Mais elles sont où les féministes?

Je suis de mon temps hein, j’ai bien intégré que le salaud ouaciss’ ne peut être que blanc et de préférence catholique, et que c’est le même salopard atavique qui maintient les femmes sous le joug de sa botte, ce qui est déjà en soi un bel effort, cloutée autant que crottée.

L’infâme blanc catho a beau faire tout ce qu’il peut pour essayer de réparer des millénaires d’injustice envers le beau sexe (on a le droit de le dire ça, ou c’est comme sexe faible ?), il reste un porc répugnant et pis c’est tout parce que les femmes sont payées moins, sont moins représentées dans les conseils d’administration et ont moins de responsabilités politiques. C’est comme ça, et il faut vous y faire, le blanc catho est un symbole de domination et en tant que tel un artefact quasi satanique.

Alors que le divers lui, il sent bon l’ail des ours, il est toujours plaisant et bien coiffé et si jamais il ne l’est pas, ben ça doit être quelque part de la faute du blanc susmentionné. C’est pour ça que nos amies féministes ne relèvent pas quand il gifle un peu une donzelle qui ose marcher sur un pont, ou quand il déclare que c’est un presque drouadlom de zigouiller les petites filles in-utero.

Alors je demande, sans arrière-pensée, à des femmes de me dire quelle devrait être la priorité ? Et ne me répondez pas tout en même temps, parce que cela indiquerait que votre échelle de valeurs est quand même sacrément instable ce qui vous empêchera d’épousseter le haut de la bibliothèque en toute sécurité. Moi, quand je vois un type qui vient de se faire arracher la jambe, je ne cours pas lui chercher une boîte de roaccutane pour soigner sa vilaine peau.

Et puis allez lire mon édito chez Mediavox aussi.

Publicités

24 réponses à “Mais elles sont où les féministes?

  1. « Mais ou sont les féministes ? »

    Dans ton cul !

    Excusez moi…

  2. Ben, dis donc ! Vous avez plus de succès à l’extérieur qu’à domicile.

  3. Féministes ? Rien à foutre …

    Mais j’y pense soudaiment, ce week end, une recette de moules ?

  4. Elles sont où ?
    Pas dans le nid de la Mouette, en tout cas.
    J’ai deux fistons, moi. Alors je me méfie déjà des féministes.

  5. La preuve qu’il y a beaucoup trop de fonctionnaires en France :

    CHAPITRE 5

    Dispositions de mise en cohérence du vocabulaire juridique

    Article 29

    I. – À l’article 30-2, au a de l’article 34, à l’article 57 à chaque occurrence, au neuvième alinéa de l’article 63, au deuxième aliéna de l’article 71, au premier alinéa de l’article 73, au 3° de l’article 79, au deuxième alinéa de l’article 79-1, aux premier et deuxième alinéas de l’article 108-2, à l’article 148, au deuxième alinéa de l’article 149, aux articles 150 à chaque occurrence et 151, au premier alinéa de l’article 154, aux articles 182, 191, 204, 205, 311-15, au 1° de l’article 347, aux articles 348-2, 348-4, 367 à chaque occurrence, au premier alinéa de l’article 368-1, à l’article 371, au deuxième alinéa de l’article 371-1, aux articles 371-1, 371-3, 372 à chaque occurrence, à l’article 373-1, au deuxième alinéa de l’article 373-2, au premier alinéa de l’article 373-3, au premier alinéa de l’article 373-4, au premier alinéa de l’article 375, au septième alinéa de l’article 375-3, à l’article 375-6, au premier alinéa de l’article 375-7, aux articles 375-8, 376-1, au premier alinéa de l’article 377, au premier alinéa de l’article 377-1, au deuxième alinéa de l’article 377-2, au deuxième alinéa de l’article 378, aux premier et deuxième alinéas de l’article 378-1, au premier alinéa de l’article 381, aux articles 382, 383, 387, 389-7, au troisième alinéa de l’article 399, au premier alinéa de l’article 401, au premier alinéa de l’article 403, au deuxième alinéa de l’article 413-2, au deuxième alinéa de l’article 448, au troisième alinéa de l’article 477, aux articles 601, 729-1, au 2° et 3° de l’article 734, aux articles 735, 736, 737, 738 à chaque occurrence, 738-2 à chaque occurrence, 739, au premier aliéna de l’article 757-1, 757-2, 757-3, au premier alinéa de l’article 758, au deuxième alinéa de l’article 911, au deuxième alinéa de l’article 935 à chaque occurrence du code civil, les mots : « père et mère » sont remplacés par le mot : « parents ».

    C’est juste un petit extrait de la loi pour marier les pédés.

    http://www.senat.fr/leg/ppl11-745.html

    La quantité de « travail » effectuée en pure perte, dans spéhi, est vertigineuse. Et quand je dis en pure perte, c’est pas seulement que ça sert à rien : c’est que c’est nocif.

  6. Il ne faut rien demander aux féministes, à part d’aller avec les Femen ou les Marches de Salope défendre les droits de la femme dans les banlieues pourries de Kaboul. Exiger d’elles la moindre cohérence sur le plan des idées et du discours, c’est partir du principe qu’elles ont des valeurs autres que la détestation psychotique du mâle blanc et de lui seul. Or tout se résume à ça. Il n’y a pas à s’en formaliser outre mesure, juste à en prendre acte et agir en conséquence. Quand on n’a pas de désherbant ni le moindre outil sous la main, on ne parle pas à la mauvaise herbe pour lui expliquer quel sort l’attend ; on se tait, on sourit, et on fait en sorte de dénicher lesdits outils ad hoc. Votre salive et votre plume sont confitures trop précieuse pour cette vermine.

  7. Sinon, pour répondre à votre question, les féministes occidentales sont, je l’espère, conscientes du fait que les divers les traiteront comme ils traitent leurs femmes, en pire, puisqu’elles seront leurs femmes dhimmies ou converties. Leur seule raison d’être devrait se borner à combattre le statut de la femme sous l’islam. Mais il y aurait dissonnance cognitive, comme on dit. Elles vont pas prendre ce risque.
    De même que les gays ne vont pas faire de séance de kiss in à la sortie des mosquées.

  8. On croit qu’il est difficile pour une femme riche d’aller dans un quartier pauvre. Mais, inversement, les femmes du 19e arrondissement de Paris interrogées par Clément Rivière témoignent d’un malaise lorsqu’elles se rendent dans le 16e arrondissement.

    Ouais, c’est dangereux, la racaille bourgeoise du 16e. Un coup de sac Vuitton dans la gueule est vite arrivé. Trop de jeunes se font latter à coups de Louboutin dans les roubignolles.

    Que fait la police dans ces espaces de non-droit ?

  9. à propos de votre lien sur l’immonde…
    à mourir de rire
    surtout les commentaires
    aucun de ces braves contributeurs ( et dans contributeur il n’y a pas que tributeur, rassurez vous) n’a même relevé le terme « défaut d’éducation » pour le mettre en rapport avec la topographie des lieux , l’ethnie et la religion dominante des lieux….
    on rigole quand même beaucoup lorsqu’on lit la littérature officielle …
    tiens, un autre exemple de littérature officielle, celle parue dans les colonnes du figaro en mode d’hommage funèbre aux deux jeunes lynchés d’échirolles ( et pour le coup , aucun membre du klan n’était présent sur les lieux….Quoique ,c’est comme l’ex rouanda…avec beaucoup de bonne volonté on pourra un jour prouver que la vronze, n’ayant eu aucun fantabosse sur le terrain, n’en est pas moins entierrement responsable et donc coupable, coupable jusqu’à l’os et même au delà , bref )
    il s’agit d’une tribune d’un psychologue , personnage obligé de la médiation sociétale, didier pleux ( pleux? ça existe , ça ? comme pleutre , sûrement ) qui « montre en quoi ce drame révèle des jeunes deshumanisés par la société et l’éducation actuelle »
    je vais citer quelques passages, n’ayant pas le courage de tout taper

    – les nazillons d’échirolles n’ont rien à envier à leurs frères d’armes des années noires  » ( classique référence aux heures les plus sombres….y a des droits d’auteur qui se perdent)
    – ils ont l’aboutissement d’une société individualiste et consumériste qui stimule constemment leur principe de plaisir ( ho putain, la tartàlacrème de « lafotalasociété » ! inusable !)
    – quand les marchands ( oui ! la faute aux marchands ! la faute au capitalisme apatride et en définitive à sarkozy ! bien vu ! dans la grille de correction, on n’a oublié aucun mot clef !) banalisent les passages à l’acte violents ou le crime avec des jeux vidéos , ils participent à cette instrumentalisation des autres ( ha ! enfin , on cause des jeux vidéos! il serait temps, bordel ! il ne restait plus qu’un paragraphe avant la fin de l’articulet )

    le reste est de la même eau

    on y chercherait en vain une seule référence à la possible ethnie des assassins, à leur appartenance au lumpen prolérariat de ce putain de tiers monde qu’on accueille à bras ouverts ( enfin, non…. »à subventions débridées » serait plus juste…), à l’impunité revendiquée que not’bonne ministre de la djustiss’ va promouvoir dans les faits, à la mentalité de fouine et de guette au trou des quartchés qui fait que jamais, au grand jamais on ne pourra confondre les auteurs ( ce que chez les mafieux on nomme « loi du silence »)

    et ce type est directeur de l’institut français de thérapie cognitive

  10. tiens , le lien de l’immonde s’intitule « la rue , fief des mêles »
    à contrepéter d’urgence
    « la rale fief des mules »?
    « la fiale rule des mafes »?

  11. Un commentaire sous l’article du Monde :
    « Les femmes envoient des ‘signaux’ sexuels aux hommes. Selon leur attrait (beauté, tenue etc…) ces signaux sont plus ou moins forts. Les hommes reçoivent ces signaux et y répondent (ou pas) avec plus ou moins d’intensité et selon plusieurs facteurs : libido, éducation, statut social, frustration sexuelle etc… Les agressions décrites par les femmes (compliments salaces, regards, invitations, insultes etc…) sont la manifestation physiologique et biologique des réponses à ces signaux. »

    Deux solutions à ces insoutenables signaux sexués :
    1) la burka grillagée pour toutes;
    2) l’éducation dégenrée et le port de la minijupe-talons hauts pour les mâles.
    On va voir quelle solution va passer le poteau la première.
    Car évidemment, la « manifestation physiologique et biologique des réponses à ces signaux » ne saurait être remise en cause, sauf à tenir un petit carnet de bal, écrire les adresses et téléphones des messieurs « répondeurs » et aller les dénoncer à la police pour verbalisation, comme le propose le monsieur officiellement interviouvé.

  12. Ben, on a quand même Caroline Fourest qui affronte courageusement en face le petit-fils du fondateur des Frères Musulmans, celui-là même qui est en train de faire du prosélytisme en Europe. Elle est bien seule et bien critiquée. Si vous la souteniez un peu les machos, au lieu de ricaner bêtement, on serait peut-être déjà débarrassé de Tariq Ramadan et ce serait un grand soulagement pour tous. Mais comme vous ne supportez pas de vous solidarisez avec des non-mâles que voulez-vous qu’on fasse ?

    • Euterpe, vous ne répondez pas à la question… Sinon, est-ce que j’ai le droit de préférer soutenir Ayaan Hirsi Ali, Oriana Fallaci, Margaret Thatcher et même Sarah Palin que Caroline Fourest (contre qui je n’ai pas grand chose à part son gauchisme bien entendu).

  13. La contribution de Archischmock au(x) combat(s) des féministes:

    http://www.dailymotion.com/video/xu0xgg_affront-national_fun

  14. Le truc, Woland, c’est que tu veux coupler féminisme et racisme. Le problème c’est que le sexisme est un racisme, donc voilà….
    De plus, il y a des blancs qui se servent des « divers » comme tu les appelles pour écrabouiller les femmes.
    Quand il s’agit d’opprimer les femmes, il y en a beaucoup dans la mâlitude qui se solidarisent aussitôt et toutes couleurs confondues + toutes tendances politiques confondues + tous niveaux intellectuels confondus.
    D’autre part, quelques « divers » (mâles) sont très pro-féministes.
    Donc on ne va pas s’en prendre à une communauté ou une autre dans son ensemble. Et de toute manière on ne veut pas s’associer avec des racistes qui tendanciellement se cherchent des boucs émissaires.
    Nous on n’est pas dans la logique bouc émissaire.
    Sinon à part ça Caroline Fourest se réclame aussi d’Ayaan Hirsi Ali. Et moi de même.

  15. @ Euterpe
    ???

  16. Pour Popeye : moi y en a dire que les féministes pas aimer la mâlitude quand elle cherche qu’à mettre les femmes à leur service que cette mâlitude soient blanches noires jaunes vertes rouges violettes brunes ou caca d’oie.
    Toi y en a comprendre, là ?
    (Ah la la, je vous jure ! C’est pas facile, franchement…)

  17. A Bobo-Dioulasso on a compris depuis longtemps.

  18. A Coach Berny : ca serait bien si ton lien marchait. Pour te payer notre tête faudrait peut-être moins godiche ! :)

  19. Mais vous avez raison Euterpe ! Je suis vraiment désolé, mais ne croyez pas que je veuille me payer la tête de quiconque j’essaie de simplement comprendre la mâlitude sous toutes les latitudes et faire des comparaisons qui ne sont pas raison évidemment.
    C’est le premier monument, est-ce bien nécessaire de le préciser.

    http://www.mairie-bobo.bf/3monuments.htm

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s