La mort par la conformité

Du mol jet de pisse tiède évacué par Hollande tel un robinet à urine posé sur malheureux dont on aurait ôté la vessie, je retiens ce passage que je suis allé piquer dans le demi-monde :

« La notation doit "indiquer un niveau plus que sanctionner" et les devoirs "être faits dans l’établissement plutôt qu’à la maison pour accompagner les enfants et rétablir l’égalité". »

Et voilà du socialisme parfaitement typique et donc arriéré. Le but ici est d’empêcher les parents de pouvoir aider les gamins afin de mettre les enfants de prolos divers au même niveau que les fils de gros bourges parigots et de former les esprits en les passant d’abord à la lessiveuse à l’acide éduquenate, puis en les tassant dans des moules biscornus à grands coups de marteaux pédagogiques, modernes et surtout républicains. Cela a déjà été essayé dans les années 70 et ça a donné la méthode globale et les maths modernes qui ont eu pour effet de favoriser les enfants issus de bons milieux sociaux puisqu’ils avaient à disposition des gens armés pour les aider au travers de cette vaste arnaque. Les enfants de pauvres, eux, n’ont plus été capable de lire ni de compter. Pan, dans l’os les pouilleux ! Merci les socialos et merde au bas peuple !

La simple vérité toute nue est que plus on essaie de mettre en place de l’égalité en désemparant les parents, et plus les défavorisés sont enfoncés dans la boue puisqu’on leur accorde toujours moins d’accès à la culture. Les parents sont déresponsabilisés au maximum puisque c’est au prof de tout faire. La suite logique est qu’on parle de moins en moins de ce qui a été vu en classe, on se désintéresse de ce qui rentre dans la tête des mioches et les marmots sont spoliés de leur instruction et se retrouvent comme des bébés koalas dans un combat avec une broyeuse à bois dès qu’on leur demande un effort modéré.

Tiens, le hasard fait que j’en suis à ma deuxième note sur les marmots aujourd’hui… Je dois être en train de ramollir. Vous en penserez ce que vous voudrez, je m’en tape, je suis chez moi. En attendant, clap, clap, clap. Y’a pas d’mots pour dire ce qu’ils sont, y’a plus d’mot… Enculés ! Enfin, les membres des différents gouvernements hein, pas les appâts à pédophiles.

Advertisements

11 réponses à “La mort par la conformité

  1. Tiens à propos de société égalitaire qui se transforma en Enfer sur Terre,
    Le dernier livre de Romain Sardou nous rappelle ce que fut la création de la Géorgie

  2. Les devoirs doivent être faits dans l’établissement plutôt qu’à la maison ».

    Phrase automatique qui fait partie du credo de la gauche depuis la nuit des temps.

    Je signale à tout hasard que les devoirs à la maison sont interdits depuis, euh… 1956, je crois.

    Mais la « suppression des devoirs à la maison » fait partie de la feuille de route de tous les ministres de l’Education depuis un demi-siècle.

    Un peu comme, en Mauritanie, on n’arrête pas de « mettre fin à l’esclavage » depuis la décolonisation.

  3. Si vous avez le temps amiral, lisez le petit ouvrage de Laurent Wetzel, « ils ont tué l’histoire-géo », vous verrez c’est très parlant et documenté, on y apprend, par exemple, que le secrétaire général de l’Education Nationale, poste stratégique d’apparatchik est détenu par le même homme qui, du temps où il siégeait ailleurs en irresponsable administratif permanent, laissa sur le marché le médiator et les prothèses PIP, on peut se faire à sa lecture une idée très précise de ce qu’est l’entreprise de destruction de ce qui fut l’instruction publique

  4. Et vous avez raison de publier deux billets sur les mômes. Je les trouve, l’un et l’autre, frappés au coin du bon sens et vous, fort bien inspiré.

    Amicalement.
    Al.

  5. Même en interdisant les devoirs à la maison, les enfants des enseignants restent quand même favorisés puisque leurs parents sont enseignants justement.
    Pour « rétablir l’égalité » je propose donc d’interdire aux enseignants d’élever leurs propres enfants.
    A bien y réléchir le seul moyen efficace de « rétablir l’égalité » en matière d’éducation ce serait de confier tous les enfants dès leur plus jeune âge à une institution d’Etat comme le faisait jadis Sparte.
    Le socialisme est et restera un totalitarisme.

  6. Oui, c’est une immense merde ce qu’ils font, ya pas d’autres mots.
    Et les « représentants  » des parents d’élèves sont aux anges !
    Mais ils « représentent » à peu près 4% des parents d’élèves (au collège).
    Pourtant, on leur donne la parole.
    C’est à l’image du gouvernement et de ses ministres à 2%.
    Si quelqu’un de naïf se croyait encore en démocratie…

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s