L’encadrement du prix du jean et autres brèves du jeudi 19

– Donc la Duflot nous annonce la création d’un numéro vert pour se renseigner sur son décret de spoliation de la propriété privée. Je me demande si ce numéro ne servira pas à renseigner aussi
l’administration sur la conduite insuffisamment civique et moderne de certains proprios…

– Quitte à encadrer le prix des loyers, pourquoi s’arrêter là ? Le prix du jean que la Duflot porte si seyamment est scandaleux par rapport à son coût de fabrication, encadrons le ! Et puis après, pourquoi ne pas aller encore plus loin ? On pourrait aussi prendre tout l’argent que les gens gagnent et leur donner en échange des tickets qui leur permettraient de recevoir ce dont ils ont besoin dans l’égalité vivrensemblesque la plus pure ! Hourra !

– Suis-je le seul à être atteint d’une sérieuse demi-molle à la simple évocation du prochain Batman ? C’est pas tous les jours qu’on nous sert du super-héros bien dedroite quand même.

– Selon M. Henniche, président de l’Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis : « Au quotidien, il y a parfois des mots qui peuvent blesser mais qui relèvent de l’imbécilité. Il n’y a pas d’antisémitisme musulman. C’est juste le point de vue d’une élite qui veut stigmatiser les musulmans ».

Selon la Sourate 9, 30 : « Les juifs disent : Ozaïr est le fils de Dieu. Les chrétiens disent : Moïse est le fils de Dieu. Telles sont les paroles de leurs bouches ; elles ressemblent à celles des infidèles d’autrefois. Que Dieu leur fasse la guerre ! Qu’ils marchent à rebours !  »

Comme ma balance et mon miroir, va falloir qu’ils finissent par se mettre d’accord quand même…

Publicités

41 réponses à “L’encadrement du prix du jean et autres brèves du jeudi 19

  1. Si votre balance et votre miroir ne sont pas d’accord, c’est que vous avez un excellent tailleur.

  2. Il faut faire à votre balance une proposition qu’elle ne pourra pas refuser.

  3. Donc vous la préférez en jean.
    La robe à fleurs bleues, non ?
    C’était bien tenté, pourtant.
    On va voir si elle se fait applaudir quand elle apparaîtra en jean-T shirt à l’AN.

    Quant à Batman, bof… oué, vous êtes ptet bien le seul.
    Le jour où on annoncera « Batteman chez les kaïras », je me laisserai tenter.
    Peut-être, s’il n’y a vraiment rien d’autre.
    Faut dire que ces jours-ci…

  4. En réaction au commentaire de Carine ,
    « La robe à fleurs bleues, non ? ».
    Objectivement les députés (UMP certes mais les autres n’en pensaient pas moins !) sont de sacrés macho.
    Evidemment la mère de Térébentine (j’attends la plainte de la petite) n’est pas d’une minceur de mannequin mais tout de même dans sa robe bleue, elle était à son avantage, en comparaison vec le port du jean.

  5. René, je suis d’accord avec vous.
    Mais est-il interdit de penser que ce n’est pas la robe qui se faisait huer ?
    Et je n’ai pas entendu de vrai charivari, juste le « s’il vous plait ! » du président de l’assemblée.
    Ne peut-on imaginer que c’est la dame qui n’est pas appréciée, et non sa robe ?
    Les journalopes se sont précipités pour incriminer les fleurs bleues…
    Donc je serai tentée de penser qu’il y avait autre chose dans ces « huées » qui n’en étaient pas vraiment. Juste des réactions, parce que ça fait quand même bizarre de voir une ministre dont le parti n’a pas fait 2% aux présidentielles.
    Alors la robe…mauvais prétexte-alibi.

  6. Batman ! Batman ! Il faut arrêter avec les abdos dessinés au crayon numérique.
    Il vaut mieux glorifier le sens de l’effort (comme aurait dit mon maître à penser)
    Et je ne mettrai pas la vidéo du discours na !

  7. Qu’elle est donc votre solution, pour faire en sorte que les gens puissent se loger, monsieur le « peteux dans la soie ». Car bientôt, seuls les rentiers ou les héritiers pourront se loger, tellement le décalage entre le cout de l’immobilier et les salaires se creusent, il en est ainsi de l’achat et en Ile de France, des loyers exorbitants.

    Les classes modestes doivent-elles, faire deux cent kilometres par jour pour venir servir la soupe à la fine fleur parisienne ?

  8. Ah vous tombez bien Amiral. Pangloss m’a fait remarqué hier suite à une petite fantaisie que j’ai commise sur les aventures de Mélenchon au Vénézuela qu’il attendait avec impatience le récit de sa visite en Corée du Nord. En imaginant cette petite fiction sous votre plume, je me suis dit qu’il fallait mettre l’Agence Woland Presse sur le coup.

  9. La robe méritait d’être huée (comme sa propriétaire bien sûr). La ro-robe à fleu-fleurs n’a pas plus sa place à l’Assemblée Nationale que le jean en conseil des ministres.
    La tenue adaptée pour ceux qui respectent leur fonction et ceux qu’ils sont censés représenter c’est costume-cravate pour les hommes et tailleur pour les femmes, jupe ou pantalon qu’importe. Sans fantaisie ni fioritures.
    Le reste n’est que désir adolescent d’afficher son « originalité » ou son côté « rebelle ».
    (Remarquez à ce propos que Duflot n’est pas belle et rebelle mais plutôt moche et remoche, mais c’est un autre problème)

  10. Qu’elle est donc votre solution, pour faire en sorte que les gens puissent se loger, monsieur le “peteux dans la soie”. (Grochon)

    La solution est connue et archi-connue, monsieur le communiste : c’est la libéralisation du marché du logement.

    Depuis 1918, le gouvernement fait le contraire, avec l’assentiment et les encouragements des Français.

    Les actes ont des conséquences. Ne vous étonnez pas de devoir souffrir les conséquences des décisions que vous avez réclamées — et obtenues.

  11. encyclopaediaminimalis

    Donc si j’ai bien tout compris, l’auteur est chiroptèrophile. Batman troque son costume pour une chemise hawaïenne, tel Antoine le capillaire, afin de séduire Cécile, sa Cléopâtre à lui. N’ayant plus de voiture à cause qu’Aulnay va fermer, il se serait bien pris un p’tit pied à terre à Paris mais il trouve que ça coûte bonbon et que la banlieue, ça craint quand on a un nom, comme lui, à consonance judaïque. Ce qui rend fou de rage M. caniche et les députés qui s’en prennent à sa copine Cécile parce que Batman faut pas trop le chercher quand même.

  12. Idem pour Batman! Une grosse demi-molle et d’ailleurs, je me suis rematé d’enthousiasme les 2 premiers.

  13. Marchedanslenoir,

    En parlant de communiste, vous partagez avec ces derniers une tare bien singulière. Un bon vieux communiste, vous expliquera que le système a été dévoyé, que le socialisme réel n’a jamais existé, exercé… et vous, vous fonctionnez pareillement, a front renversé, avec votre libéralisme, petit bourgeois de base.

    Très très accessoirement, je n’ai rien contre le libéralisme, mais de la à en faire une martingale, pour tout résoudre, pour rendre l’humanité plus belle, les humais plus généreux,…bref quel pathétique idéologue inculte, quel beau prédisposé au communisme de base, vous faites.

  14. @ Aristide,
    Je comprends vous critères concernant la tenue de nos députés <b<Et j'y souscris.
    Mais, je pense qu’un peu de tolérance pour les dames serait, à tout le moins, acte de civilité si ce n’est galanterie.
    Concernant le ministre considéré, il faut convenir que si la crinoline se faisait encore, une telle tenue serait adéquate pour masquer un postérieur trop avantageux.
    Le tailleur mettant en valeur les volumes, en particulier un tailleur YSL ne convient qu’aux gabarits svelte.
    Ainsi donc, la robe à fleur -proche du vertugadin- me semble correcte, même si cela fait un peu voyant; mais pas plus que le tailleur rose de Mme X (manque de mémoire).

  15. René,
    Votre souci de la galanterie vous honore et, en règle générale, j’aurais tendance à être d’accord avec vous sur ce point, mais pas dans le cas la Duflot.
    Tout d’abord les Verts sont à la pointe du combat pour diffuser la théorie du genre et autres stupidités féministes radicales, il me parait donc légitime de leur appliquer leurs propres principes. Pas de galanterie pour les vertes. Une dame n’est autorisée à des égards particuliers que pour autant qu’elle se conduit comme tel.
    Deuxièmement je ne crois pas du tout que Mme Duflot ait choisi la robe à fleurs pour cacher sa proéminente culotte de cheval. Croyez-vous que le jean soit plus indulgent pour ce genre de rondeurs?
    Non, elle a choisi cette tenue pour montrer qu’elle ne se soumet pas aux conventions bourgeoises, j’en suis persuadé.
    Et puis la mode féminine offre suffisamment de ressources pour qui voudrait vraiment cacher ses rondeurs tout en faisant habillée sérieusement.
    Donc pas de pitié! Taïaut, taïaut!

  16. Aristide, vous êtes sans pitié et parfaitement perspicace.
    « la Duflot », ça fait un peu « la Pompadour », mais il faut avouer que les Verts sont tellement … (je cherche un mot) que ma pitié est sûrement de la faiblesse.

  17. marchedanslenoir,

    A cela :

     » Qu’elle est donc votre solution, pour faire en sorte que les gens puissent se loger, monsieur le “peteux dans la soie”. Car bientôt, seuls les rentiers ou les héritiers pourront se loger, tellement le décalage entre le cout de l’immobilier et les salaires se creusent, il en est ainsi de l’achat et en Ile de France, des loyers exorbitants. »

    Vous me répondez cela :

    « La solution est connue et archi-connue, monsieur le communiste : c’est la libéralisation du marché du logement.

    Depuis 1918, le gouvernement fait le contraire, avec l’assentiment et les encouragements des Français.  »

    MAIS :

    Ce phénomène n’étant pas spécifiquement français, je suppose que c’est à cause des lois de 1918 et des français que le phénomène s’observe décuplé, à Londres, New York,….

    Bref :

    Ça se passe de conclusion.

  18. Non, c’est à cause des lois de l’offre et de la demande.

    Si vous voulez habiter à Paris, Londres ou New York, ce sera toujours très cher, parce qu’il s’agit là de capitales mondiales du business, de la culture, de la mode et du prestige, où tout le monde veut habiter.

    Le 16ème arrondissement de Paris est minuscule et non extensible. Seul un nombre infime de gens peut s’y loger. Comme c’est très recherché, c’est très cher. Chaque pays a ce genre de zones.

    En dehors de ces voisinages prestigieux, on constate dans le monde entier, et en particulier aux Etats-Unis, que partout où il y a des lois restrictives qui limitent fortement le nombre de terrains constructibles, les prix du logement explosent.

    En revanche, partout où les lois sur la constructibilité des terrains sont libérales, y compris aux Etats-Unis, y compris dans de grandes villes à l’économie dynamique comme Houston, le prix des logements est stable, il n’y a pas de bulle immobilière, et chacun trouve à se loger.

    Les lois de l’économie sont universelles.

  19. Et puis si les écolos et la Mairie de Paris arrêtaient d’emmerder tout ceux qui veulent construire, il y aurait probablement plus de logements.

    La Mairie de Paris, socialiste je vous le rappelle, préfère avoir des bureaux que des logements, il ne faut donc pas s’étonner des prix exorbitants de la capital Française.

    Amiral, j’ai pas une demi-molle en pensant au Dark Night, j’ai une érection strauskanienne !

  20. « La Mairie de Paris, socialiste je vous le rappelle, préfère avoir des bureaux que des logements »

    La mairie ou les fonds divers et variés ? L’invasion des bureaux dans Paris, c’est de la faute à Delanoé, vous faites de la compétition avec Marchedanslenoir, a celui qui va dire la plus grosse…. Qui d’ailleurs a bien pris la tangente, avec son explication niveau collège.

    C’est donc en résumé ; la faute a Delanoé, les cons de français et la loi de 1918 que bientôt, il sera impossible de se loger en IDF, que les classes moyennes supérieures sont excentrés, et que de fil en aiguille, les plus modestes auront le choix entre une cage à lapin à 1500 euros par mois, soit plus qu’un salaire, out traverser la moité de la France pour servir la soupe à la fine fleur.

  21. Vous ne semblez pas être au courant que c’est la Mairie qui décide si un logement peut être transformé en bureau ou pas. Effectivement les impôts locaux et autres taxes ne sont pas les mêmes entre bureau et logement…

    C’est également la mairie de Paris qui décide des permis de construire…

  22. Skandal,

    Effectivement je ne connais pas « la Mairie qui décide si un logement peut être transformé en bureau ou pas » ceci dit, l’invasion des bureaux dans Paris, est plus qu’antérieure à Delanoe. Bref, ne pas le charger plus que nécessaire sur ce registre.

  23. Si vous arrivez pas à vous loger en IDF, barrez-vous en province : il y a du logement libre à foison, ici. Ah, c’est sûr qu’il n’y aura peut-être pas le boulot de vos rêves.

    La liberté, c’est le choix.

  24. Grochon, ou comment les plus ignorants sont toujours les plus arrogants.

    Grochon « sait » que, pour rendre le logement plus accessible, il suffit que la loi ordonne de bloquer les loyers.

    Grochon est trop con pour réfléchir au fait que bloquer les loyers, c’est ce que fait l’Etat français depuis 1918.

    Grochon est trop con pour faire le rapprochement entre les mots « loyer de 1948 », « mesure provisoire », « reconstruction après la Seconde guerre mondiale », « crise du logement » et « en 2012, on trouve encore un paquet de logements soumis à la loi provisoire, exceptionnelle, de court terme et réservée aux veuves de guerre âgées de 1948 ».

    Grochon a bien choisi son pseudo.

  25. Marchedanslenoir,

    Ainsi donc, en IDF, on aurait donc une inflation qui ne serait du qu’a une série de lois sociales stupides et spécifiquement franchouillardes, pourquoi pas. Mais expliquez donc pourquoi, des villes étrangères sont dans la même situation, des villes qui ne sont à priori pas sous la coupe de la loi de 1918 etc… que je sache. Bref, y aurait pas un autre truc, du genre universelle,… par hasard.

  26. @Fikmonskov
    Apparemment je n’avais pas tort de me méfier de ce Batman aux abdominaux bidons (hu ! hu ! Si je peux me permettre)
    Raison de plus pour placer ma vidéo. Il faut revenir aux fondamentaux les gars !

    http://www.ina.fr/audio/PHD85007542/le-marechal-petain-s-adresse-a-la-jeunesse.fr.html

  27. @Grochon
    Il n’y a pas que la loi, évidement, mais elle a son importance. Surtout que, de fait, l’encadrement des loyers existe déjà. Ajoutez cela au fait que la mairie socialiste (depuis 11 ans quand même !!) préfère transformer des logements en bureaux et ne délivre des permis de construire qu’au compte goutte ou même préfère utiliser des terrains (les batignolles par exemple) pour je ne sais quels équipements sportifs loin d’être indispensables, on en arrive à une situation ou la politique écolo-socialiste de la mairie de Paris à une responsabilité écrasante.

    Quelles sont les autres villes dans lesquelles l’immobilier est ultra cher ?
    -NYC, comme dans paris, il n’y a plus de place pour se loger mais ce sont surtout les quartiers chics qui tirent les loyers vers le haut, dans des quartiers plus modestes on peut se loger relativement facilement.

    -Londres, même problème qu’à NYC avec en plus l’arrivé des milliardaires Russes, Arabes ou Indiens qui tirent l’immobilier vers le haut. De plus, une partie de Londres appartient toujours au Duc de Westminster (il me semble, mais je peux me tromper de nom) et vous ne pouvez acheter un appartement que pour 99 ans.

    -Hong-Kong, Tokyo, Genève, Singapour, trois villes hautement financières, donc avec des gens riches qui font monter les prix, et la capital d’un tout petit pays qui ne peut s’étaler indéfiniment.

    Vous voulez faire baisser les prix ? Il « suffit » de construire ou de faire construire des logements et quand on ne peut s’étaler à l’horizontale, on s’étale à la verticale mais, évidement, la mairie écolo-socialiste de Paris à interdit la construction de tours de plus de X étages. Et sans faire dans la démesure, il y a plein d’endroits dans Paris, y compris sur de l’haussmannien, ou l’on peut rajouter un ou deux étages

  28. Skandal,

    Avant de rajouter des étages et si on remplissaient tout ceux qui sont vides ? Qui les détient? Pourquoi ? et dans quelle optique ? Et combien de mètre carré dispos ?

    Qui a les moyens de financer des étages, le Quatar and co…, les assureurs-banquiers, les fonds de pension,…. enfin tout ceux qui placent dans la pierre.. et qui détiennent les immeubles vides ! Va-t’on avoir des immeubles vides, d’un ou deux étages supplémentaires ? Va t’il falloir assortir, d’une loi socialisante votre magnifique projet, du genre, si c’est un hlm qui accueille la diversité, ok, sinon circulez….

    Je doute fort que dans les copropriétés -sans règle à la soviétique-, ne se ruent dans les brancards, pour faire baisser le prix de l’immobilier, et se taper un chantier sur la tronche, A moins que le vide au dessus de leurs têtes leur appartiennent…et que pour du pognons, ils vendraient père et mère.

    Note : Je n’ai parlé de NYC, Londres qu’à la seule intention de votre camarade qui voit comme les communistes, une sorte martingale qui résoudrait tout, eux le communisme « réel », lui le libéralisme « authentique ».

    Bref que l’envolée des prix s’observent en d’autres lieux sans que les cons de français, dixit marchedanslenoir, n’y soient pour rien, villes qui sont un peu plus libérales, à priori et non régentées par les lois de 1918 et 1948….

  29. « enfin tout ceux qui placent dans la pierre.. et qui détiennent les immeubles vides »

    Justement, si ceux ci voyaient l’immobilier baissé, ils seraient obligés de mettre leurs biens sur le marché sous peine de voir leur investissement jamais rentable.

    Quand au financement, il y a quand même suffisamment de gens qui achètent en dehors de Paris (en ile de France) et qui trouvent donc du financement…

  30. Skandal,

    1:
    les placements immobiliers des fonds sont prévus à long terme, même vide, même sans hausse spéculative excessive, c’est un placement rentable (. Sinon, il y a belle lurette que les immeubles seraient remplis. ) Et Paris a encore de la marge, pour les investisseurs internationaux, c’est cheap, c’est stable.

    2 :
    Qui peut encore acheter, sur combien de temps, et quel type de biens ? C’est du grand n’importe quoi, au cas ou vous n’en seriez pas conscient, sans héritage, de son seul travail, seul les classes dites « sup » peuvent acheter, classes sup dit aussi classe héritière. Pour les autres, direction les fins fond de l’idf pour payer le pavillon Bouygues pendant 30 ans, et bouffer des pâtes, bientôt faudra acheter dès la maternelle, comme quoi on a encore de la marge.

    Toujours est-il qu’il y a une inadéquation entre le marché et le pouvoir d’achat des français, car même si le 16ime n’est pas extensible ( je cite je ne sais plus qui), c’est par effet domino, une hausse massive en idf. Les déclassés de la capitale se rabattant sur la proche banlieue etc… etc….

  31. Pour répondre à Grochon :

    – « les placements immobiliers des fonds sont prévus à long terme » : pas exactement, c’est la dette qui est à long terme, le bien peut se revendre très vite dans le cadre d’opération de marchands de bien, particulièrement à Paris, marché international et spéculatif.

    – « c’est un placement rentable » : pas forcément, et cela dépend surtout de la manière dont on envisage le rendement locatif et la plus-value (elle n’est pas que fiscale, en ce sens, peu d’acheteurs réalisent une véritable plus-value au point de vue financier, puisqu’il y a emprunt). Et vendeurs comme acheteurs (lesquels ne sont pas innocents dans l’affaire) s’aveuglent et omettent de tout comptabiliser.

    Enfin, rien n’oblige qui que soit à travailler et à loger à Paris, c’est un rêve de snob chez pas mal de jeunes actifs. La province est vaste et il s’y trouve du travail… et s’il n’y en a pas, chiche, rien n’empêche de créer sa propre affaire.

  32. Calliclès,

    « Enfin, rien n’oblige qui que soit à travailler et à loger à Paris, c’est un rêve de snob chez pas mal de jeunes actifs. La province est vaste et il s’y trouve du travail… »

    Rien n’oblige vous dites, vous devez vivre dans votre petit monde ceinturé par le périphérique. L’IDF étant le premier bassin d’emploi, tout oblige les provinciaux à monter à la capitale, étant donné la concentration des activités. Les autres bassins sont souvent spécialisés dans une activité qui si elle flanche, brise tout un secteur d’ une économie locale et les places y sont chers.

    Alors au final, faut il cadrer les loyers, il semblerait qu’on est guère le choix, lu les alternatives que vous proposez.

    « rien n’empêche de créer sa propre affaire. »

    Un autre sujet mais la encore vu l’introduction, je crains que vous ne soyez défaillant, tellement cette affirmation est fausse. Vous pouvez avoir la meilleure idée du monde, si vous n’êtes pas un rentier économique, vous ne pourrez jamais lancer une activité, frilosité des banques, la formule suivante est plus que d’actualité : on ne prête qu’aux riches,

    Vous devez connaitre cet autre dicton la première génération* crée; la suivante développe, et la troisième jouit. Je crains que nous soyons en fin de cycle.

    *Et dans la première génération, beaucoup de capitaines sont issues du rang. car la faim a une puissance créatrice, que ne soupçonne pas le péteux (troisième génération) ou le gland issue d’une école de commerce, a merde une redite, c’est les mêmes.

    Pour finir

    Vu ce que vous écrivez, je doute que vous n’ayez jamais sué, pour jouir d’un confort douillet d’une classe supérieure ( par le seul porte-monnaie) car pour le reste, bonjour les défaillances, ce qui est d’autant plus grave quand on a eu la chance d’avoir en théorie une bonne éducation.

    Et puis, ne pensez pas de manière binaire ( comme marchedanslenoir) que j’en aurai après les bourgeois, que je suis communiste, que je voudrai dépecer votre capital, et que je louerai le bons sens populaire comme antidote, ce serait la commettre la même erreur que de louer une classe contre une autre. Seulement la classe dirigeante, c’est la bourgeoise et c’est aussi elle qui a asservi le petit peuple, auquel j’appartiens.

    J’observe qu’il est de bon ton sur ce blog de tacler les kevins and co…( je ferai un procès à mon père si j’avais reçu un tel prénom) mais des que l’on ferait preuve d’un peu d’altruisme, les caniches aboient, les petits garde-chiourmes déboulent.

  33. Hélas, hélas, je crains qu’il ne me faille être un peu moins avenant dans la discussion. J’ai naïvement cru que la prudence des termes employés me laisseraient une chance, mais non, non, j’ai affaire, visiblement, à un prodige de malhonnêteté intellectuelle, sans doute de malhonnêteté tout court.

    Je prie d’avance l’Amiral de bien vouloir me pardonner pour ce que je vais dire, et je vais tâcher de rester assez poli tout de même.

    Je répète donc, Grognon, que vous êtes malhonnête.

    Figurez-vous qu’il y a au moins 50 millions de Français qui n’habitent pas en IDF (si si j’vous jure), et qu’ils ne sont pas tous pauvres ou au chômage. Le passage obligé par l’IDF c’est du pipo inventé par les diplômés de Sup de Co de province qui n’arrivent pas à se placer à domicile.

    Quand à ma « fausse affirmation » sur la création de sa propre affaire, elle est tellement vraie que c’est ce que beaucoup de jeunes diplômés ont fait ou vont faire prochainement, dont moi, tiens, par hasard… Comment pourrais-je donc être « défaillant » sur ce sujet ?

    « Vous pouvez avoir la meilleure idée du monde, si vous n’êtes pas un rentier économique, vous ne pourrez jamais lancer une activité, frilosité des banques, la formule suivante est plus que d’actualité : on ne prête qu’aux riches » : bravo, vous venez de prouver que vous êtes incompétent en la matière, et que vous croyez (pardon, que vous êtes persuadé) qu’un non-rentier ne peut monter une affaire, alors que c’est précisément le contraire, ce sont ceux-là qui créent par définition, puisqu’ils n’héritent de rien.

    Et vous vous gardez bien de dire qu’on n’hérite pas que d’argent, mais aussi de compétences, de tuyaux, d’une « bonne éducation » comme vous dîtes (je vous promets que c’est utile, on n’a jamais vu un wesh réussir ailleurs que dans la vente de T-shirts sur des marchés de banlieue).

    Ce sont les CLIENTS qui font le succès d’une TPE dans ses premiers jours, Grognon, ses clients, vous comprenez ? Et ces gens-là, il n’y a personne pour vous les apporter, on a même tendance à essayer de vous les piquer, conclusion il faut commencer par essayer par se sortir les doigts du cul. Et si vous manquez vraiment de capital, rien n’interdit de travailler avant et d’épargner, de travailler pendant et d’épargner, ou d’emprunter à d’autres qu’aux banques. Sur ce dernier point vous pouvez venir me consulter et me demander de vous en trouver du fric, je ne vous matraquerai pas sur la facture, à condition que votre projet soit viable, bien sûr, on ne prête qu’aux sérieux. Et si vous manquez de clients, là aussi on peut vous en trouver.

    « Vu ce que vous écrivez, je doute que vous n’ayez jamais sué, pour jouir d’un confort douillet d’une classe supérieure » : j’ai été ouvrier manutentionnaire (de nuit) et caissier chez les discounteurs pendant mes études, pouvez-vous en dire autant ? Vous êtes un crétin.

    Vous appartenez au petit peuple ? La belle affaire, moi aussi j’en viens du petit peuple, par mes grands-parents et tous ceux qui les ont précédé, sauf qu’eux ne puaient pas la jalousie et le ressentiment, qu’ils bossaient dur pour eux et pour leurs enfants, qu’ils épargnaient beaucoup, qu’ils ne se plaignaient jamais, en tout cas pas en public, et ne raisonnaient pas en terme de classes sociales hermétiques.

    Vous n’avez que des thèses, vous n’avez pas d’arguments, oui vous êtes de gauche, oui vous êtes jaloux, oui vous puez le ressentiment, vous raisonnez en termes de classes, d’ordres presque, et oui des gens comme vous il y en a des millions, qui ne cessent de mettre leurs échecs et leurs frustrations sur le compte de la malvaillance d’autrui.

  34. Spendide !

    —————-
    Figurez-vous qu’il y a au moins 50 millions de Français qui n’habitent pas en IDF (si si j’vous jure), et qu’ils ne sont pas tous pauvres ou au chômage.

    Aurai-je dit que cela.

    —————-
    « Le passage obligé par l’IDF c’est du pipo inventé par les diplômés de Sup de Co de province qui n’arrivent pas à se placer à domicile. »

    les sup de co n’existait pas que c’était déjà comme ça, Paris c’est la France, depuis des siècles, on y monte faire fortune, faire carrière ou briller en société. On peut bien sur, faire une bonne carrière en province mais Paris reste souvent un passage obligé dans de nombreux secteurs…. Pis vous savez, y en a qui y viennent pour aller à l’usine,… faute de mieux dans leurs coins. Oui , l’IDF n’est pas rempli de sup de co de province…ou du tiers monde.

    —————–
    « Ce sont les CLIENTS qui font le succès d’une TPE dans ses premiers jours, Grognon, ses clients, vous comprenez ? Et ces gens-là, il n’y a personne pour vous les apporter. »

    Je crains connaitre aussi bien que vous en pratique, comment cela se danse, la création, développement d’une TPE, il se pourrait bien que j’ai plusieurs créations de tpe à mon actif Et de nombreuses années de pratiques. Bref le thésard, tout frais vermoulu.

    —————–
     » Vu ce que vous écrivez, je doute que vous n’ayez jamais sué, pour jouir d’un confort douillet d’une classe supérieure” : j’ai été ouvrier manutentionnaire (de nuit) et caissier chez les discounteurs pendant mes études, pouvez-vous en dire autant ?  »

    C’est bien, je suis content pour vous mais je crains mon chou, qu’ a s’épancher sur ce registre, à comparaison de nos parcours,vous ne sortiez K-O…. Ce qui fait que les quolibets, de type crétin, me glissent sur la peau comme de l’eau. Quant bien même, votre parcours soit respectable.
    >>> Et puis, pour le coup, il ne faut pas se mettre dans ses états là, si je vous ai mal ciblé. Vous m’excuserez de cela ou pas.

    —————–

    « La belle affaire, moi aussi j’en viens du petit peuple, par mes grands-parents et tous ceux qui les ont précédé, […]’ils bossaient dur… »

    Et je pense être bien plus respectueux que vous ne le pensez, ou supposez sur ce seul registre. Comme par exemple, pouvoir vivre de son travail, ce qui inclue pouvoir se loger de son seul labeur. Et que je concède volontiers, avoir du mal avec les leçons des péteux dans la soie, j’abuse de cette expression sur ce blog « pousse-caca » comme dirait le maitre des lieux, pour rester dans la même veine.

    —————-

    Présentations rapides faites, je ne ne raisonne pas selon ma grille personnelle, tout le monde n’a pas la capacité de créer, de prendre des risques et une sorte d’abnégation. Aussi me répliquer comme solution au problème immobilier que les français n’ont qu’à créer des entreprises, me fait bien bien sourire.

    • Z’avez raison Grochon, faudrait mettre les pauvres dans des camps où ils seront logés et nourris, le tout en sécurité. Et puis on leur fournirait un travail pas trop compliqué à tourner des écrous. Quand ils seront trop fatigués on les transvasera dans un autre camp de repos. Ce sera super!

  35. Grognon, et d’autres comme lui, a cette faculté de changer de discours ou d’épouser celui du contradicteur dès qu’il est est mal à l’aise…

    « Je crains connaitre aussi bien que vous en pratique, comment cela se danse, la création, développement d’une TPE, il se pourrait bien que j’ai plusieurs créations de tpe à mon actif Et de nombreuses années de pratiques. Bref le thésard, tout frais vermoulu. »

    C’est-à-dire ? Je suis curieux ! Donnez-moi des indices, je vous en prie, que je puisse savoir à mon tour comme « cela se danse »… Vous avez plusieurs créations d’entreprise à votre actif, cela devrait vous être facile de me moucher.

  36. 0, peu mieux faire.

  37. Callicles,

    Mal à l’aise, la belle affaire.je suis en roue libre…. Je ne veux pas vous moucher, ce n’est pas moins qui suis arrivé avec mes grands sabots, vous allez voir ce que vous allez voir, le petit grochon rabougri, O grand Callicles, futur entrepreneur, qu’a travaillé la nuit, je vais lui expliquer la vie, j’vais même être rude.

    O grand callicles qu’a appris, qu’a la tête bien pleine, vous pouvez avoir mille savoirs que je n’ai pas, je m’en branle comme d’en 14. A ce jour le modeste boss (et depuis déjà un baille), c’est moi, pas vous. Vous avez juste mal choisi l’angle d’attaque, pas de bol.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s