Archives quotidiennes : 25 septembre 2012

Porter la voix de la réaction en Terra Incognita

J’ai été contacté par les rédacteurs du site Mediavox qui souhaitent que je leur ponde un édito par semaine pendant un mois ou plus. Et j’ai accepté car cela flatte bassement la haute estime que j’ai de moi-même ce qui, a priori, demande un bon niveau en gymnastique ce qui, oui encore, doit être encouragé chez nos jeunes qui sont toujours les proies faciles de l’obésité endémique qui sévit à cause de l’américanisation galopante de nos blablabla.

En plus, je maintiens que plus nous pourrons exprimer nos idées devant un large public, plus elles seront… exprimées devant un large public.

Donc, ils semblent avoir une idée originale et être essentiellement motivés par le goût du lucre, ce qui me convient parfaitement.

Soutenez les !… Ou au moins allez me lire chez eux quand ça aura commencé (je vous tiendrai au courant).

Bref dialogue autour du mariage gay

Extrait d’une conversation qui eut lieu au cours d’une soirée il y a quelques temps.

Amiral Woland : « – Ah ben chiasse, je ne savais pas que c’était une soirée déguisée…

Vieux copain : – Ben non c’est pas déguisé… t’es déjà bourré ? Tu perds vraiment plus de temps dis-donc.

AW : – C’est pas déguisé ? Pourquoi t’es fringué comme ça alors ? T’es à mi-chemin entre l’enfant à l’anté-hypohyse sur-stimulée et l’inverti. On dirait un grand enfant gay… Ou un homo infantile… Il ne te manque que le petit panonceau sur le cul annonçant « garage à louer »… Encore un peu et…

VC : – Ouais bon ça va on a compris. C’est la mode quoi…

AW : – Pfff, être dans le vent est une ambition de feuille morte toussa. C’est à cause de gens comme toi qu’on a perdu la guerre et ainsi de suite. Sinon, vu que tu sembles être au courant, est-ce que tu peux me dire quand les homos se sont mis à ressembler à des bucherons canadiens et les hétéros à des décorateurs d’intérieurs ?

VC : – Tu t’arrêtes vraiment jamais toi… Au fait, tu dois être content que le mariage homo soit sur le point d’être accordé, non ?

AW : – gné ?

VC : – Ben oui, c’est une preuve que l’Occident ne se soumet pas aux diktats de barbares même pas de chez nous qui ne rêvent que de mettre les pédés dans des sacs avec un chat sauvage et de les balancer du haut d’une falaise. On est en mode « on taille notre route et on n’a pas à écouter vos inepties » et ainsi de suite. C’est typiquement le genre de trucs qui te plaisent ça non ?

AW : – T’es vraiment un pervers pour avoir des idées pareilles… Et non, ça ne me plait pas. Ca ne veut pas dire qu’on taille notre route mais que nous sommes perdus au milieu de la jungle avec une machette sans lame et sans manche. Le seul message que ça envoie est « nous n’existons plus, notre corpus idéologique s’est évanoui comme une pré pubère à un concert de Justin Bieber et nous opposerons la même résistance qu’elle en cas d’assaut, venez donc remplir le vaste abîme que nous laissons… ce qui nous ramène d’ailleurs à ta tenue…

VC : – Il te plait vraiment mon petit cul hein. Bon sinon, tu bois quoi ?

AW : – Là tout de suite, je suis au blanc, mais mon verre est plein de vide comme la tête de ceux qui pensent qu’il est urgent de s’occuper d’un sujet dont tout le monde se tape dans le contexte actuel.

VC: – T’es con tu sais…

AW: – Oui je sais, mais au moins moi je n’ai pas été habillé par un pédéraste notoire projetant ses fantasmes, et éventuellement autre chose, sur moi. »

A part ça, tant qu’il nous restera des producteurs de vin blanc de ce calibre, tout ira bien.