Brèves brèves de retour

– Donc me voici arrivé à bon port. C’est très plaisant, mais il faut dire que je n’ai pas encore ouvert les journaux…

– Récemment toute une tripotée de gens est arrivée ici en faisant une recherche avec les termes suivants : « Justin Bieber sado-maso ». Alors moi je veux bien, mais vu les miaulements qu’il nous inflige, il me semble très claire que ce type est bien plus sado que maso.

– Suis-je le seul à n’avoir strictement rien à foutre de ce qui semble se passer au Mali ? Je ne m’en tamponne même pas le coquillard avec une queue de cerise tellement ça n’éveille pas le moindre intérêt chez moi. En fait, je crois que pour mesurer le degré de ranafout’ que ça me fait atteindre, il faudrait utiliser le grand collisionneur de hadrons ou un truc comme ça.

– Au sujet de l’Afrique et des gentils pitits niafricains qui meurent de faim et de soif dans l’indifférence générale, leurs malheurs viennent de passer au cran (hahahaha) supérieur vu qu’une horde d’artistes mongolisant a décidé de se regrouper en une espèce de collectif « Paris-Africa » ou quelque chose comme ça pour hululer à la mort que les africains voudraient un peu d’eau pour faire des ricochets ou l’équivalent en idiotie. Quand finiront-ils par comprendre que les africains ont plus besoin de mettre en place des gouvernements qui ne soient pas constitués d’affameurs et
d’assoiffeurs professionnels que de blanche culpabilité ?

– On m’annonce à l’instant qu’Eva Joly se serait cogné la tête. Les gens viennent seulement de s’en rendre compte ?

– Plus ça va, et plus je me dis que la morale privée à un impact sur la taille de l’état. Cela méritera sans doute un billet un peu plus long un de ces jours… Mais pas là.

– Je viens de commencer « de l’urgence d’être réactionnaire » de Rioufol. Pour le moment… meh…

Publicités

24 réponses à “Brèves brèves de retour

  1. Robert Marchenoir

    Justin Bieber sado-maso.

    C’est évidemment dû aux koalas. Et aux regrettables traitements que vous leur faites subir sur ce blog.

  2. Je tiens à préciser que seule l’amirale peut se tamponner le coquillard, à moins bien sûr que vous n’ayez subi une de ces interventions dont le Brésil semble s’être fait une spécialité :-)

  3. Welcome Back Home !!!

  4. Plus ça va, et plus je me dis que la morale privée à un impact sur la taille de l’état

    Et inversement ! (c’est ma contribution à votre futur billet)

    Sinon, ça ne m’étonne guère que vous trouviez le livre de Rioufol bof-bof.
    Je ne l’ai pas lu, mais écrire un livre qui tienne la route c’est bien autre chose qu’écrire des éditoriaux.
    Dans le même ordre d’idée, j’avais lu le dernier bouquin de Malika Sorel dans la perspective d’en faire un compte rendu sur mon blog. Et bien disons que j’ai renoncé à ce projet…
    Rioufol, Sorel, et d’autres, sont forts courageux et de vrais bouffées d’oxygène médiatiques, mais pour ce qui est d’un travail intellectuel de fond il faut aller voir ailleurs.

  5. Robert Marchenoir

    Si je ne m’abuse, comme disait le docteur, le livre de Rioufol n’est autre qu’un meilleur de (en anglais : « best of ») de ses éditoriaux.

    Il n’y a donc pas tromperie sur la marchandise, et Rioufol ne prétend pas avoir commis l’essai du siècle.

  6. René de Sévérac

    « Quand finiront-ils par comprendre que les africains ont plus besoin de mettre en place des gouvernements qui ne soient pas constitués d’affameurs et
    d’assoiffeurs professionnels

    Ça me rappelle une discussion avec un togolais qui me dit (en 1963, çà ne nous rajeunit pas !) que sa maman le questionnait ‘Ils reviennent quand les Français ? »
    Trois ans après l’indépendance … pas folle la guêpe !
    .

  7. Vous êtes sûr Robert ?
    J’ai entendu Rioufol parler de son bouquin et il ne m’avait pas semblé qu’il s’agissait d’un simple best of.
    J’ai regardé l’ouvrage sur Amazon et ça ne m’a pas fait cette impression non plus.
    Mais comme je n’ai pas tenu le livre en mains je ne peux pas porter un jugement définitif.
    L’Amiral nous éclairera peut-être.
    A ce propos, le faramineux CSP parle justement du livre de Rioufol dans son dernier billet. Ca vaut la peine d’être lu, en quelque sorte.
    La conclusion, particulièrement, vaut son pesant de cacahuètes.

  8. Robert Marchenoir

    Aristide : il se peut que je confonde avec l’un de ses livres précédents.

  9. « Aristide : il se peut que je confonde avec l’un de ses livres précédents. »

    Oui sans doute ce sont tous les mêmes!

  10. Robert Marchenoir

    Léon, qui sait tout sur tout, qui a tout lu et notamment les oeuvres complètes de Rioufol, vous fait généreusement partager son savoir, Mesdames et Messieurs.

    Dites merci à Léon pour tout le mal qu’il s’est donné. C’est rare de rencontrer quelqu’un d’aussi savant et aussi enclin à transmettre ses connaissances.

  11. Zemmour a du talent mais des idées dangereuses (c’est un socialiste, national certes, mais socialiste tout de même). Rioufol manque de style et de mordant, mais il a les bonnes idées : il est libéral-conservateur.

  12. Je confirme que c’est un livre « original »… J’écrirai plus dessus quand je l’aurai terminé.

  13. Vous avez tort de vous moquez de ce qui se passe au Mali. Tout ce qui se passe au sud de la Méditerranée a rapidement, de nos jours, des répercussions importantes en France, et à Paris.

    Tenez, désormais, à chaque match international de football impliquant une équipe d’Afrique du Nord, c’est « l’ambiance » dans nos rues. Quand je dis « ambiance », c’est bien sûr de cette ambiance typique du sud, où l’on casse tout et l’on tape sur tout, que l’on soit triste parce que l’équipe a perdu, ou que l’on soit joyeux parce qu’elle a gagné, un peu comme certains pleurent de tristesse ou de joie.

    Ainsi, ce qui se passe au Mali pourrait rapidement enflammer leur capitale (Montreuil-sous-Bois), qui n’est qu’à quelques minutes à pieds de Paris, déclenchant des émeutes d’ambiance (Voir ci-dessus la définition de l’ambiance) et de là nous plonger dans une période de couvre-feu, façon novembre 2005.

    Donc, c’est quand même à surveiller.

  14. @ Frank Boizard
    Vous avez tout à fait raison… Sur les points de société, Zemmour a la bonne analyse et des idées claires. Pour l’économie, il est lui aussi (mais qui lui jettera la pierre, c’est tellement rare d’entendre autre chose, sauf à être économiste ou à le chercher) comme ses contempteurs, un socialiste bon teint. A tout le moins un étatiste à la française, ce qui nous a conduit (depuis Colbert) à un déclin économique continu et ne risque guère de changer.
    Rioufol est moins percutant mais plus judicieux dans ses analyses (économiques).

  15. Zemmour est dangereux : sa compétence en politique fait passer une redoutable incompétence en économie.

    Pourtant, dans notre monde, l’un et l’autre sont indissociables.

  16. On ne peut que regretter le 19ème siècle où « l’intelligence » était à droite, et jusque dans les années 60.

    Blondin, Nimier Morand, Aymé, c’est quand même autre chose que Sartre et son orchestre.

  17. Ce n’est pas ça, Marchenoir, chez Rioufol, le texte ça va, mais les images, alors.

  18. S’il vous plait, tous, faites un petit compliment à Léon qui s’est donné beaucoup de mal.
    Souriez, donnez lui une tape paternelle sur l’épaule et une ou deux pièces de monnaie.
    Bien sûr il va aller les boire. Mais quoi, ça donne soif de combattre le fascisme.
    Ah, c’est qu’il a une mission qui remplit sa vie, Léon.
    Des voix lui ont dit d’aller terrasser la bête immonde, alors il obéit et partout où il peut il pourfend l’esstrême droate avec sa petite épée en plastique.
    Il a bien mérité sa grenadine. Avec une paille.

  19. Encore un blogueur à biceps qui en veut à Léon. Trop c’est trop ! Je vous demande de vous arrêter !

  20. Robert Marchenoir

    Heureusement que ce n’est qu’une pastèque. S’il avait pris un melon, ce serait une vidéo raciste.

  21. EEEEFFFAAAA ! NOOOOOOOOOOON !

  22. Les voix qu’entend Lèon, pourraient elle lui dire de se mettre la tâte dans la cuvette des toilettes et de tirer la chasse jusqu’ à que mort s’en suive.

  23. http://lesenfantsdelazonegrise.hautetfort.com/

    Le lobby des Gros nez serait-il en train de devenir aussi puissant que celui des Nez crochus?

  24. sur les enfants de la zone grise, tant qu’on en cause, le taulier, stag, avait un jour répertorié , statistiques à l’appui, le chemin qu’avait pris les internautes pour venir chez lui
    savoureux
    et désopilant

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s