La révolution est en marche !

Quand on fait remarquer, même à mots couverts sous un mol duvet duveteux des plumes des volatiles plumés vivant pour votre confort, que la religion d’amour, de tolérance et de paix ne fait pas systématiquement dans la joie de vivre sympatoche et plaisante, il y a toujours un crétin profond qui prend un air de poule couvant une clef anglaise pour dire que : « en fait, c’est normal, c’est parce que l’islam est apparu après le christianisme et qu’il a donc « naturellement » quelques siècles de retard, mais qu’il n’y a pas à s’en faire, ils vont devenir quoules comme nos post-chrétiens incessamment sous peu, qu’il suffise que l’islam fasse sa révolution. Hin hin hin. »

Même en mettant de côté les menteries et ignorances proférés à l’encontre de l’Eglise à la moindre occasion par la ligue des débiles certifiés conformes, il faut quand même reconnaître qu’une telle sentence est si abyssalement mongoloïde que le simple fait de l’entendre rend tous ceux à portée d’audition plus bête et que l’émetteur d’une telle connerie devrait se voir instantanément catapulter sur un crochet de boucher arrosé au sang contaminé et parsemé de prions.

Ce serait déjà un bon début.

La vérité est que l’islam était bien plus tolérant il y a 50 ans qu’aujourd’hui, que la première génération d’immigrés était dans l’ensemble très contente de laisser derrière eux la sottise et que même sur place seule les vieilles bonnes femmes vaguement attardées portaient le voile. La botte occidentale avait arasé les différences dans la pratique religieuse. Nous avons continué dans la même voie. Ils se sont retrouvés sur une autre qui est en train de les ramener à l’époque de l’Eglise médiévale telle que fantasmée par des instituteurs communistes des années 50.

L’islam est bel et bien en train de faire sa révolution mais ce tour de derviche ne le mettra pas sur une voie plus occidentalisée et moderne, le « printemps arabe » le prouve chaque jour un peu plus. Une frange toujours plus importante des jeunes générations musulmanes dans le monde est en train de mettre en place une alternative aux vieilles allégeances culturelles, nationales et historiques. Faudrait commencer à s’en rendre compte avant de se retrouver avec le Caliphat sur les pieds.

25 réponses à “La révolution est en marche !

  1. Notons également qu’historiquement, le monde islamique des XIème et XIIème siècles (et même après) était plus tolérant que le monde chrétien d’alors. La science, la culture, les arts étaient vivement et amoureusement développés.

    Cela confirme votre point de vue Amiral et cela confirme également que l’islam est, aujourd’hui, une régression intellectuelle, mentale, philosophique et humaine.

    La révolution islamique sera (est ?) celle de l’intolérance, de la barbarie et de la médiocrité intellectuelle.

  2. « La science, la culture, les arts étaient vivement et amoureusement développés. »

    Euh… j’émettrais un bémol concernant la science – le concept de Bida existe depuis le début. Les avancées scientifiques ont été au mieux tolérées quelques années.

    Voyez la fin du billet d’Aristide ici: http://aristidebis.blogspot.de/2011/10/closing-of-muslim-mind-le-suicide.html

    ainsi que l’éclairante vidéo « Luc Ferry vs. Rémy Brague » là: http://presqueriensurpresquetout.unblog.fr/page/9/

  3. Précisions : l’islam a rapidement et efficacement intégré toutes les avancés scientifiques des peuples conquis. D’ou la légende de l’invention des maths par les arabes…

    N’empêche, aujourd’hui, mis à part des centrifugeuses, les musulmans ne font plus rien.

  4. C’est pas qu’on se rende pas compte, c’est qu’on veut pas.
    Evidemment ça se voit comme le nez au milieu de la figure
    ce qu’ils nous préparent ces charmants jeunes-gens. Faudrait
    être aveugle et con pour ne pas s’en rendre compte.
    Cependant, on fait comme si, histoire de pas les mettre en colère.
    Islam et où je pense!
    Amitiés.

  5. Il y a une petite Énorme chose qui vous échappe sur le radicalisme islamique, mais bon ça échappe à TOUS les penseurs officiels.

    Cela s’appelle ni plus ni moins que : la chute de l’URSS qui avait la main-mise sur une grosse partie de l’Afrique, autrement dit cela fait vingt ans que l’islamisme monte car celui-ci était étouffé -donc attisé- par les grands camarades humano-soviétiques, aujourd’hui disparu.

    En Afrique se joue encore l’épilogue, de cette période, bref le monde arabe pour le dire vite, sort à peine d’une forme de domination alors forcément le feu couvait et les fous d’Allah sont maintenant lâchés et malheureusement chez nous.

    Et tout ce petit monde redécouvre ses origines, avec la bénédictions de tous les anticléricaux assumés ou inconscients qui pour les seconds ont été très bien éduqués mais non instruits, tel Skandal, qui reflète bien l’air du temps et qui à mon avis devrait consulter bien plus qu’une vidéo du dit Brague, comme un livre par exemple, sur une introduction à la philosophie médiévale par exemple….

  6. « Précisions : l’islam a rapidement et efficacement intégré toutes les avancés scientifiques des peuples conquis. D’ou la légende de l’invention des maths par les arabes… »

    FAUX

  7. @ Skandal les Musulmans plus tolérants au Moyen-âge que les Chrétiens, c’est clairement une légende.
    Lapidation contre bûcher, à mon avis c’est kif-kif comme aurait dit le prophète du désert.
    @ Woland, on ne peut pas, après votre article, faire l’impasse sur la propre responsabilité de nos zélites qui ont poussé les immigrés dans la voie du communautarisme en leur rappelant sans arrêt les bontés que nous n’aurions pas eues pour eux

  8. Je ne sais pas si l’islam était plus tolérant il y a cinquante ans, disons surtout qu’il avait moins d’emprise sur la vie politique et sociale.
    Ce que vous dites sur la première génération d’immigrés est très vrai, me semble-t-il. Ils étaient globalement moins religieux et plus « occidentalisés » que les générations actuelles.
    C’est dire à quel point « l’intégration à la française » a bien fonctionné…

  9. Peut être pas plus tolérant, mais plus ouvert à l’art, à la poésie, à la musique, à la littérature etc… C’est dans ce sens la que je parlais de plus tolérant…

    @Grochon
    Qu’est qui est faux ??

  10. « l’islam a rapidement et efficacement intégré toutes les avancés scientifiques des peuples conquis »

    Cela est plus que fautif. C’est une énormité.

  11. Et donc, Grochon-qui-a-lu-un-livre ? Où voulez-vous en venir exactement ? Il faut rétablir le communisme en Afrique ?

    Il faut toujours, dans un débat, qu’il y ait un gros malin qui la ramène avec le truc auquel personne n’avait pensé (soi-disant), et par conséquent… par conséquent quoi ?

    Bien sûr, Grochon-qui-a-lu-un-livre, personne, ici, ne savait que l’URSS avait exercé une influence en Afrique. Vous venez de nous l’apprendre. Nous en sommes tout ébaubis. Voilà qui bouleverse nos conceptions géo-politiques, et oserai-je dire, métaphysiques.

    Personne n’a jamais lu de livres, ici, non plus, d’ailleurs.

    C’est quoi, un livre, Grochon ? Expliquez-nous.

  12. Grochon croit qu’un livre, c’est un truc, une fois que t’en as lu un, qui te permet de niquer tout le monde dans un débat en disant simplement :

    FAUX

    (Avec des majuscules, parce qu’une affirmation est plus vraie quand elle est écrite en grosses lettres.)

    Ou bien :

    Cela est plus que fautif. C’est une énormité.

    Quel bonheur d’avoir parmi nous un savant aussi considérable.

    Grochon a lu un livre, et la face du monde en a été changée. Rien ne sera plus comme avant. Vous allez voir ce que vous allez voir.

  13. @ Skandal
    Les XIIème et XIIIème siècle en Europe, n’est ce pas le temps des troubadours, et autres ménestrels? de l’amour courtois et de la chevalerie?
    Toute la statutaire des cathédrales, cela ne vous dit rien?
    Je ne pense pas que ce moyen-âge soit aussi obscurantiste que ne voulait le faire croire Mallet & Isaac et tous les Hussards noirs de la République.

  14. Grochon c’est un pote de l’Indien?
    Il raisonne tout aussi bien, ça résonne bizarrement ce qu’il écrit

  15. quand Skandal dit que les Musulmans ont intégré toutes les avancées scientifiques de leur époque, je ne vois pas vraiment où est l’énormité ?
    Ils ont effectivement été des transmetteurs de savoir, même si c’est bien moins qu’on voudrait nous faire croire . On ne peut nier leur capacité en matière hydraulique par exemple, capacité directement héritée des conquêtes faites sur l’empire byzantin.
    Ils ont eu une architecture brillante, on peut citer le dôme de la mosquée bleue à l’imitation de Sainte Sophie , le palais de Topkapi, la mosquée du dôme à Jérusalem directement inspirés des réalisations byzantines et perses. Mais aussi l’Alhambra de Grenade par exemple.
    On sait parfaitement que majoritairement ces constructions ont été réalisées par des nouveaux convertis, en clair des locaux qui ont préféré se convertir que mourir ou vivre dans un demi-esclavage.
    Mais ce que l’on constate c’est que la civilisation musulmane manque singulièrement de capacité d’innovation ce qui fait qu’au bout de quelques siècles tout s’arrête. En gros un siècle après la prise de Constantinople (1453) dernière grosse conquête à l’ouest réalisée en grande partie grâce à une artillerie « moderne » l’Empire turc commence un long déclin (Lépante 1571) tandis que les anciennes colonies byzantines : Égypte, Syrie, Palestine, Afrique du nord, retournent au désert ou presque.
    La bête aura encore quelques soubresauts, mais sans résultat.

  16. Paul-Emic,

    Et pourquoi donc, tout s’arrête ? Si ce n’est que justement les savants* musulmans n’ont justement pas intégrés « rapidement et efficacement les avancés » qu’ils ont passés systématiquement à la moulinette du compatible* coran ; ils ont ni plus ni moins, tari les savoirs des peuples conquis par ce procédé.

    Il y a eu sans nul doute de belles choses dans le monde arabe mais prétendre que le monde islamique a su intégrer et nous restituer les savoirs des mondes conquis, va à l’encontre d’une réalité certaine. C’est que vous dites d’ailleurs : la civilisation musulmane manque singulièrement de capacité d’innovation. et pour cause.

  17. Marchedanslenoir,

    « Il faut toujours, dans un débat, qu’il y ait un gros malin qui la ramène avec le truc auquel personne n’avait pensé (soi-disant),… »

    Un truc ! juste un peu essentiel pour comprendre ce qu’il se passe depuis 20 ans sur le terrain de l’islamisation galopante ; un truc secondaire qui est allégrement zappé par les experts de la vulgarisation, et je suis presque désolé d’avoir participé à votre éducation.

  18. Je suis presque désolé d’avoir participé à votre éducation.

    Mais vous n’avez participé à rien du tout, Grochon. Vous n’êtes même pas capable de lire ce que j’ai écrit. Et vous osez parler d’éducation ? De livres ?

    La culture, c’est comme le sexe. C’est ceux qui en parlent le plus qui pratiquent le moins.

  19. @ Grochon.
    La réponse n’est pas si simple. L’Alhambra de Grenade date du XIII siècle donc bien après l’arrivée des musulmans en Espagne.
    Les Turcs à l’assaut de Constantinople avaient des techniques en avance sur une partie de l’Europe mais, c’est vrai, le fondeur de leurs canons était hongrois.
    Ce qu’on constate aussi c’est que généralement un siècle ou deux après qu’ils ont assuré leur domination, c’est à dire alors que les descendants des convertis ont oublié leurs racines et exercent leur métier comme de bons musulmans, la doctrine religieuse se raidit et le savoir se dilue dans le Coran.
    Souvent on fixe ce raidissement aux alentours du XII ème siècle, mais je crois que cette limite est plus ou moins fluctuante selon la région. Dans l’empire Ottoman elle est pus tardive à cause du contact avec ce qu’il restait de l’empire Byzantin. Sur les lignes de front généralement elle est plus tardive. Espagne, Inde Anatolie Europe centrale. Au cœur du pays musulman, les Croisés partis, la civilisation s’est endormie très vite.
    On ne peut nier aux musulmans de l’Histoire une forte capacité d’adaptation, mais une aussi forte capacité ensuite à se laisser aller.
    Finalement c’est peut-être l’analyse des Américains lorsqu’ils favorisent l’installation de régimes islamiques un peu partout, ils se disent que dans un siècle ils seront revenus à leurs vieilles lunes et sommeilleront.

  20. Pour ma part, quand on me sort que l’Islam est plus jeune, je me borne à répondre que je suis bien d’accord et que d’ailleurs les juifs nous mettent quelques 3000 ans dans la gueule et que ça permet d’avoir confiance dans l’avenir car on va enfin devenir un peuple sûr de lui et dominateur… mais bon ça veut aussi dire qu’il va falloir se farcir un génocide. Alors je me suis mis à l’arabe et je fais le stock d’enveloppes, de timbres et je fais des listes.

  21. Paul Emic,

    « Souvent on fixe ce raidissement aux alentours du XII ème siècle, mais je crois que cette limite est plus ou moins fluctuante selon la région »

    Ce siècle de référence est surtout pratique, pour comparer en partant du point de vue occidental. Ceci dit je ne veux pas ramener ce que vous appelez une « civilisation islamique » plus bas que terre et il me semble que si l’on parlait de culture arabe même si le terme est réducteur, nous serions plus raccordé.

    Car ce que vous appelez « laisser aller », c’est en sorte le temps nécessaire pour faire table rase des savoirs, des populations soumises, à la loi islamique, a contrario l’hégémonie du christianisme a favorisé l’essor des sciences, soit l’assimilation des savoirs étrangers qui ont portés de nouveaux fruits.

    Voila ce qu’est une intégration des savoirs, les musulmans sont des déconstructeurs, quant bien même, au contact des autres civilisations, ils se sont bien évidement servi, de ce qui les arrangeait pour sublimer leur Dieu et soumettre les autres. Ce que l’on admire chez eux, est repris d’autres civilisations. Quant tout le monde s’extase sur la mosquée en espagne, je ne vois qu’une reprise des byzantins, par exemple.

    Pomper n’est pas assimiler, d’où un certain laisser-aller.

  22. N’étant pas une grande pointure, je me borne à constater que la botte occidentale (actuellement remplacée par une paire de pantoufles) semble moins efficace qu’une paire de babouches pour marcher vers la révolution.
    Voilà.
    C’est pas le pied !

  23. L’Alhambra de Grenade n’est pas une mosquée c’est un palais magnifique qui n’a pas particulièrement un style byzantin.
    Par contre la mosquée bleue et la Mosquée du Dôme (plus ancienne), bâtiments à coupole, sont directement copiées sur les monuments byzantins.
    Quoi qu’il en soit, on ne peut parler a priori d’une « énormité » sans faire la part des choses : il y a deux étapes dans la conquête, une d’appropriation qui peut être assez fructueuse, puis un retour à ce qu’on appelle l’intégrisme.

  24. Bon, on a plus que 600 ans et des poussières à attendre …

    Mais j’y pense, il y a 600 ans, on n’avait ni électricité, ni autos, ni avions, ni ferries … Faudrait remettre un peu de cohérnce dans tout ça.

    Le coup du décalage temporel, un émir avait déjà fait le coup sur nos télés en 73 (j’ai assisté à l’interview) et pas un journaliste pour lui demander « au fait vous êtes venu comment ? ».

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s