Archives quotidiennes : 13 juin 2012

De la supériorité prouvée scientifiquement de la famille traditionnelle

Voilà des années qu’on nous serine sur tous les tons que le fait d’être élevé par des parents de même sexe, bien que dans ce cas le concept de « parents » soit bien entendu à prendre avec des pincettes et une tenue antiradiations, n’a aucun impact sur les enfants et pourrait en fait se révéler positif. Toutes remises en cause, toutes nuances et même tous haussements de sourcils interrogatifs en réaction à ce qui nous était imposée comme une vérité absolue vouaient le fautif à la menace de camp de rééducation par empapaoutage sans désir ni amour, ni lubrifiant.

Et bien une étude vient de démontrer qu’en fait non. 69% des personnes élevées dans des foyers « homoparentaux » comme on dit faute de terme moins offensant pour les yeux et les oreilles, ont de moins hauts revenus, une moins bonne santé mentale et physique et de moins bonnes relations sentimentales que les gens issus de foyers normaux, mais pas comme celui du président des bisous non plus…

Donc la propagande homo est une fois de plus démontrée comme étant un vaste bourrage de mou digne des chars les plus hot de la gay pride de Téhéran.

Mais en fait, ce résultat n’est qu’un détail de cette étude. Ce qu’elle démontre vraiment, c’est que ce qui est bon et sain pour les enfants c’est de vivre dans des foyers équilibrés où on ne divorce pas pour un oui ou pour un non, où il y a un papa et une maman qui sont là et qui ne changent pas toutes les 3 minutes, bref où il y a de la stabilité.

La seule conclusion logique de cette étude est que quoiqu’on pense du modèle familial traditionnel et bourgeois, c’est celui qui marche le mieux et qui par conséquent devrait être protégé par les pouvoirs publics et non pas dépecé comme un chat qu’on veut faire passer pour un lapin si on veut réellement offrir les meilleurs chances à nos enfants.