Pour être de gauche c’est facile, suffit de péter des oxymores

On le sait, mais ça n’empêche pas de le répéter de temps en temps.

La modernité est en fait l’art d’accommoder les choses les plus contraires en prenant un air détendu et naturel grâce à l’équivalence morale permanente. Ainsi il s’agit toujours de dire que le type qui pousse une vieille sous les roues d’un bus et celui qui la pousse pour lui éviter de se faire écraser sont tous les deux des pousseurs de cacochymes qu’il faut comprendre.

Car cépareil et cépapareil en même temps voyez-vous.

Par conséquent, il faut être pour l’égalité devant la loi tout en accordant des circonstances atténuantes à certains et accablantes à d’autres.

Il faut être pour le mariage entre personnes du même couple et les droits des femmes ET pour les muzelimes (quand je fais de la purée muzelime, je suis sûr que tout le monde en reprend…) qui veulent pousser les uns du haut de falaises et burkaïser les autres et inversement.

Il faut être pour la science et contre les OGM.

Il faut être pour le progrès et pour le principe de précaution.

Il faut se moquer du concept de race mais croire en l’évolution.

Il faut mettre la culture au pinacle en l’asservissant à l’état.

Il faut passer sa journée sur, son smartefaune, untairnette, faycebouke et ioutoube, tout en conchiant le capitalisme.

Il faut être contre tous les conservatismes mais surtout que rien ne bouge.

Il faut cracher sur le travail mais vouloir que tout le monde ait un boulot.

Il faut la libération sexuelle mais que tout le monde pratique les mêmes choses.

Il faut avoir une pensée indépendante tout en criant des slogans dictés par des chefs de sections au cours de manifestations où on marche au pas.

Il faut être tolérant de tout, sauf de ce qui risque de choquer même un tout petit peu nos habitudes mentales.

Et ainsi de suite.

Ils doivent avoir des journées épuisantes à force de se contorsionner comme une petite chinoise mise de force dans une boite minuscule pour avoir trop rayé le casque de son entraineur à cause de son appareil dentaire.

Publicités

9 réponses à “Pour être de gauche c’est facile, suffit de péter des oxymores

  1. Je l’ai toujours dit : la logique c’est un truc de drouate, c’est discriminant, stigmatisant, excluant, limitant, cétafreux, inadmissib’, intolérab’.
    Quand on a compris ça on a compris beaucoup de choses.

  2. Il faut passer sa journée sur, son smartefaune, untairnette, faycebouke et ioutoube, tout en conchiant le capitalisme.

    Et les ZiPads ? Vous oubliez les ZiPads ??

  3. Leur dialectique ne casse pas des briques, ils sont comme marins à l’ancre, hébétés, pour toujours.

  4. Il faut ne pas aimer les riches mais vivre comme eux surtout quand est de gauche

  5. Avoir des idées de gauche absout d’avoir une vie de riche.
    Il y a longtemps, on disait que les duchesses avaient « leurs » pauvres.

  6. Pingback: En Vrac : jeudi 18 octobre 2012 | No One Is Innocent…

  7. Il faut vouloir soulever le monde et militer pour la gravité universelle.

  8. Voilà qui est fort bien observé et exprimé. Dixit !

    Amicalement.
    Al.

  9. Avec votre histoire de casque, je ne vois pas où vous mettez les capotes.
    Déjà que je mélangeais les crayons et les tampons.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s