Jours fériés cherchent sens

Malgré mon amour immodéré pour les marchés et la libre-entreprise, parfois on se demande s’ils ne veulent pas qu’on leur foute le feu à leurs roustons qu’on aurait préalablement cloués à la dure réalité.

Le dernier exemple en date est la proposition de l’association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH) d’échanger 3 jours fériés de fêtes chrétienne contre 3 jours fériés de fêtes de divers. Pour eux, les jours fériés ne sont rien d’autre que des jours où on ne travaille pas. Ils n’ont pas de « sens », pas de valeur, pas de raison d’être.

C’est bien, c’est moderne, c’est enrichissant quoi… Et peu importe que ce soit la culture actuelle qui ait permis aux entreprises de prospérer, peu importe que la France soit un pays chrétien, peu importe notre héritage et nos traditions, il faut changer parce que c’est comme ça et puis c’est tout, sinon on n’est pas bien, ni moderne, ni enrichissant.

Le plus rigolo dans tout ça c’est que, comme d’habitude, à force de vouloir avancer à marche forcée vers un futur toujours plus radieux et ben on retourne en arrière. Plus on veut gommer les différences, et plus on les met en avant. Plus on veut « réparer » les inégalités, et plus elles sont importantes et ainsi de suite.

J’imagine que l’étape d’après pour éviter la discrimination sera pour l’ANDRH de proposer que l’on joigne à son CV anonyme un extrait d’acte de baptême ou, à défaut, un prépuce tranché de telle ou telle façon afin de savoir qui il serait bon d’employer ou non.

Publicités

11 réponses à “Jours fériés cherchent sens

  1. Les trépanés du gland ont aussi droit à leur discrimination positive…

  2. Bonjour,

    Je travaille pour Newsring.fr, le site de débat lancé par Frédéric Taddeï, et je me permets de vous contacter car nous venons de lancer un débat à ce sujet qui pourrait vous intéresser, et nous serions ravis que vous partagiez votre point de vue.

    Comme vous l’avez indiquez, l’Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH) va proposer prochainement au ministre du Travail d’échanger trois jours fériés d’origine chrétienne, contre trois autres jours de congés à poser librement, d’après Europe 1. L’ANDRH suggère de conserver comme jours fériés Noël, le lundi de Pâques et le jour de la Toussaint, car «ces fêtes revêtent désormais une forte dimension sociétale», assure l’association, et de permettre plus de flexibilité en ce qui concerne le jeudi de l’Ascension, le lundi de Pentecôte et l’Assomption.

    Cette proposition de l’ANDRH n’est pas sans évoquer celle d’Eva Joly en janvier 2012. En pleine campagne présidentielle la candidate écologiste avait en effet émis le souhait que «les juifs et les musulmans puissent célébrer Kippour et l’Aïd-el-Kébir lors d’un jour férié.» au nom de la laïcité.

    Et vous qu’en pensez-vous ? Et si on abandonnait les jours fériés chrétiens ? (http://www.newsring.fr/societe/1072-et-si-on-abandonnait-les-jours-feries-chretiens/)

    Pour participer, il suffit de se connecter sur le site (à l’aide de Facebook, Google+ ou LinkedIn) et de cliquer sur “contribuer au débat”. Nous pouvons également vous créer un compte indépendant des réseaux sociaux si vous le souhaitez.

    Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me recontacter.

    Bien à vous et bonne journée,

    Jérémy
    Community Manager pour Newsring.fr

  3. Je ne pense pas que l’équité, les différences, les inégalités soient le principal problème des DRH, mais en clair comme le souligne justement le Figaro, « éviter que les fêtes religieuses non chrétiennes ne s’ajoutent au calendrier des fêtes chrétiennes. »
    Le DRH est un directeur de rentabilité humaine.

  4. « peu importe que la France soit un pays chrétien, peu importe notre héritage et nos traditions, »
    Oui, la France est un pays chrétien, que cela plaise ou non.
    Pub : venez voir comme c’est beau, un pays chrétien:
    http://secessioninterieure.blogspot.fr/

  5. Si c’est histoire de dire qu’on transforme des congés religieux en congés laïques, le mécréant que je suis s’en fout. Il y voit juste l’avantage de pouvoir transformer d’éventuels ponts en viaducs. Si c’est pour transformer des fêtes chrétiennes en fêtes « diverses », je ne vois pas où est le progrès.
    Mais, que l’on soit mécréant ou croyant, ces jours chômés ont un sens et une raison.
    En les leur enlevant on n’ajouterait que trois jours de congés payés aux cinq semaines légales.

  6. Ben moi je propose qu’on retire aussi le 14 juillet pour le remplacer par l’Aïd et le 11 novembre par la fête du Têt, toujours, évidemment, au choix de l’employeur. Ben oui, une fois qu’on est parti, c’est vrai que les fêtes de tradition religieuse ne signifient rien pour les immigrés, mais le 14 juillet et le 11 novembre non plus. Alors, pourquoi s’arrêter en chemin ?

  7. Les fêtes du calendrier correspondent à des faits historiques français et/ou à des faits culturels européens (d’avant).
    Je ne vois pas pourquoi, au nom de quoi, on les abandonnerait.
    Si les autres religions veulent avoir les leurs, ça peut se faire dans leurs pays d’origine, pas chez nous.
    On ne va pas imposer les fêtes chrétiennes en Egypte ou au Pakistan. Qu’ils nous fichent la paix.
    Maintenant, s’ils veulent être absents à l’école ou à leur travail pendant leurs jours de célébration, c’est leur problème et il y a toujours des arrangements.
    De là à nous squizzer nos jours fériés, non !
    De toute façon, nos fêtes sont transformées en fêtes laïques (Noël et ses cadeaux, Pâques et ses chocolats, etc…). Chacun est libre d’y mettre ce qu’il veut, y compris les Chrétiens !

  8. Carine, j’ironisais, bien évidemment. Je ne veux pas du tout que l’on laïcise le 15 août ou le jeudi de l’Ascension. L’étape d’après c’est le dimanche, parce que les musulmans veulent aller à la mosquée le vendredi et pour leur faire plaisir il faudra faire classe le dimanche et donner congé le vendredi

  9. L’ajout de prépuce au CV est une excellente idée mais elle se heurte à un problème de taille:les nombreuses règles sanitaires à respecter.

  10. Barbara
    Mais c’est bien ainsi que je l’avais compris ^^
    Je voulais simplement abonder dans votre sens !

  11. Et pourquoi ne pas utiliser 3 commémorations : 8 mai, 11 novembre , 14 juillet….
    Pourquoi pas 50/50 : une fête chrétienne pour une commémoration ? En effet le 14 juillet renvoie à la Révolution de 1789 et le 11 novembre à la Guerre de 1914-18, il n’y a déjà plus aucun témoin vivant pour 1914….alors que commémore-t-on….le « plus jamais ça…!  » et bien dans ce cas commémorons le 11 Septembre 2001 ….!! Cette date renvoie à des millions de témoins ….!

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s