Archives mensuelles : juin 2012

Jours fériés cherchent sens

Malgré mon amour immodéré pour les marchés et la libre-entreprise, parfois on se demande s’ils ne veulent pas qu’on leur foute le feu à leurs roustons qu’on aurait préalablement cloués à la dure réalité.

Le dernier exemple en date est la proposition de l’association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH) d’échanger 3 jours fériés de fêtes chrétienne contre 3 jours fériés de fêtes de divers. Pour eux, les jours fériés ne sont rien d’autre que des jours où on ne travaille pas. Ils n’ont pas de « sens », pas de valeur, pas de raison d’être.

C’est bien, c’est moderne, c’est enrichissant quoi… Et peu importe que ce soit la culture actuelle qui ait permis aux entreprises de prospérer, peu importe que la France soit un pays chrétien, peu importe notre héritage et nos traditions, il faut changer parce que c’est comme ça et puis c’est tout, sinon on n’est pas bien, ni moderne, ni enrichissant.

Le plus rigolo dans tout ça c’est que, comme d’habitude, à force de vouloir avancer à marche forcée vers un futur toujours plus radieux et ben on retourne en arrière. Plus on veut gommer les différences, et plus on les met en avant. Plus on veut « réparer » les inégalités, et plus elles sont importantes et ainsi de suite.

J’imagine que l’étape d’après pour éviter la discrimination sera pour l’ANDRH de proposer que l’on joigne à son CV anonyme un extrait d’acte de baptême ou, à défaut, un prépuce tranché de telle ou telle façon afin de savoir qui il serait bon d’employer ou non.

Brèves du vendredi 29

– Comme disait Orwell : « gauche ou droite, mon pays » et c’est dans cet esprit que je suis bien obligé ce matin de reconnaitre qu’Hollande et Ayrault savent mieux compter que Sarkozy et Fillon. Ils ont bien compris que pour baisser les coûts de la fonction publique remplacer un fonctionnaire sur deux ne suffit pas. Alors oui bien entendu ils vont faire du mal à l’armée et embaucher des profs donc le résultat ne sera que modérément positif et les coûts ne vont pas tellement baisser, mais il faut admettre qu’en terme de logique et d’arithmétique pures ils sont quand même meilleurs que le gouvernement précédent.

– Sur le même sujet on ne peut d’ailleurs qu’admirer l’admirable cynisme de Hollande quand il a répondu que s’il devait y avoir une réduction des effectifs des fonctionnaires, il aurait quand même été mis au courant… Et puis cette façon de fissurer analement ses électeurs sans même leur susurré un mot doux dans le creux de l’oreille ou tenter une petite caresse par en dessous est parfaitement remarquable. Il faut vraiment être de gauche pour avoir un tel savoir-faire.

– Donc la tomate serait un fruitintrinsèquement chrétien… bonne nouvelle ! Ce qui me rappelle que la culture est de savoir que la tomate est un fruit et que le bon sens est de ne pas en mettre dans une salade de fruits.

– Voilà, c’est fait, j’ai lu la Bhagavad Gita. Bon… comment dire… bah c’est de la spiritualité indienne quoi. C’est tarabiscoté et assez faible. Je préfère la version « Bagger Vance » en fait (le livre, pas le film hein).

Momo Morsi dans le texte

Afin d’aider mes lecteurs à bien viser avec leur tolérance à 6 coups, voici une petite traduction (à peine orientée par moment) d’une partie d’un discours prononcé par Mohammed Morsi, nouveau président d’une Egypte printanière, le 13 mai :

Morsi: « [dans les années 20 (au moment de la création des frères musulmans par Hassan al-Banna) les égyptiens] ont dit: “La constitution est notre coran.” Ils voulaient affirmer que la constitution est quelque chose de formidable. Mais l’imam al-Banna, qu’allah le protège, leur a dit: “Non, le coran est notre constitution.”

Le coran était et continuera d’être notre constitution.

Le coran continuera d’être notre constitution.

Le coran est notre constitution. »

La foule dont il ne faut jamais sous-estimer la crétinerie congénitale: « le Coran est notre constitution. »

Morsi: « le prophète Momo est notre führer. »

La foule de glands: « le prophète Momo est notre führer.»

Morsi: “la guerre sainte est notre voie.”

La foule de pervers sexuels : “la guerre sainte est notre voie.”

Morsi: “et la mort au nom d’allah est notre vœu le plus cher.”

La foule de sauvages à catapulter boîtes à merde velues en avant sur des bites de chevaux modérément lubrifiées : “et la mort au nom d’allah est notre vœu le plus cher.”

Morsi: “primant tout, allah est notre but.

[…]

La sharia, encore la sharia et toujours la sharia. Cette nation ne pourra profiter de bénédictions et d’une renaissance qu’à travers la sharia islamique. Je fais le serment devant allah et devant vous tous que quel que soit le texte actuel [de la constitution]… si allah le veut bien, le texte reflètera réellement [la sharia], comme il sera convenu entre le peuple égyptien, les érudits islamiques et les experts juridiques et constitutionnels.

Réjouissez-vous et soyez certains que ce peuple n’acceptera pas un texte qui ne reflète pas le sens véritable de la sharia islamique en tant que texte à mettre en place et en tant que fondations. Le peuple n’acceptera rien d’autre.”

Dans ces conditions, vive la transition démocratique…

Ouin Ouin Ouin le PS a gagné

Bon le PS a les pleins pouvoirs et vous vous sentez un peu abattu. C’est normal. Pour vous remonter le moral, voici une traduction au débotté d’un petit discours d’un de mes personnages de fiction favoris le très fameux Malcolm Tucker de la série télévisée « the thick of it » :

« Je sais bien ce que les gens vous disent. Ils vous disent : « on vous déteste. Je te déteste toi. Je te déteste toi. Je te déteste toi. Tout le monde vous déteste tous ». Putain de et alors? Certaines personnes, aiment tout simplement détester putain. Certaines personnes, putain elles se promèneraient dans le putain de Jardin d’Eden en putain de pignant à cause de la putain de mauvaise réception de leur téléphone portable ! Ce sont le genre d’enculés qui ont regardé Mandela, putain de Nelson Mandela, marcher vers la liberté… et ont dit « est-ce que Diagnostique : Meurtre ne passe pas sur une autre chaine ? » Alors on les oublie putain. JB, Cal Richards, et leur horde de putain de robots, on peut les voir grimper la colline. Et tout ce que vous avez à faire maintenant est de vous baisser, ramasser n’importe quelle putain d’arme, ET BATTRE L’ENCULERIE JUSQU’A CE QU’ELLE SORTE D’EUX ! ON SORT D’ICI ET ON VA LES TUER ! METTONS LE FEU AUX LARMES ! ALLEZ!

La version originale ci-dessous (si vous avez une meilleure traduction n’hésitez pas, je viens de torcher ça le plus vite possible) :

Malcolm Tucker: I know what people say to you right. They say: « We hate you. I hate you. I hate you. I hate you. Everybody hates you. » So fucking what? Some people, they just fucking love to hate. Some people, they’d fucking walk around the fucking Garden of Eden, fucking moaning about the lack of fucking mobile reception! These are the kind of fucks who watched Mandela, fucking Nelson Mandela, walk to freedom…and said « is Diagnosis: Murder not on the other side? » So we fucking forget about them. JB, Cal Richards, and their hordes of fucking robots – they’re coming over the hill. And all you have to do now is bend down, pick up any fucking weapon – AND TWAT THE FUCKERY OUT OF THEM! LET’S GET OUT THERE, AND LET’S FUCKING KILL THEM! LET’S SET FIRE TO TEARS! LET’S GO!

Alors bien sûr, il faut remplacer Nelson Mandela par un non terroriste, « Diagnostique : meurtre » par une série française, JB et Cal Richards par Hollande et Ayrault, mais à part ça je trouve que ça remonte bien le moral.

Et puis il y a ça aussi qui est bien :

Al Swearengen :

« La douleur ou les dégâts ne sont pas la fin du monde. Ni le désespoir, ni des putains de raclées. Le monde fini quand on est mort. Dans l’entre-temps, il y a plus de punitions qui t’attendent. Supporte les comme un homme… Et rends en.

La version originale ci-dessous aussi:

Al Swearengen: Pain or damage don’t end the world. Or despair or fucking beatings. The world ends when you’re dead. Until then, you got more punishment in store. Stand it like a man… and give some back.

Alors on arrête de faire les fillettes, et on relève la tête. La victoire ne sera de toutes façons pas pour nous, mais nous devons préparer le terrain pour ceux qui nous suivront.

De la supériorité prouvée scientifiquement de la famille traditionnelle

Voilà des années qu’on nous serine sur tous les tons que le fait d’être élevé par des parents de même sexe, bien que dans ce cas le concept de « parents » soit bien entendu à prendre avec des pincettes et une tenue antiradiations, n’a aucun impact sur les enfants et pourrait en fait se révéler positif. Toutes remises en cause, toutes nuances et même tous haussements de sourcils interrogatifs en réaction à ce qui nous était imposée comme une vérité absolue vouaient le fautif à la menace de camp de rééducation par empapaoutage sans désir ni amour, ni lubrifiant.

Et bien une étude vient de démontrer qu’en fait non. 69% des personnes élevées dans des foyers « homoparentaux » comme on dit faute de terme moins offensant pour les yeux et les oreilles, ont de moins hauts revenus, une moins bonne santé mentale et physique et de moins bonnes relations sentimentales que les gens issus de foyers normaux, mais pas comme celui du président des bisous non plus…

Donc la propagande homo est une fois de plus démontrée comme étant un vaste bourrage de mou digne des chars les plus hot de la gay pride de Téhéran.

Mais en fait, ce résultat n’est qu’un détail de cette étude. Ce qu’elle démontre vraiment, c’est que ce qui est bon et sain pour les enfants c’est de vivre dans des foyers équilibrés où on ne divorce pas pour un oui ou pour un non, où il y a un papa et une maman qui sont là et qui ne changent pas toutes les 3 minutes, bref où il y a de la stabilité.

La seule conclusion logique de cette étude est que quoiqu’on pense du modèle familial traditionnel et bourgeois, c’est celui qui marche le mieux et qui par conséquent devrait être protégé par les pouvoirs publics et non pas dépecé comme un chat qu’on veut faire passer pour un lapin si on veut réellement offrir les meilleurs chances à nos enfants.

Tout est normal au pays du relativisme

Dieu que c’est amusant.

Reprenons depuis le début comme pourrait le dire DSK à une fille de petite vertu qui aurait raté une étape après avoir déroulé pendant plus de deux heures un fantasme particulièrement original d’icelui.

On met au pouvoir un président « normal », type qui a fait une ribambelle de mômes à une première femme et qui désormais vit à la colle avec une autre sans jamais s’être marié. Déjà, faudra me dire en quoi cette situation est « normale ». Ce qui est normal c’est de se marier puis d’avoir des enfants. Tout le reste revient à convoler en juste noces avec une chèvre au pays de la compagnie des lapins bleus.

Ensuite, le président « normal » a apparemment un goût très prononcé pour les bonnes femmes qui écrasent leurs mégots de clopes sur ses roustons avec le talon de leur escarpin. Pas franchement « normal » non plus sauf si on passe trop de temps sur internet pour des « recherches scientifiques » bien entendu.
Ensuite toujours, la maîtresse en place crache sur le décorum nécessaire à la fonction de son concubin. On est dans le presque anormal là non ? Parce que moi j’ai bien suivi hein, et on m’a expliqué en long en large et en travers (le titre du prochain film porno de Virginie Despentes ?) que Sarkozy avait laissé la fonction dégradée comme Justine dans la forêt de Bondy.

Et maintenant, la favorite du moment s’immisce dans une campagne électorale pour aller à l’encontre de la ligne prônée par le parti du président auto-proclamé des bisous pour le simple plaisir de poursuivre de son ire l’ex qui ne lui a pourtant rien demandé a priori et sans doute pas de se faire cocufier dans les coins. Si ça c’est encore normal je veux bien manger mon tricorne assaisonné à l’harissa.

Vous allez me dire qu’on s’en tape, et en surface c’est parfaitement exact. Cependant, je reste persuadé que morale privée et morale publique sont intimement liées, que les gens qui se comportent comme des fifrelins ne valent pas plus et que tout ce petit monde abject serait avantageusement remplacé par des koalas myxomateux qui au moins me voleraient moins de mes sous durement gagnés pour subvenir aux besoins et aux plaisirs de ma famille.

Quelques questions pour une reprise en douceur

– S’il est unanimement reconnu que Hollande a un air de pantin réjouit, en est-il autant pour le côté très « Duce » de Ayrault, ou est-ce moi qui ai de mauvaises références ? En attendant ça me le rendrait presque sympathique.

– Quand Hollande s’adresse à la « jeunesse » est-ce un code pour parler aux français d’extraction récente ou un pari sur la stupidité légendaire et prouvée des jeunes ?

– Quelqu’un a-t-il déjà calculé le coût de tous ces nouveaux « droits à » ?

– Un argument bidon que l’on entend souvent contre la peine de mort est qu’elle est supprimée presque partout. Ca me fait penser à ma Maman qui me disait quand j’étais petit « et si tout le monde saute par la fenêtre, tu feras pareil ? »

– Que peut-on encore dire à un Mélenchon qui a les 2 yeux au beurre noir ?

Une mesure de justice ?

Désolé pour le silence mais ils ont scandaleusement décidé de me faire bosser à la drill baby drill inc. donc j’ai eu moins de temps dernièrement. Mais là il faut que je me décharge comme un coup de chevrotine dans la tête d’un alligator du bayou.

Selon Ayrault, le retour de la retraite à 60 piges serait une mesure de justice. Au-delà de la formule qui tient du plus pur charabia novlanguien, il y a de quoi devenir marteau et vouloir jouer avec les membres du gouvernement à « on dirait que tu serais un juif et on dirait que je serai un français d’origine culturelle enrichissante ».

Où est la justice dans le fait de forcer de moins en moins de gens à travailler pour financer la vie de plus en plus de parasites ? Faudra-t-il une nouvelle loi taubiraesque pour faire reconnaitre cet esclavagisme pur et simple? Où est la justice quand on m’empêche de faire mes propres choix pour assurer mon avenir ? Où est la justice quand l’état dépense mon blé, celui de mon fils de 19 mois et de mes enfants à naitre et celui de leurs enfants à eux ? Depuis quand est-ce que la justice s’oppose au principe de réalité et aux mathématiques ?

Comme toujours j’en viens à me demander si ces nazes de compétitions sont des malfaisants ou tout simplement des débiles profonds (je sais que l’un n’empêche pas l’autre mais quand même…). Je n’ai pas la réponse, mais j’ai la solution qui nécessite l’utilisation d’une catapulte et d’une grande étendue d’eau…

Sinon, je suis en train de réfléchir à l’opportunité de faire des podcasts pour hurler ma haine tout en faisant profiter le monde de ma douce voix, rendant par là même les hommes jaloux et les femmes crémeuses. Quelqu’un sait-il comment ça marche ?