Palourdes, moules, crabes, leur cochon sherry et ses toasts

Voilà une recette qui montre bien que certaines alliances, bien que surprenantes, peuvent très bien marcher. Ce sera ma contribution au vivrensemb’. Alors oui, ce ne sont pas des associations totalement incroyables, mais je fais ce que je peux… Et puis le sherry lie bien l’ensemble. Très important l’alcool pour le vivrensemb’… Je ne sais pas si on peut en tirer des conclusions sur les cochons qui ne veulent pas boire un coup de blanc bien frais, mais par principe on devrait quand même se méfier.

Donc pour 2 personnes il vous faut :

50gr de pancetta, coupée en lardons
2 gousses d’ail coupées très finement et une entière et pelée
3 cuillères d’huile d’olive
100 gr de palourdes
100 gr de moules
150gr de chair de crabe
200 gr de Xérès (ou sherry donc) bien sec
4 toasts de baguette

1. Goûter le Xérès

2. Laver bien les palourdes dans une passoire pendant 5 minutes sous le robinet ouvert. Balancer celles qui sont encore ouvertes. Faire pareil avec les moules.

3. Faire chauffer une grande poêle avec un couvercle et y mettre la pancetta et les 2 gousses d’ail coupées dans une cuillère d’huile d’olive. Attention à ne pas bruler l’ail ce qui bousillerait gravement le plat.

4. Ajouter les moules, palourdes et chair de crabes dans la poêle, vérifier que vous avez bien gouté le xérès, puis verser ce qu’il en reste et couvrir. Laisser cuire quelques minutes jusqu’à ce que les coquillages commencent à s’ouvrir, puis retirer le couvercle et faire cuire un peu plus longtemps pour que le jus réduise un peu.

5. Faire chauffer le grill du four et griller les toasts. Les frotter avec la gousse d’ail entière et les imbiber d’huile d’olive.

6. Servir le tout dans un grand plat creux avec les toasts plantés à l’intérieur pour qu’ils absorbent tous ces merveilleux jus.

Et voilà!

Publicités

7 réponses à “Palourdes, moules, crabes, leur cochon sherry et ses toasts

  1. J’adore certaines émissions de télé, celles qui permettent de déguster quelques bon verres de Xéres, tout en lisant un bon bouquin, en remplissant en parallèle une bonne grille de mots croisés.

    C’est aussi utile pour le mémoire de mes études ethnographique et anthropologiques que je rédige depuis 40 ans, et ça m’évite de me gratter dans un bled puant, ou de prendre un douche de pisse de vache dans une case en bouse, même si c’est aux frais de la princesse

    En plus, niveau distraction totale et rigolade, on est proche des sommets.

    Ma conclusion provisoire est que :

    1) Au cours de l’émission, la théorie de Darwin s’applique parfaitement, puisque les vrais mongoliens s’écrasent quasi-immanquablement.
    2) Si la théorie de Darwin, s’appliquait parfaitement, ces hyper sous-performants ne devraient pas être là.

    Exemple, un des plus compliqués,
    pris dans l’émission « Money Drop » (TF1 vers 19h00 en semaine):
    Quel est le fruit commun aux personnages de Issac Newton et Guillaume Tell ? Quatre propositions : la pomme, la banane, la poire, l’orange.

    Prise de tête des candidats : Newtion, qui c’est ? Guillaume Tell, jamais entendu parler etc … etc …

    Mais je soupconne les organisateurs d’effectuer une sélection « spéciale » pour que personne ne s’apercoive que Idiocracy est bien là avec 500 ans d’avance.

  2. « Laisser cuire quelques minutes jusqu’à ce que les coquillages commencent à s’ouvrir, »
    Alors, ça a servi à quoi de balancer ceux qui étaient déjà ouverts, puisque le but, c’est qu’ils s’ouvrent ?
    C’est de la perte ! sauf si vous en faites du compost.

    Merci pour la recette.

  3. « Mais je soupconne les organisateurs d’effectuer une sélection “spéciale” pour que personne ne s’apercoive que Idiocracy est bien là avec 500 ans d’avance. »
    C’est une hypothèse.
    C’est ptet aussi au contraire pour montrer à quel point il est urgent de remplacer ce non-peuple.

  4. Xérès, ces vins sont mutés à l’eau-de-vie… les veinards.

  5. René de Sévérac

    A propos de Money Drop que j’ai eu ‘occasion de mater, « je soupçonne les organisateurs d’effectuer une sélection ». Je suis d’accord avec vous, sauf que moi qui me crois doué d’une grande culture (péché d’orgueil) quand il faut trouver le tube le plus ancien d’un chanteur dont j’ignore le nom, je ne ma ramène pas.
    Et je me débine sur Arte, râler sur l’écologie !
    (dans mon arrière-cuisine mon décodeur TNT m’offre un choix aussi limité)

  6. Exact René de Séverac. Je suis moi-même et par exmple gravement ignorant de la vie intime des Pokémons. Mais je me console en pensant que c’est une autre culture, « différente » doit être le mot juste.

    Et pire, je suis nul en plein d’autres domaines, notamment sur tout ce qui s’est passé avant ma naissance car bien évidemment, « je n’étais pas né ».

    • René de Sévérac

      Mon ami, « tout ce qui s’est passé avant ma naissance « , ça s’appelle Histoire et c’est ma passion, mais je ne peux vous faire aucun reproche car l’EN ne s’y intéresse plus, … sauf les Emprises Africains.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s