Et pendant ce temps, les chinois récoltent des organes

Nos amis islamistes sont rigolos et c’est pour ça qu’ils accaparent un peu notre attention, mais de temps en temps il ne faut quand même pas oublier que les communistes sont aussi des ignobles certifiés qui ont en plus l’avantage maléfique d’être bien organisés. En effet, eux ils ne s’entretuent pas de rage à chaque fois que les petites voix dans leurs têtes leurs suggèrent que quelqu’un a regardé de travers la fumée s’élevant d’un tas de purin en formant des arabesques pouvant très vaguement ressembler à quelques mots d’un verset.

Les communistes chinois eux sont rationnels et froids comme des lames. C’est sans doute pour ça qu’ils ont mis en place un système rationnalisé de collecte d’organes sur donneurs encore vivants et modérément anesthésiés.

Apparemment, ils ont commencé dans les années 80 avec les condamnés à mort et puis maintenant c’est devenu une opération industrielle. Encore un grand bond en avant. Parce que c’est aussi ça le vrai matérialisme, considérer que les hommes ne sont jamais que des tas de chairs en décompositions et que l’on peut les élever comme du bétail et pour les mêmes fins.

Allez lire ça si vous en avez le courage et surtout n’oubliez pas qu’il y a encore dans ce qu’il reste de la France des gens assez odieux pour se dire communiste et des éclaboussures de vomi capables de voter pour eux.

Publicités

17 réponses à “Et pendant ce temps, les chinois récoltent des organes

  1. Ah, c’est donc pour ça qu’on parle tout le temps des organes du parti…

  2. ça fait penser au livre/film Never let me go, mais presque pire

  3. « Les chinois eux sont rationnels et froids » (j’ai ôté communiste, car non-significatif) : c’est un peuple talentueux et fier (du passé comme du présent); j’ai eu une discussion avec des intellos et maladroitement j’ai évoqué la civilisation chrétienne en avouant notre retard au cours des siècles pour faire valoir nos progrès : i.e. l’invention de la fourchette au XVIIème comparée aux baguettes … j’ai vite compris ma gaffe.
    Les dirigeants de ce « merveilleux » pays aient saisi le discours coco et l’aient exploité pour en tirer le meilleur usage pragmatique, mais que diable, Amiral, ne mêlez pas les naïfs coco français à cela et retirez les adjectifs « odieux » et « vomissures » pour les qualifier.

    • René, je ne pourrais pas être moins d’accord. Les communistes ont massacré par paquets de 100 000 partout où ils sont passés. Pourquoi est-ce que les français seraient différents?

  4. Au dernier paragraphe, le subjonctif a sauté :
    Que les dirigeants de ce “merveilleux” pays aient …
    Mille excuses.

  5. « Eclaboussures de vomi » c’est plutôt gentil. Ressaisissez vous, vous aller
    tomber dans l’eau de rose!
    Amitiés.

  6. Dans la série « ordures patentées à énucléer avec une lime à ongles rouillée » il y a aussi cela :

     » Plusieurs centaines de prisonniers capturés par l’UCK — principalement des Serbes du Kosovo, mais aussi probablement des Roms et des Albanais accusés de « collaboration » — auraient été déportés en Albanie, en 1998 et 1999. Emprisonnés dans plusieurs petits centres de détention — dont la fameuse « maison jaune » du village de Rripë, près de Burrel, visitée par les inspecteurs du TPIY —, certains d’entre eux auraient alimenté un trafic d’organes. Les prisonniers étaient conduits vers une petite clinique située à Fushë Kruja, à une quinzaine de kilomètres de l’aéroport international de Tirana lorsque des clients se manifestaient pour recevoir des organes. Ils étaient alors abattus d’une balle dans la tête avant que les organes, principalement des reins, soient prélevés. Ce trafic était conduit par le « groupe de la Drenica », un petit noyau de combattants de l’UCK regroupés autour de deux figures clés : M. Hashim Thaçi, actuel Premier ministre du Kosovo, et M. Shaip Muja, alors responsable de la brigade médicale de l’UCK et aujourd’hui conseiller pour la santé de ce même Hashim Thaçi « .

    Enfin, à porter au crédit du communisme mondial dans la rubrique  » faisons avancer la science  » il ne faudrait pas oublier les tests de gazs de combat sur des prisonniers de droit commun en Corée du Nord.

  7. « L’éclaboussure de vomis » que je suis a condamné le fait que vous ayez fait l’objet il y a peu l’objet de quelque chose qui aurait pu être interprété comme un appel au meurtre de la part d’une certaine personne.
    Mais peut-être vous sentez-vous invincible, bien protégé…
    Souvenez-vous de ce que disait Choderlos de Laclos (qui s’ entendait de questions militaires) : « Il n’y a pas de forteresses imprenables, il n’y a que des forteresses mal attaquées ».
    Si vous continuez à injurier tout ce qui respire et qui ne vous ressemble pas (ça fait beaucoup de monde), un jour vous aurez peut-être de sérieux problèmes, et pas une âme qui vive pour vous aider.

    • Floréale, d’abord merci d’avoir condamné une attitude bien plus répugnante que réellement dangereuse. Pour tout vous dire, j’ai été contacté par tweeter par une personne qui voulait me « balancer aux autorités » suite à certaines déclarations d’une certaine qui va avoir droit à un petit billet à ma façon d’ici quelques jours, le temps de peser le pour et le contre toussa.

      Ensuite, que voulez-vous les crimes du nazisme, du communisme et de tous les autres totalitarismes socialistes me donnent la gerbe. Si vous me faites le fameux coup du « oui, mais ce n’était pas vraiment du communisme » je vous répondrai avec le même aplomb que si ça se trouve ce n’était pas vraiment du nazisme ou ce que vous voulez, voir mon billet précédent. On peut être de gauche, même être tellement loin à ma gauche que je ne vous vois plus sur l’horizon sans aucun problème pour moi mais se réclamer du communisme malgré tout ce que l’on sait est une abjection.

      Enfin, votre finalement très gentil commentaire me fait penser à la lettre que Léautaud envoya à Céline alors que celui-ci essayait de fuir la France: « Vous allez sans doute être liquidé à la Libération, lui dit-il en substance, et vous l’aurez bien mérité, je ne verserai pas une larme, mais vous pourrez mourir en paix, sachez que je suis prêt à recueillir Bébert qui seul m’importe. »
      Malheureusement je n’ai pas de chat.

      J’espère qu’il n’y a pas trop de coquilles, j’ai bu. Et qui a bu boira dit-il en ouvrant une mignonette de vodka.

    • Floréale, étant un peu beaucoup bourré me too, je me permets de vous répondre un peu; d’habitude, je ne parle plus du communisme (ou de quoi que ça soit d’autre) avec des communistes; mais si, en tant qu’éclaboussure de vomis (formule décidément trop euphémistique, sachant de quelles immondes saloperies on parle), vous avez cependant défendu l’Amiral face à l’autre connasse, c’est juste que vous êtes incohérente. Remarquez bien qu’on a le droit à l’incohérence, comme disait l’autre, mais qu’il y a quand même des limites. D’un côté vous soutenez l’Ami pour un simple appel au meurtre en direct, de l’autre vous vous dites de l’idéologie la plus génocidaire et abjecte de tous les temps. (j’aurais d’ailleurs tendance à en déduire que vous n’avez pas les couilles, ou les ovaire, de votre idéologie – vous tenez là l’occasion de montrer l’arduer et sincérité de votre engagement coco, et vous vous défilez – regardez comme je suis juste et gentille – et donc pas assez coco – tout ça parce uqe là vous pouviez participer à un vrai meurtre, pas à un truc raconté dans un livre d’histoire, pas juste une simple apologie de l’assassinat des réacs en général ! mais les communistes ont REELLEMENT tué, le saviez-vous ?). Un peu de courage, que diable ! Qu’on tue l’Amiral, juste un mort de plus à ajouter au cent millions, putain mais quelle importance ?

      Bref, demandez la tête de l’Amiral, ou fermez-la.

      Et aussi, quand même : les remontrances à propos de la soi-disante haine de tout ce qui nous resemble pas sont tordantes, de la part d’une éclaboussure de vomis dont l’ambition polpotienne est de réduire l’humanité à une bouillie informe d’où rien ne dépasse et où tout se ressemble.

  8. Ceux qui ont suivi « l’affaire » ne peuvent que vous donner acte de vos commentaires Floréale. (à titre personnel je vous en remercie)
    Maintenant, « éclaboussure de vomi », mon engagement politique m’a fait traiter sur les médias nationaux de grosse merde, de gros con, on a voulu m’éradiquer etc.etc. Alors, sur un minuscule blog confidentiel, « éclaboussure de vomi » c’est pas ben grave.

    • Coach, votre fidélité vous honore! Vous serez décoré Grand Catapulteur des Heures les plus Sombres quand nous aurons saisi le pouvoir! Même si dire que Brèves 3.0 est une minuscule blog confidentiel est une infamie! Mon public ne cesse de croitre bon sang de bois!

  9. Votre lien ne marche pas chez moi. Mais si j’ai bien compris de quoi il retourne, et puisque vous parlez des salopes frankaouis qui se disent encore et/ou votent communiste (sans parler du communisme dilué mais encore massif chez la plupart de nos compatriotes) dans la France de 2012, n’oubliez qu’ils ont la réponse toute trouvée à vos révélations : ça n’était pas du vrai communisme. Mieux (donc pire) : c’est la faute au capitalisme, ces histoires d’organes. Cupidité, profit, toussa.

    (et vraiment, ça ne se limite pas aux cocos avoués : j’ai connu de gentils vieux gauchistes qui me disait que le problème actuel de la Chine, c’était le si-fameux capitalisme sauvage – il va de soi qu’ils n’avaient probablement jamais eu la moindre pensée dans les années 70 ou 80 pour les victimes de la Révo culturelle ou les zeks chinetoques.)

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s