Pourquoi Kevin et Sofiane ?

Ne vous gourez pas sur mon titre, je ne pleure pas Kevin et Sofiane que je ne connaissais pas. Mes condoléances aux familles toussa mais quand même je dois admettre que je m’en tape comme des hémorroïdes du chien de mon voisin de palier ou du psoriasis dévorant le visage d’un quidam croisé dans la rue.

Nan, ce qui m’intrigue est pourquoi est-ce qu’on parle spécialement d’eux, avec déplacements à grands frais, des contribuables bien entendu, de Normal Ier, excitations para-génitales des journalistes et atermoiements mouillés des locaux ? En 2011, il y a eu 743 homicides et 1203 tentatives et pourtant on n’a pas gâché du papier avec ces histoires tous les jours. D’ailleurs, il en va de même avec les légers « bousculages » de profs qui globalement méritent ce qui leur tombe sur le coin du bec vu les méthodes éducatives modernes qu’ils se sont battus pour mettre en place. On ne parle que de ça en ce moment alors que je suis à peu près certain que la situation doit être à peu près la même que d’habitude (vous pouvez cependant me prouver le contraire hein).

Ce que j’aimerais comprendre c’est pourquoi des trucs prennent de l’ampleur dans les media pendant un certain temps, puis disparaissent de la surface, un sujet chassant l’autre avec la régularité d’une érection de Ron Jeremy mais sans la tendresse. Je ne crois pas au complot, je pense que le panurgisme incompétent des journalistes y est pour beaucoup mais ça ne lasse pas de me surprendre et de me laisser vaguement interloqué.

En attendant, comme me le disait un ami journaliste en regardant les faits divers « les gens sont méchants quand même »…

Publicités

15 réponses à “Pourquoi Kevin et Sofiane ?

  1. « pourquoi parle-t’on spécialement d’eux »
    1. parce qu’ils sont membre de la diversité,
    2. parce qu’on espère que les criminels soient FDS.
    Ça va se calmer dès qu’il sera (s’il l’est) établi que les assassins sont du même bord.

  2. comme vous rejetez d’emblée la seule hypothèse qui donnerait du sens à tout cela à savoir : « se sert-on des médias comme vaseline » le débat s’arrête avant même d’avoir commencé.
    La réponse est dans votre question. Les gens sont méchants et tout ça c’est le pur hasard.

  3. On en parle parce que ce sont un noir et un arabe qui ne trempent dans aucun trafic, qui sont des victimes innocentes, même pas des filles qu’on aurait pu, en cherchant bien, taxer d’allumeuses ou d’offenses vivante à la morale religieuse. Parce qu’il faudrait être bien vicieux pour chercher du racisme là-dedans, et bien naïf pour ne pas y voir un accès de barbarie, qui effraie tout le monde, droite et gauche confondues. (sauf ceux qui entonneront la litanie des victimes du colonialisme et des conflits orchestrés et instrumentalisés par le pouvoir et ses valets, mais ils ne sont pas très nombreux).

  4. Comme Ron Jeremy, j’utilise PureActive énergie fruitée.
    Prends soin de toi GARNIER.
    Il s’en passe des trucs à la fin de vos billets monsieur l’amiral.

  5. Les journalistes, pas de complot, c’est quasiment établi.

    Vu le désert intellectuel, ce serait même exagéré de dire qu’il y a une communauté de pensée. La chose qui les rassemble, c’est de ne pas aborder les sujets qui fâchent, les seuls vrais sujets hélas au point où on en est.
    I
    Ils tiennent à leur gamelle, is doivent donc se rabattre sur les sujets qui plaisent sans facher ni attrister, exit donc les chiens écrasés et la rubrique nécrologie (sauf celle des têtes d’afffiche de Closer, et encore rapidement)

    « Ougner » sur les petits problèmes de la diversiitude et sur les affreuses conditions de travail de France-Télecom ou de la Poste (en oubliant celles des paysans), en plus des marroniers qui fleursissent toute l’année, c’est à peu près tout de qui leur reste.

    Mais il y en a bien dans leur propres rangs mêmes, qui se doutent qu’ils sont des vendus, et qui rappelent bien l’ancien ami devenu fonctionnaire dans « Taken » (si ça peut donner des idées).

  6. On parle d’eux parce qu’il faut bien parler d’un de ces nombreux faits-divers qui animent les cités. On en parle encore plus parce que notre président s’est déplacé. Et surtout on fait semblant de se demander pourquoi. Pourquoi la loi et même les règles les plus élémentaires du savoir-vivre (ne parlons pas de politesse) dans une société normale ne s’appliquent plus dans certains endroits. Se demander pourquoi c’est proclamer qu’on ne sait pas alors qu’on sait très bien.

  7. Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls s’est inscrit en faux aujourd’hui contre les comparaisons entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, expliquant que le chef de l’État était allé « comme un père » à Grenoble après la rixe de Villeneuve, dans une démarche d' »apaisement ».

    Les fous furieux sont au pouvoir.

    Depuis 1968, les socialistes font tout pour éradiquer l’autorité des pères.

    En 2012, une fois arrivés à leurs fins, ils proposent leur chef comme père de remplacement.

    Staline Hollande, le petit père des peuples.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/10/02/97001-20121002FILWWW00706-grenoble-hollande-venu-comme-un-pere.php

  8. J’adore le jeu des regards. Les présidents passent, le danger reste haut perché.
    http://polemiquepolitique.blogspot.fr/2012/10/hollande-la-dalle.html

  9. J’avais loupé ça Bob.

    Ainsi donc, les fils de la gueuse font mine d’endosser les habits du Roi. Décidément, ces gens ne reculent devant aucune dégueulasserie.

  10. Le changement, c’est maintenant :

    Les proches d’un jeune détenu attaquent le palais de justice

    Dans l’après-midi, une trentaine de parents et amis s’étaient rassemblés quai Delâtre-de-Tassigny afin d’attendre un jeune homme, récemment arrêté dans le cadre d’une enquête pour trafic de stupéfiants menée par la police judiciaire, à sa sortie de déferrement.

    Or, certains de ses proches, tenus à distance par la police, étaient pourtant déterminés à l’approcher avant son transfert pour la prison. Au point de donner subitement l’assaut, de tenter d’extirper leur « copain » du fourgon cellulaire tout en menaçant les forces de l’ordre de mort et en s’en prenant au portail du tribunal. Le battant, selon les témoins, a été cassé à coups de pierre et de pied, prenant au piège les véhicules des magistrats et empêchant toute escorte d’entrer ou sortir.

    Apparemment, aucune arrestation, aucune rencontre subite de crâne avec une matraque, aucune munition policière percutée…

    Tout va bien.

    Quand je pense que certains attendent que « ça pète »… ça a déjà pété.

    http://www.lindependant.fr/2012/10/02/les-proches-d-un-jeune-detenu-attaquent-le-palais-de-justice,168878.php

  11. Quan Kevin et Sofiane se font bousiller par leurs petits camarades on en fait tout un fromage, si c’était Christian et Louis, on n’en aurait même pas
    parlé.
    En revanche, quand les arabes des quartiers Nord de Marseille virent à
    paquets les Tziganes du quartier, là on écrase le coup. La même chose
    dans une banlieue résidentielle, on aurait déja mis les sales bourges en
    examen et en taule.
    Décidément faut suivre!

  12. Kévin et Sofiane, c’est mieux que Zyed et Bouna ! Là, on a le droit de montrer son c., euh, son émotion à tous les passants.

  13. Pourquoi Kevin et Sofiane ?

    Parce qu’importer des sauvages par charters entiers, ne surtout pas essayer de les civiliser, ne surtout pas les regarder de travers, ben ça conduit très vite à la reproduction des mœurs de sauvages sur notre bonne vieille terre bientôt plus civilisée pour un sou.
    Parce qu’étrangement, et contrairement à ce que pensent la gauche et la droite socialiste, la civilisation n’est pas consubstantielle à la terre mais à ses habitants. Mettez des sahélien à Montreuil, ils ne deviendront pas montreuillois mais Montreuil deviendra malienne. Pareil à Échirolles. Les razzias, le souk, le raï, c’est maintenant. Comment s’étonner que parfois parmi les victimes il y ait aussi quelques cousins/frères des bourreaux ?
    Étrangement ça choque les médias. Merde quoi, ils pourraient avoir au moins la décence de lyncher des petits blancos, comme ils l’ont fait des dizaines de fois ces dernières années à Grenoble et alentour (sans marche blanche, sans visite présidentielle, sans déchainement médiatique).

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s