Archives quotidiennes : 6 septembre 2012

Stress intense

En me promenant chez Jegoun en cette après-midi peu productive je suis tombé sur ça:

"Rosa Elle15 juillet, 2012 21:36 justement, c’est ce que je disais, ton Georges est même pas drôle et l’amiral sait avoir la grande classe, je reconnais"
Là je dois reconnaitre que ça m’a fait un choc, j’en suis resté tout ébaubi.

Les femmes aussi doivent faire un effort pour le vivrensemb’

Tiens, dans la moiteur alcoolisée de mon été j’ai laissé passer ça

Donc, si je comprends tout bien, une jeune fille subit ce qu’on pourrait tout à fait considérer comme des menaces de viols quotidiennement, elle décide de filmer le tout pour un projet de fin d’étude, ce qui est déjà assez particulier enfin bon… Et elle se fait instantanément traiter de raciste.

Alors bien entendu la pauvresse en a la petite culotte toute entortillée tellement ça la mortifie qu’on puisse penser qu’elle est une vilaine ouaciss’, seulement voilà, ce sont quand même, dans l’immense majorité des cas apparemment, les allochtones qui font part en termes fleuris aux jeunes filles de leur désir spontané et bien compréhensible pour elles. Après tout, on sait bien que si sa bouche dis non, non, non, ses yeux hurlent oui, oui, oui.

Comme d’habitude, le message à l’avantage d’être clair et d’être toujours le même. Ce que vous voyez n’existe pas. Ce que vous savez est faux. Ce que vous vivez n’est pas la vraie réalité. Ceci n’est pas une chaise mais une licorne et je vais vous bastonner jusqu’à ce que vous l’admettiez. Vous devez vous auto-énucléer avec vos clefs après les avoir trempés dans un caniveau car vos yeux vous trompent. Vous devez vous crever les tympans avec le premier truc qui vous tombe sous la main parce que vos oreilles vous mentent. Vous devez vous démolir le cerveau à coups d’émissions de sévices public parce qu’ils ne décodent pas les faits selon la Loi.

Cela me rappelle l’histoire autour de la journée de la jupe (sur laquelle j’ai commis un billet que je suis incapable de retrouver ce qui me gonfle bien comme il faut) ou encore le fameux « sentiment d’insécurité ». C’est en tous cas une méthode éprouvée pour rendre les gens littéralement fous ce qui est un projet de société tolérant, multiculturel, moderne et progressiste, mais quand même un tantinet dangereux.