Archives quotidiennes : 22 mai 2012

5 brèves pour le mardi 22

– J’ai un peu perdu le rythme, je suis désolé toussa mais les huitres et les coups de blancs n’allaient pas se descendre tous seuls. Et puis il fallait que j’approvisionne l’Amirale en denrées à mettre sous ses croutes de sels et que j’apprenne à dire au Petit Mousse la devise de Tito «mort au fascisme, liberté pour le peuple! » On s’amuse comme on peut.

– Pendant ses quelques jours loin du tumulte et autre joyeusetés qui font tout le piquant de la politique, je suis tombé sur un album de Faizant reprenant ses dessins de la période 1986-87. C’était très drôle. D’abord il m’a permis de confirmer que les mêmes problèmes moisissent benoitement au moins depuis cette période et que donc la France n’est plus gérée depuis au moins 30 ans. Ensuite, moi qui prenais Faizant pour un vieux monsieur gentillet je suis tombé sur le derrière en regardant (lisant ? je ne suis pas sûr pour un dessin) une page où l’on peut voir Klaus Barbie escorté par des gendarmes dire un truc du style « 2 mois pour en arriver là ? Moi au moins de mon temps on pouvait dire que ça gazait »… Remarquez, peut-être que Faizant était effectivement gentillet pour l’époque, mais que les temps modernes sont devenus aussi mollassons que la matière grise de Taubira à l’époque où elle n’avait pas encore la tremblante du mouton.

– A tous les Jean Moulin de poche crasseuse qui s’endormaient en sanglotant doucement pendant l’entre-deux tours à l’idée que Sarkozy allait faire un coup d’état – cessez de rigoler, ils étaient plein sur twitter ces lobotomisés du rachis cérébral, je recommande d’en apprendre un chouia plus sur ce qu’est un vrai résistant avec du poil autour.

– J’ai bien compris que l’assimilation n’était plus de mise. Mais peut-on parler d’intégration quand des gens qui sont en France depuis 3 générations, et que l’on prétend français, continue à s’exprimer dans une langue étrangère et à porter des oripeaux à l’exotisme assez débectant tant il est grotesque sous nos latitudes?

– Suis-je le seul à trouver que le nom inepte du ministère du « redressement productif » fait très slogan anti-avortement ?