Brèves du mercredi 11

– Hier j’ai eu la joie de bringuebaler par grande carcasse dans une de ces merveilles gérées par l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, je vous rassure, tout va bien. La qualité des soins est sans doute bonne, mais « l’environnement », peinture qui s’écaille, fenêtres cassées etc. a de quoi rendre physiquement malade quand on sait ce que ça nous coûte. Qui peut croire une seule seconde qu’un système qui permet une gestion aussi calamiteuse des biens de la nation peut encore durer ne serait-ce que quelques années ? Tout s’écroule, le pognon est siphonné dans un maelström sans fin et on nous explique qu’il ne faut pas être brutal, que tout va se résoudre avec de la douceur et des bisous normaux. J’ai comme un vrai doute…

– Il parait que le foot féminin a de plus en plus de succès… Ca ne m’étonne guère vu la bande de désespérants gougnafiers qui composent l’équipe masculine. Avec un peu de bol, ça va devenir comme aux Etats-Unis où le foot est un sport pour les gonzesses. Ca les aérera et puis ça nous libérera de la place pour le rugby.

– D’après une Kommissar européenne, nous avons besoin de plus d’immigration, parce que c’est une richesse et une chance et qu’on ne se reproduit pas assez. Ces gens ne valent pas mieux que Bachar Al-Assad, ils veulent liquider leur peuple. Tout simplement. Mais ce qu’ils ne comprennent pas, c’est le rôle que joue la culture. Le monde qu’ils veulent soi-disant faire survivre en important du gris n’existera plus quand ils en auront fini avec leurs expériences à la Mickey dans Fantasia. C’est comme s’ils pensaient que si on remplaçait tous les malgaches par des suédois, Madagascar serait encore Madagascar puisque cela s’appellerait encore comme ça. Mais la réalité, c’est que Madagascar sera en fait devenu la Suède.

– En parlant de la chance et de la richesse qui nous sont offertes gratos et par pure gentillesse par nos chers nouveaux français d’origines culturelles enrichissantes, le sociologue Baptiste Coulmont note que : « Chez les ouvriers ou employés, on trouve l’inspiration ailleurs. Mais les Kevin et autres Christopher décrochent peu la mention. Et aucun des 125 Youssef et 105 Nabil n’a obtenu son bac avec un "très bien". D’ailleurs, plus de 30 % des lycéens qui portent ces deux prénoms sont à l’oral de rattrapage… Un second groupe d’épreuves de repêchage, que 97 % des Madeleine ont évité ! » Faudrait vraiment être fou et, ou demeuré pour rejeter un apport aussi évidemment positif!

Publicités

10 réponses à “Brèves du mercredi 11

  1. L’immigration est une chance et une richesse? Ah bon. Comment des gens qui ne peuvent enrichir un pays pauvre (le leur) pourraient-ils enrichir un pays riche (le nôtre)?
    Et puis cette dame qui « sait » et donc décide pour nous qui ne savons pas, qui a vérifié qu’elle a raison, qui l’a élue?

  2. A force d’entendre des âneries pareilles, j’ai bon espoir que le
    franchouille moyen finisse par se rebiffer un peu.
    Hélas, quand ça arrivera ce sera trop tard.
    C’est déja, trop tard, d’ailleurs.

  3. Je me suis laissé conquérir par le foot féminin.
    Quand il y a un but (et il y en a beaucoup), on peut y voir un joli sourire sur un joli visage, au lieu d’un rageux « ferme ta gueule » sur une tronche de gamin attardé.
    Oui c’est mieux.

  4. Dès que vous monter un parti politique, vous me prévenez que je commence à discuter avec Liliane…

  5. pas convaincu m.Nice guy, comme ca par hasard, elles n’enlèvent pas le maillot dans ses moments de joie ?

  6. excellent et plus que révélatrice cette étude basée sur les prénoms. Je tentais d’expliquer à des crétins* – il y a peu – qu’une « Sophie Mohamed » avait plus de chance de réussir dans la vie, qu’une « Djamila Mohamed » car rien que le prénom donne un indication sur le degré d’intégration opéré par les parents.

    Autrement dit Jean noir comme le charbon mais propre sur lui, et parlant une français correct, s’assimilera et réussira bien mieux qu’une noir qui a le pantalon sous la bite, la casquette avec le prix et une gesticulation à la con. Et le pseudo contrôle au faciès concerne le second cas, normal, c’est la clientèle habituelle.

    Le prénom ça en dit long, surtout depuis que l’on a remisé le calendrier des PTT, comme référence.

  7. Pingback: Cette chance, cette richesse que l’on veut nous imposer | No One Is Innocent…

  8. Pour convaincre les sceptiques.

  9. Ha, la Suède, quelle belle contrée….

  10. les 14 stagiaires footballeurs pro de l’OM qui passaient le bac cette année ont tous échoué (dont 12 dès le premier tour, et 2 seulement au repêchage).
    100 % d’échec !

    en comparaison, les 41 jeunes du stade Brestois qui passaient un examen (du cap au DUT en passant par des bacs S et STI) ont tous réussi.

    Vive le mélange, l’ouverture, le métissage et la diversité Marseillaise qui chante et danse et aligne 11 africains dans son équipe-type qui se fait taper par n’importe quel club vraiment « européen ».

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s