Archives quotidiennes : 13 juillet 2012

Fisté pour le Djihad!

Si ça ce n’est pas à se rouler par terre en hurlant de rire, c’est que je ne comprends plus rien à l’humour.

Pour résumer, selon le grand imam Abu al-Dema al-Qasab, les djihadistes ont le droit de se faire déplisser le petit par toute une cohorte de barbus à l’haleine chaude et parfumée qu’ils leurs soufflent sur la nuque, si c’est pour faire avancer le djihad. Et se faire distendre le trou de balle pour pouvoir y mettre des petites bombinettes rentre dans cette catégorie.

Alors que sinon, se faire pousser la merde, même par un bon copain, est strictement interdit hein.

Il faut reconnaitre que l’islamisme dans son totalitarisme est absolument admirable de souplesse, ce qui peut être bien utile quand on joue à cacher la saucisse avec un autre velu. Après tout, se faire éborgner l’œil de bronze par un bâton d’amour pourrait même être vu comme une bonne action finalement. Suffit de présenter le tout sous le bon angle et bien entendu de se détendre et de penser au djihad.

Dans ces conditions on peut absolument tout faire si on dit que c’est pour le djihad. C’est incroyablement pratique non ? Par exemple, je pourrais me tenir comme un porc et foutre le bordel partout où je passe et justifier mon comportement anti-social en invoquant l’intérêt supérieur du djihad. Et voilà !

En attendant, ceci devrait rassurer tous ceux qui comme moi étaient très inquiet de la cohabitation à venir entre nos meugnons pitits momosexuels autochtones et nos chers nouveaux français d’origines culturelles enrichissantes. Ils vont pouvoir s’empapaouter de bon cœur, se bourrer le fion de manière moderne, se faire bloquer le toboggan à caca dans la tolérance, se faire fissurer l’anus à la vivrensemblesque et se faire percer les hémorroïdes à la baguette tout en djihadisant.

Les gays vont vraiment en baver des ronds de chapeaux…