Sex-toys et dynamite

Après analyse approfondie des faits, on peut considérer que les homosexuels en string à franges et godemichés indiqués pour le fistfucking à paillettes sont l’équivalent des musulmans
nytroglycériniques qui explosent un peu partout pour un oui ou pour un non : des minorités nuisibles à leurs communautés qui n’osent pourtant jamais les critiquer.

Publicités

20 réponses à “Sex-toys et dynamite

  1.  » des minorités nuisibles à leurs communautés qui n’osent pourtant jamais les critiquer » allons , allons, sans doute n’avez vous pas les bonnes lectures !

    Tenez, moi par exemple, j’emmerde la communauté gay:
    http://corto74.unblog.fr/2009/10/12/la-communaute-gay-memmerde-folie-passagere-199/

    et je ne vais pas à la gay pride:

    http://corto74.blogspot.fr/2011/06/je-nirai-pas-la-gay-pride.html

    Et croyez-moi, je ne suis pas le seul à penser ainsi.

  2. Pingback: » Zapping de la toile : Mekhissi-Benabbad agresse une jeune fille de 14 ans, compteur de gaz mouchard, la franchise de 30 euros bientôt supprimée, relocaliser, Hans Eysenck…

  3. Non solum la gay pride ne sert à rien sed etiam elle est hyper nocive pour les homos.
    Ca n’aide pas les jeunes qui doivent dire ça à papa-maman…

  4. Mon amiral (première fois que je commente, je suis ému huhuhu)
    croyez moi, ce que vous appelez la communauté (vous faites référence a l’ensemble des homosexuels, qui n’ont pas grand chose de commun a part leur orientation sexuelle, ou au « milieu homosexuel », qui traine ensemble?) critique très ouvertement.

    Personnellement, j’avoue, je m’en FICHE des personnes que vous décrivez. J’ai la « chance » (ha. ha. ha.) d’être inverti ET bougnoule. Alors si a chaque fois qu’un pédé ou un melon me faisait honte, je serais un concentré de repentance pour ce que je suis. Mais non, je me dis que je suis un individu qui n’a pas a être assimilé a d’autres personnes pour des comportements ou des opinions que je partage pas.

    POUR LES AUTRES, croyez moi, il y en a des tas qui crachent, qui critiquent, qui détestent « les tatas avec des plumes dans le cul, ces drags queens qui donnent une mauvaise image de nous, et pourquoi les médias ne montrent que ca? Que vont penser Robert et Monique de nous après ce carnaval? blablabla ». Donc des critiques y en a.

    Pour Carine, la aussi, croyez moi, ca aide.
    Grâce a la gay pride, j’ai pu savoir ce que mes parents pensaient des homosexuels (du mal.) sinon c’était un tabou. Si c’était pas passé au 20H du temps de ma jeunesse (avant que l’homosexualité soit représentée dans 9 séries et films sur 10) j’aurais jamais rien pu savoir. grâce a la gay pride, j’ai su que mes parents avaient un problème, mais que des milliers des personnes vivaient fièrement leur sexualité. Si eux le pouvaient, même de façon exubérante, pourquoi ne le pourrais je pas, de manière un peu moins exubérante!?
    Voila, et je suis pas le seul. Alors, bien sur, y en a des TAS qui trouvent la gay pride inutile et qui n’y vont pas (d’ailleurs, j’ai 3 fois sur 4 eu quelque chose d’autres a foutre) mais si, c’est utile!!!

    voila!!!

  5. « Grâce a la gay pride, j’ai su que mes parents avaient un problème. »

    Aaaah ! Cette utilisation frauduleuse de l’expression « avoir un problème »… Frauduleuse et mafieuse…

    « T’as un un problème ? », dit d’un ton agressif, c’est l’arme d’intimidation de ceux qui ont quelque chose à se reprocher, et qui s’arrangent pour le reprocher aux autres.

    Si vous connaissiez la langue française, Thraxxx, vous sauriez que c’est vous qui avec un problème (l’homosexualité), et non vos parents, qui, eux, sont normaux.

    Cela dit sans vouloir vous désobliger. On veut bien ne pas désobliger les homosexuels — à condition qu’ils soient honnêtes.

  6. Rectificatif : c’est vous qui avez.

    Je ne comprends pas que tous les blogs n’aient pas une fonction de prévisualisation.

  7. La gay pride fête l’anniversaire de la révolte d’homos nouillorquais;des flics particulièrement cons(sûrement des Irlandais) avaient l’habitude d’emmerder les habitués d’une boite pédé.Un soir,les fiottes en ont eu marre et ont consciencieusement bourré le pif aux rougeauds rouquins.
    Je préfèrerais,pour respecter l’esprit de cette commémoration,que les homos alignent des costauds en cuir noir,marchant eu pas de loie,derrière un porteur de pancarte arborant un slogan style « je suis homo et je vous encule ».

  8. Corto et Thraxxx, vous illustrez très exactement mon propos, je vous en remercie. En substance vous dites: « holala, les folles tordues c’est pas mon truc. Moi je suis un pédé ninja qui ne se fait pas repérer. Mais quand même, ces tatas emplumées ont tellement fait pour la cause que bon, leur action est globalement positive. » Alors que je ne pense pas non. L’homosexualité a toujours existée et a toujours été parfaitement tolérée, à part chez boeufs épais. Rien n’a changé, gaypride ou pas.

  9. La glycérine, lubrifiant efficace mais qui, de plus, est un alcaloïde désinfectant.
    Alors la glycérine, ni trop ni trop peu.
    (j’ai l’impression de ne pas faire avancer le débat avec ce genre de réflexion)

  10. Ce qui me gêne dans tout ça, c’est « pride ». Y a-t-il vraiment de quoi être fier?

  11. « L’homosexualité a toujours existé et a toujours été parfaitement tolérée, à part chez boeufs épais. »

    Euh, non, faut tout de même pas exagérer. Reconnaissons que l’homosexualité a, au contraire, été en butte à l’intolérance de la plupart des gens à la plupart des époques.

    C’est même, très probablement, un comportement dicté par l’objectif de reproduction de l’espèce.

  12. Je ne sais pas si la Gay Pride est nocive pour les homos, mais je suis bien persuadé qu’elle est nocive pour la société dans son ensemble.
    Pas parce ça traumatiserait madame Michu de voir des homosexuels en vrai, mais parce que la « Pride » accrédite l’idée qu’il est normal, qu’il est désirable d’exhiber sa sexualité.
    Que s’embrasser à pleine bouche dans la rue, se tripoter ostensiblement, se balader quasi à poil, se trémousser dans des postures non équivoques, etc., que tout cela est normal, sain, moderne, frais et joyeux, et que seules des grenouilles de bénitier hypocrites – parce qu’en réalité elles ont des rêves d’hommes singes plein la tête – peuvent y trouver à redire.

    Le fait que ce soit des gays et des lesbiennes qui se livrent à ce genre de spectacle dégradant est secondaire. Le problème principal de la « fierté homo-sexuelle », c’est pas l’homo, c’est le sexuel.

  13. Parfaitement d’accord avec vous Aristide.

  14. En fait, on saura que les homosexuels sont VRAIMENT acceptés et intégrés dans la société le jour où l’idée d’organiser une « Gay pride » semblera aussi incongrue que celle d’organiser une « Roux pride », une « Gaucher pride » ou une « Yeux verts pride ».

    Pour l’instant, ça n’en prend pas le chemin, il me semble…

  15. Et vivement l’Homo Pride du 14 Juillet sur les Champs Elysées!!!

  16. la bonne nouvelle dans tout ça , c’est que quelque chose qui , selon ses promoteurs devrait couler de source ( l’enfilage momosessuel et l’indifférence en découlant) soit si ouvertement promu , voyez ?

    qu’on se croie obligé de faire de la retape à coup de chariots montés par des garçûs à demi nus , avec piercings scrotaux et tatouages fessiers

    tout ça sent un peu la publicité de fin de série, les soldes en somme

  17. « En fait, on saura que les homosexuels sont VRAIMENT acceptés et intégrés dans la société le jour où l’idée d’organiser une “Gay pride” semblera aussi incongrue que celle… »

    Et le jour où les envahisseurs feront leur « pride », je sens que ça va être quelque chose…

  18. Les homosexuels sont des anormaux, comme les handicapés.

    Mais, alors que les handicapés ne peuvent prétendre être normaux et doivent apprendre à vivre avec leur anormalité, les homosexuels nient leur anormalité et veulent forcer les autres à la nier.

  19. « les homosexuels nient leur anormalité et veulent forcer les autres à la nier. »

    Mai Franck, où avez-vous vu ça ? La plupart des homosexuels acceptent parfaitement leur anormalité, et demandent juste qu’on leur foute la paix. Vous êtes contaminés par le politiquement correct gauchiste. Car la plupart des homosexuels savent qu’ils ne pourront jamais se marier ni avoir des enfants. Et acceptent leur anormalité.
    A moins d’épouser une femme et de fonder une famille comme tout le monde, ce que beaucoup font d’ailleurs. Ce que la morale, le bon sens et l’instinct de survie recommandent.

    Assez de ces conneries qui sentent « Têtu » à 10 KM à la ronde. Un pédé reste un pédé, il doit vivre sa vie et accepter son sort comme des millions d’anormaux, d’alcooliques ou de handicapés le font.
    il y a même des gens qui sont encore communistes…

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s