Encore une chose sur le racisme anti-blanc

Un des problèmes majeurs du concept de racisme anti-blanc est qu’il laisse penser que l’immigration massive et le remplacement de population ne serait un problème qu’en raison de l’amour très modéré que les néo-français manifestent aux desouches.

C’est absurde puisque même s’ils étaient très gentils et qu’ils venaient chez nous montés sur des licornes chiant de l’or et rotant des arcs-en-ciel parfumés au bacon ça ne changerait rien au problème initial. Nous ne voulons pas que notre « chez nous » devienne un « chez tous ceux qui passent ». Nous ne voulons pas que notre culture ne subsiste que dans les musées et disparaisse de nos rues.

Nous ne voulons pas être forcés de devenir autre chose que ce que nous sommes. C’est, ma foi, aussi simple que cela.

Advertisements

13 réponses à “Encore une chose sur le racisme anti-blanc

  1. Enfin, s’ils avaient des licornes chiant de l’or, ils n’auraient pas besoin de venir chez nous. Car c’est bien leur pauvreté qui les décide à émigrer. Mais je suis d’accord sur le fait de ne pas vouloir perdre nos valeurs.

  2. Parfait ! Rien à ajouter.

  3. Je me creuse la tête pour le dire le plus brièvement possible… voyons.

    Ce que vous dites serait vrai si la haine que nous portent les populations de remplacement africaines n’était qu’un effet collatéral de ce qui nous arrive. Or, il me semble que le racisme anti-blanc, qui se superpose à la haine masochiste que les Européens eux-mêmes se portent, haine maso qui conduit à nier ce racisme et à glorifier angéliquement les Africains, et à les encourager dans leur haine, que tout cela donc, est au coeur du problème du Remplacement, en est une des causes majeures.

    Dans l’abstrait vous avez raison. On devrait refuser le remplacement, n’importe quel remplacement en lui-même. Mais concrètement, actuellement, qu’est-ce qui fait que nous l’acceptons? Et pourquoi commence-t-on souvent à le refuser en découvrant le racisme anti-blanc ? Seulement à cause des désagréments ? – ou parce qu’avec la découverte du racisme anti-blanc, c’est tout notre horizon européen de masochisme et d’afro-angélisme qui change ?

    Arrêter de se haïr, de nier les rapports de force, les différences inconciliables entre cultures, de nier que ces différences s’exacerbent d’autant plus qu’on les nie, montrer la haine que nous portent les Africains etc, je crois en fait que tout ça n’est pas seulement question de stratégie, mais que ça s’attaque au coeur même du problème.

    En un mot : le racisme anti-blanc n’est pas un truc superficiel, il est, en lui-même et dans sa négation par les Européens, un condensé de tout ce qui nous arrive.

  4. Depuis au moins vingt ans, la violence gratuite envers les Blancs a dépassé le stade du concept.
    Ceux de l’anti-France ne veulent pas non plus en entendre parler. On peut taire un truc comme ça, mais le cacher ?

  5. Gato et Charles Robert, je ne nie pas le fait que des divders détestent les blancs. Je dis seulement que cette position de victime est une nouvelle défaite.

    • Parler du racisme AB n’est pas nécessairement se mettre en « position de victime ».

      Si on en parle en geignant et en réclamant réparations judiciaires, c’est une position de victime. Mais si l’on en parle pour dire aux blancs : regardez ce qu’on vous fait, vous allez accepter d’en prendre plein la gueule encore longtemps ? – alors c’est tout le contraire. D’ailleurs, les plus victimes des victimes sont celles qui finissent par trouver normal, mérité, ce qu’on leur inflige, et qui ne veulent pas qu’on en parle.

  6. vous savez mon cher amiral, quand on voit ce qu’il reste de notre « culture », et la direction que prend son évolution, on se demande bien si il faut encore s’échiner à la défendre

  7. Amiral, (pardon du HS), y’aura-t-il un fil spécial « primaires UMP + la tête de Pujadas + bières + pop-corn », ce soir ?

    Que je sache si je dois amener des bières à la gentiane…

  8. Cretinus Alpestris, moi j’ai un diner, donc je ne pourrai pas regarder et commenter, mais si vous le souhaitez, les docks sont fait pour ça.

    Gato, à part qu’on met le racisme à toutes les sauces comme le mal absolu, ce qui est contreproductif, et que ce n’est pas du racisme mais des tentatives d’asservissement. Autant utiliser le bon vocabulaire.

  9. Le racisme anti-blancs est parfaitement justifié: les blancs sont très-très bêtes. En effet, il faut l’être pour préférer être pauvre plutôt que de se laisser enrichir par la diversité.

  10. @Pangloss : la diversité est ce qui appauvri la France…

  11. Sur le fond, vous avez raison Amiral : le racisme anti-blanc n’est pas le fond du problème et d’ailleurs, le racisme n’est pas un problème en soi.

    Mais en politique, il faut être pragmatique.

    Notre but (en tous cas, le mien) est de rendre fierté et conscience de son identité à mon peuple. Depuis quelques décennies, celui-ci reçoit un torrent de mensonge dans la gueule qui se résume à ceci : « Plus vous nierez votre identité, plus on vous enrichira en diversité et plus on se dirigera vers un monde qui rit, qui chante et où tout le monde pourra avoir un téléviseur par pièce » quitte à nier la réalité de la manière la plus absurde. Et la masse, bien docile a gobé, et nombreux sont ceux à coire sincèrement cette fable.

    Mais les faits, tétûs, vont à l’encontre de cette belle utopie. Et plus la diversité se déverse dans notre douce France, plus les faits se multiplient. Et Monsieur Desouche, il veut bien être pris pour un con un moment mais là, il commence à se faire une brèche dans ses convictions. Et si on (les Identitaires, MLP, Copé, peu importe) réussit à amener jusqu’à ses oreilles le concept de racisme antiblanc, alors là, la brèche s’élargit un peu plus et il peut commencer à remettre en cause le multiculturalisme dans son ensemble.

    On s’en branle du racisme anti-blanc et de toutes façons, on ne pourra pas l’empêcher dans l’état actuel puisque toute société multiraciale est nécessairement multiraciste. Le but est d’éveiller notre peuple, le ramener à la réalité et toutes les armes sont bonnes à prendre, quitte à prendre celle de l’ennemi.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s