Brèves ensablées du jeudi 13

– S’il y a une chose qu’on devrait apprendre des émiratis, c’est leur façon de nous faire comprendre qu’ils sont chez eux… Ici tout est compliqué exprès et soumis au fait du prince. C’est comme faire des affaires avec des enfants instables, mauvais et un peu con sur les bords. On finit toujours par souhaiter que les pores de leurs peaux se transforment en petits trous de balle et les couvrent de merde. Sérieusement, ils provoquent ce genre de réactions… épidermiques !

– Je crois que demain je vais aller skier à Dubaï. Ca doit être au ski ce que la saucisse herta est à l’andouillette AAAAA, mais il n’y a rien d’autre à faire à part chasser l’indien dans les dunes et j’ai oublié mon équipement pour ça.

– Le saviez-vous ? Quand on parle à un indien en anglais avec un accent aussi chic que le mien, il a la même réaction qu’un chaton qu’on attrape par la peau du cou, il se détend et se laisse faire.

– Comme d’habitude la « rue arabe » a de la bave aux lèvres et bute sauvagement un ambassadeur à cause d’un film obscur dont même les acteurs n’avaient sans doute pas entendu parler. L’islam est vraiment la religion de l’outrage perpétuel, et une fois encore, ce n’est pas en tuant des gens (et peut-être même en les violant un peu au passage selon certaines rumeurs) que l’on démontre sa propension à la paix et à la tolérance. Cela revient à dire que l’on aime les enfants surtout quand ils sont empalés vivants dans la chambre à coucher parce que leurs gémissements sont pile à la bonne fréquence pour provoquer un sommeil de bonne qualité. Ma théorie est qu’après avoir bénéficié de notre présence civilisatrice, ils sont maintenant en train de devenir féraux.

– Pour aider Didier à sortir de sa monomanie rosaellesque, je lui propose (s’il ne la connait pas déjà) Euterpe que j’ai découvert hier et qui vaut son pesant de tampons souillés. Si j’avais voulu créer une caricature de féministe-communiste-aspirante à devenir gardienne de camp de rééducation pour la tolérance, je n’aurais pas osé aller jusque-là de peur de ne pas être crédible et donc de faire perdre de la force à mon trait. En même temps qu’est-ce que j’y connais vu que je dois sans doute épitomiser (oui bon d’accord mais moi je l’aime bien cet anglicisme) la caste dominante ?

Publicités

53 réponses à “Brèves ensablées du jeudi 13

  1. C’est ça : comme je suis accro à la coke, vous me proposez l’héroïne pour m’en débarrasser !

  2. Votre Euterpe me paraît indigeste. Trop longs, ses billets. Au-dessus de 20 lignes j’ai tendance à décrocher surtout quand le sujet ne m’intéresse pas au départ.

  3. bravo pour « féraux ». :-), bien que « devenir féral » …

  4. « Ici tout est compliqué exprès et soumis au fait du prince. »

    Vous êtes en mission en France, Amiral ?

  5. Y a quelques petites perles qui se balladent quand même …

    « Nous savons pourtant que le vêtement féminin est plus fabriqué pour les hommes que pour les femmes. La robe c’est plus pratique pour violer, le décolleté pour évaluer la marchandise (la robe courte aussi et ne parlons pas des mini-jupes), même les petites filles portent des tailleurs étroits (très pratique pour faire de l’escalade, n’est ce pas, ce qui ne nous empêche pas d’en voir plein sur les terrains de jeux), et tout cela n’est pas nouveau. »

    Y a un tropisme chez les féministes pour le viol quand même …
    Et j’adore cette manie de vouloir faucher toute subjectivité chez les femmes. Pauvre petite chose qui se fait imposer des zabits en n’en retirant aucun bénéfice … Cette manie m’exaspère …

  6. Didier, c’est pour varier les plaisirs…
    Jacquesetiennes, en plus là faut s’accrocher pour suivre.
    Paul-Emic, ben pourquoi? Je ne suis pas sur de vous comprendre. Ils sont plusieur à devenir féral, non? Et puis c’est un nouvel état donc on devient féral comme on devient civilisé. Donc gné?
    Robert, ah mais c’est pire ici…

  7. en les violant un peu au passage selon certaines rumeurs

    Ah? bah, il les avait sûrement un peu allumé. Sinon ça ne s’explique pas.

  8. on est féral, c’est à dire revenu à l’état sauvage, donc devenir féral ça percute mon tympan, mais j’ai peut-être tort. Comme il ne figure ni dans le TLF ni dans le dictionnaire de l’académie, l’emploi n’est encore soumis qu’au bon vouloir des auteurs.

  9. Oxymore1202, oui c’est tout à fait agaçant.
    Aristide, c’est évident! Et ce n’est pas de la gayté parce qu’ils étaient du côté du manche donc ça va…
    Paul-Emic, redevenir féral alors? Mais quid de si on ne l’a jamais été alors?

  10. Ah je comprends d’où vient le dernier commentaire plein d’esprit que j’ai trouvé sur mon avant dernier billet et signé « Anonyme » ! :->

    Mais effectivement chez moi il faut s’accrocher pour suivre, pas juste s’ensabler comme un vieux crabe qui a les jetons.
    La robe « qui est plus pratique pour violer » m’a été suggérée par une jeune fille qui a pris le parti de ne plus s’épiler et de ne plus porter que des pantalons ce qui ne l’empêche pas d’avoir un copain adorable et de se faire draguer à tout va.
    Si c’était pire avant (question se faire accoster dans la rue) elle a bien fait d’arrêter les robes, alors.

    Sinon c’est sûr que le sujet « femme » intéresse moyen en général. Surtout si ce n’est pas sous son aspect utilitaire.

    Or c’est CELA mon sujet.

    Rien à voir avec Rosaelle qui cause d’un peu de tout.

    • Je vous réponds juste sur un point parce que le reste je m’en tape un peu, si vous regardez les heures de publications vous verrez que le commentaire idiot ne peux pas venir de chez moi puisqu’il est antérieur à mon billet.

      • Tant mieux mais cela aurait pu sans problème vu le niveau ras-des-glands-mal-lavés de ton blog.
        Néanmoins je te donne raison les bandes de fats à couilles c’est vraiment pas ce qui manque sur le web.
        (Boring)

      • C’est fascinant, ces soi-disant féministes qui ne peuvent aligner trois phrases sans que surgissent des glands, des bites ou des couilles. L’a d’la chance que je soye pas freudien, la donzelle…

    • Mais savez-vous le nombre d’hommes qui sont excités à mort par la pilosité féminine, même envahissante ? Ne pas se raser, c’est les pousser au viol ! Un truc de salope, quoi…

      • Tiens Bidochon c’est réfugié chez ses semblables.

        C’est fascinant, ces soi-disant surhommes qui ne peuvent aligner trois phrases sans que surgissent des « freudien », des « excités à mort », des « viol » et des « salopes ».

    • « une jeune fille qui a pris le parti de ne plus s’épiler et de ne plus porter que des pantalons »

      Moi aussi je porte des pantalons et je ne m’épile pas…. Et alors ?

      Qui a dit que la jupe et l’épilation était obligatoire ?

      C’est juste plus doux un jambe épilée, plus agréable a caresser, mais à partir du moment ou moi je ne m’épile pas, pourquoi j’imposerai à l’autre de le faire ?

      Les féministes sont vraiment ce qu’il y a de plus con et de moins féminin.

  11. Le vêtement fabriqué par des hommes pour mieux violer ou évaluer les femmes ? Mais la plupart des créateurs sont des hommes homosexuels ! dont certains doivent nous détester d’ailleurs, quand on voit ce qu’ils inventent

  12. Je précise que je pars immédiatement et sans délai en mission aux îles Kerguelen pour un an (top secret)
    A l’année prochaine !

  13. Il y a pas mal d’années, près d’un camp de vacances dans les sables, un campeur à écrasé une chèvre pour éviter une tente ambulante (probablement sa gardienne). Il était dans la mouise. On n’avait pas eu le temps de lui expliquer que c’était l’inverse qu’il fallait chosir.

  14. Amiral, est ce que vos indiens dodelinent de la tête quand vous employez votre chic accent?
    Je voulais également vous le demander depuis un moment : comment se fait il qu’un Amiral travail chez les pousse-cailloux?

  15. Amiral, il y a pire que l’Euterpe. Lisez donc un livre de Monique Wittig et on en reparle. Ceci dit, la donzelle bien que gratinée n’est pas un exemplaire unique. Il y en a malheureusement de pleines charrettes, suffit de trouver les nids. Ce qui m’effraie, c’est que votre nouvelle « amie » soit une lectrice assidue de ce bas-bleu.

  16. A koltchak91120 : tiens, un nostalgique de l’armée blanche anti-bolchevik et de son immense zéro le grand amiral koltchak !
    Les vraies valeurs guerrières et monarchique, il aime trop cha le monchieur, oh oui il aime cha, les beaux unifoformes, les belles médadailles, oh que c’est zouli et comme c’est viril cha monchieur !
    Oui madame ! C’est du zhome, ca !
    Quand je disais que j’avais trouvé le QG de l’Assoc’ des Glands et des Couilles réunis S.A. !
    Avec l’amiral Woland, le grand maîmaître, ca fantasme sévère ici sur les vraies valeurs de la mâlitude ! Y a du beau monde, pas à dire !

  17. Mouarf ! Euterpe commente chez les gros nazis mais jamais chez les minces et élégants socdem. Je vais la dénoncer au parti.

    • Ouais c’est vrai, je me disais aussi que c’était des nazis mais je m’étonnais parce que j’savais pas que DG fréquentait des nazis 8-O
      On en apprend tous les jours !
      Cela dit c’est un panier de couilles rances comme on en fait peu. Mais comme tu vois, telle l’exploratrice moyenne, je n’hésite pas à plonger à la découverte des profondeurs abyssales de la blogo histoire de voir ce qui remue là-dessous comme affreusetés ! Mon insatiable curiosité, que veux-tu ? :)

  18. « Que veux-tu ! » je voulais dire.

  19. N’est-ce pas ? C’est la super classe même ! :)

  20. Cela dit, tout ca ne m’explique pas ce que tu fais sur un blog de nazis, toi aussi !

  21. « Qui n’a pas d’humour pratique l’inquisition » : ou bien n’a pas d’humour, sans plus.
    « soit je fais une étude sociologique » : Ah ben c’est comme moi alors !

  22. Ahahah ! Toi pas avoir de neurone, hein ? C’est vrai que toi être une couille aussi ! C’est vrai ! Toi gauchiste félon venir prêter main forte à pauvres nazis désemparés et inférieurs en nombre ?
    Couilles gauches et couilles droites et couilles de tous les pays, unissez-vous pour repousser l’unique envahisseuse ! Vous serez pas trop de tout une armée, les courageux !

    Décidemement il n’y a que Juan que je ne traiterai jamais de couille.
    Il y a les couilles et il y a les hommes.
    Toi Nicolâne, tu n’es rien qu’une couille et tu ne resteras jamais qu’une couille.

    • Avec un grand bon sens, mon anti-spam vous a considéré comme un robot, mais comme je sais que malheureusement vous êtes réelle et que vous me faites bien rigoler, j’ai remis votre commentaire au bon endroit.

  23. Dites, l’Amiral, vous pourriez garder vos trolls plutôt que de me les refilez ?
    http://www.jegoun.net/2012/09/au-revoir-madame-aubry.html

  24. Fascinant phénomène cette Euterpe. C’est même stupéfiant. La dernière fois que j’ai vu un truc pareil, ça s’appelait Opoponax (il y a bien 25 ans).

    • Oui, j’ai évoqué la chose à travers son auteur.E :-D

      C’était la belle époque où l’on croyait encore à la révolution prolétarienne zet sexuelle, où l’on cogitait sur un truc énaurme qui allait s’appeler la théorie des genres et qui apporterait le bonheur aux zommes zet aux femmes hétéros, pédés, lesbos, trans, zoo, etc. Le tout dans une magnifique confusion mentale et un français imbittable comme son auteur.E.

  25. Oxymore je ne sais plus comment : déja c’est bien malin d’employer un mot comme tropisme rapport j’ai pas vraiment trouvé de définition qui puisse se remettre dans le contexte, mais si je comprend bien, tu reproches aux féministes de faire une fixette sur le viol ?



    Je sais pas mec, c’est comme, hm, qui dirait la base de la domination masculine. Une parfaite métaphore de ce qu’il arrive aux femmes, de tout temps, parce qu’elles sont femmes. C’est compliqué de parler avec des gens comme ceux qu’on trouve ici ou ailleurs sur les Internets parce que vous êtes persuadés que j’ai tort et je sais que je n’ai pas raison, mais dis la vérité.
    Il y a une différence entre raison et vérité qu’on comprend difficilement quand on s’emmitoufle dans ses privilèges.
    C’est horrible un viol. C’est quelqu’un qui introduit son sexe dans ton sexe en faisant comme si ton sexe n’existait pas, comme si tu n’étais qu’un vide, un trou, comme si tu n’existait qu’en opposition à lui dans un système binaire ou les valeurs quelles qu’elles soient sont toujours du côté de celui qui institue le système.
    c’est un pénis qui te bourine comme des milions de pénis bourinnent des milions de jeunes filles qui ne disent rien, de femmes qui ne disent rien, d’enfants qui ne disent rien parce que c’est ça l’Amour, c’est le garçon qui va te déchirer ton hymen et tu ne feras rien que de l’embrasser pendant qu’il crache et finalement roule en boule sur le côté, toi ça te déchireras un peu à l’intérieur, ça déchire toujours, plusieurs jours durant ça déchire, mais c’est pas grave, parce que c’est ton petit ami et il t’aime, il te l’as dit.

    C’est un pénis qui fait tout ce qu’on lui a dit de faire et qui ignore que ton vagin est en fait composé des huits centimètres sous terrains de ton clitoris et d’un tas de muscles, un vagin, bien caressé, ça se contracte, ça se crispe, ça avale, ça suçote, ça frémit, ça a des spasmes, ça vit quoi.
    Le sexe, en missionnaire surtout, tue le clitoris, tue le vagin, tue l’utérus.
    le sexe en missionnaire c’est ne physiquement rien pouvoir faire que d’attendre que l’homme se finisse en toi.

    le viol c’est ça en dix mille miliards de fois pire :
    parce que le viol n’est pas un rapport sexuel,
    mais un rapport de force
    et les gens comme ceux qu’on trouve ici nous le répétent très bien
    la force
    c’est pas de notre côté
    et encore moins de celui de l’Esprit.

    • Je ne sais pas si c’est à moi que vous vous adressez, mais si c’est le cas, il faudra m’expliquer par quel méandre obscur de votre esprit vous en êtes arrivée à la conclusion que je reprochais aux féministes de faire une fixette sur le viol… Je leur reproche leur crypto-marxisme essentiellement.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s