badine, donc ça attendra demain. Avez-vous remarquez comme on respire mieux quand il y a un terroriste islamiste de moins ?

– Ce matin lors d’une discussion avec l’Amirale, je lui disais que le problème avec les terroristes islamistes, c’est qu’ils appellent la mort vu qu’ils pensent qu’ils auront droit à plein de trucs trop sympa. Par conséquent pour lutter contre eux, il faudrait sérieusement envisager de les torturer et de les donner à bouffer à des suidés. Elle me répondit que la torture était avilissante pour le tortionnaire et que la loi du talion n’est pas la civilisation… Elle n’a pas tort, mais je me demande quand même si nous ne sommes pas trop civilisés pour notre propre bien.

– J’aime vraiment commencer une journée avec du terroriste islamiste mort et un bon café.

– D’ailleurs j’aime mes terroristes islamistes comme mon café, moulus et au frigo.

– Les terroristes islamistes ils ne boivent pas, ils ne fument pas, mais qu’est-ce qu’ils aiment le plomb brûlant !

– J’ai toujours un sourire quand je pense à la tête que doivent faire les terroristes islamistes quand ils réalisent qu’en fait il ne reçoivent pas 72 vierges, mais 72 cierges et que la confusion est due à une coquille (et oui les c et les v sont voisins sur les claviers…).

– La seule chose qui me rassure avec les terroristes islamistes est leur bêtise crasse et le fait qu’au final ils zigouillent quand même essentiellement des musulmans. Je suis sûr qu’avec un plan un peu rusé on devrait pouvoir en éliminer pas mal. Je propose d’attacher un Coran à un fil et de s’en servir comme appât pour les faire rentrer dans un grand sac. Après on ferme le sac et on le catapulte.

– Je ne comprends pas du tout les gens qui cherchent une équivalence entre les enfants français de confession juive assassinés en France et les pov’ pitits palestiniens. D’un côté des français en France, de l’autre des étrangers dans un pays imaginaire. Il n’y a rien à comparer et heureusement qu’on se préoccupe plus de ce qui se passe chez nous qu’ailleurs.

– Encore une bonne nouvelle ! La viande rouge diminue par 2 les risques de dépression. J’ai toujours dit que les végétariens avaient l’air déprimé… en tous cas ils me dépriment.

– En fait, notre rapport à l’immigration revient à essayer de se fourrer un bonnet d’Irish Guard. Au début, c’est doux et agréable et rigolo et à la fin on se rend compte que c’est beaucoup beaucoup trop gros, qu’on ne risque de ne plus jamais pouvoir s’asseoir et même qu’on est en fait en train de s’éventrer tout seul. Donc en fait ce n’est pas une si bonne idée que ça.