Archives quotidiennes : 16 septembre 2012

Qui a besoin de se faire ausculter les boyaux de la tête ?

Un début de réponse ici.

N’hésitez pas à commenter, ça fait toujours plaisir aux blogueurs qui débutent et vous pourriez même apprendre un ou deux trucs au passage.

Bread and butter pudding aux framboises et au whisky

Voici une recette qui vous aidera à passer l’hiver, surtout s’il fait froid.

Ingrédients pour 2 personnes ou 8 selon leur appétit :

400ml de lait entier
400ml de crème fraiche épaisse ou, encore mieux si vous en trouvez, de double cream
1 cuillère à café d’extrait de vanille
5 gros œufs plus un jaune (d’œuf hein, allez pas faire un kidnapping dans le 13ème juste pour cette recette…)
150g de sucre en poudre
250g de brioche coupée en tranche d’1.5cm d’épaisseur (ou à peu près, disons qu’il faudra que ça couvre le plat)
50g de saindoux
300g de framboises
Ce qu’il vous faut pour votre consommation personnelle et puis les glaçons, les 3 gouttes d’eau ou le coca que vous aimez mettre dedans, ça vous regarde du moment que vous en gardez 100ml pour la recette
Du sucre glace

Préparation:

Amener à ébullition le lait, la crème et une pincée de sel (qui manque à la liste d’ingrédients, oui je sais) dans une casserole (de préférence à fond épais). Dès que ça bout, on retire tout ça du feu et on ajoute la vanille. Battre les œufs, le jaune et le sucre dans un bol (insérer la vanne qui vous vient à l’esprit là). Verser le lait et la crème dans le bol en mélangeant bien pour éviter de se retrouver avec une omelette digne de l’homme occidental moderne (comprenne qui pourra… oui bon d’accord). Chauffer le four à 180°C.

Beurrer la brioche (si ça ce n’est pas un euphémisme pour une cochonnerie de type sexuel et dégradant, je ne m’y connais pas) avec le saindoux (si quelqu’un connait le terme exact, je le veux bien…)et l’étaler dans un plat, qui va au four ne vous faites pas plus bêtes que vous ne l’êtes. Alors l’étalage est un peu technique, en tous cas à décrire. Disons qu’il faut mettre les premières tranches en appui sur le rebord du plat, puis les deuxièmes en appui sur les premières et ainsi de suite. Un peu comme des vagues qui se suivent quand on pratique une levrette un peu énergique sur une grosse, ou un gros d’ailleurs, vos goûts ne me regardent pas. Au fur et à mesure que l’on dispose la brioche, il faut répartir le whisky et les framboises dessus. Verser l’appareil (le mélange crème/œufs, pas votre ipad) dessus la brioche tout en le tamisant au passage pour que la consistance soit plus légère. Laisser reposer une demi-heure. Assurez-vous que les framboises ne dépassent pas de l’appareil, sinon elles vont cramer comme Jeanne d’Arc.

Mettre le plat dans un plat plus grand et verser de l’eau bouillante jusqu’à mi-hauteur. Oui, c’est un bain, Marie. Cuire pendant 40 ou 45 minutes ou jusqu’à ce que ce soit bien doré. Laisser refroidir un peu puis balancer du sucre glace dessus.

Servir chaud ou à température ambiante avec de la crème fraiche.

Et voilà !