Réélection de l’Obamessie

Donc Obama a gagné. C’est très triste. Cela signifie que les américains ont décidé de jeter par-dessus bord ce qui les rendait exceptionnel en échange de trucs gratuits.

La majorité des électeurs américains ne veulent plus être vu, ni se voir, comme des blancs riches. Ils préfèrent être des métisses appauvrissant leurs arrière-arrière-petits-enfants.

Je ne sais pas ce qu’aurait fait Romney, mais je sais que le seul plan d’Obama est de continuer à dépenser toujours plus quitte à faire tomber les Etats-Unis et le monde de la falaise fiscale.

La cité sur la colline ne sera bientôt plus qu’une hutte en bouse sur un monticule.

Le monde su Petit Mousse sera, c’est de plus en plus certain, fort différent du mien.

Et puis surtout, surtout, il va falloir supporter les faces de fruits confits des abrutis qui vont célébrer ça comme une grande victoire du monde d’après les races toussa.

Je ne m’attendais pas à ça, je pensais être suffisamment détaché, mais je dois avouer que j’ai comme un petit coup de mou ce matin.

Publicités

19 réponses à “Réélection de l’Obamessie

  1. Les USA sont comme un lion malade. Il peut encore rugir et donner des coups de griffe mais il agonise.

  2. Ben, finalement, les Américains deviennent aussi c*** que les Français, c’est bien triste….

    • Les américains ne deviennent pas aussi c… que les français, c’est l’inverse. Les USA sont le modèle imité par une France servile et docile depuis 1918, ils sont le mètre étalon, notre référent, notre père. Quand on ne sait plus qui l’on est les autres viennent vous le dire.
      les paumés c’est nous.

  3. Déprimant.

  4. Bon, les journalopes vont fait fêter ça pendant quelques jours et puis la réalité va rapidement leur revenir en pleine gueule : y’a pas eu de miracle Obama 1.0, y’aura pas de miracle Obama 2.0.

    C’est à la fois étonnant et terrifiant de voir qu’un gars dont les arrières grands-parentes construisaient encore des huttes au Kenya puisse devenir le maître du Monde Libre.

    J’ai encore un peu de peine à m’y faire.

    C’est comme si je laissais les clefs du confortable et moderne domaine construit par mes ancêtres à une bande de Roms fraîchement débarqués.

    J’ai pas trop envie d’aller faire l’état des lieux après leur départ…

    Mais bon, c’est normal, je suis bourré d’aprioris racistes et nauséabonds.

  5. Eh oui, hélas. Les Etats-Unis vont continuer à dégringoler vers l’abime.
    J’ai vu tout récemment que la dette par habitant des Américains était désormais supérieure à celle de la France et même de la Grèce.
    Je m’étais préparé à la réélection d’Obama mais c’est tout de même un triste jour.

  6. Comme vous, la ré-élection du messie m’a donné le blues.
    A force de trop fréquenter les blogs réactionnaire comme le vôtre, j’ai l’impression que nos idées progressent mais finalement force est de constater que le monde occidental se « gauchise » de plus en plus…

  7. On s’en fout des élections américaines et de leur résultat: les deux sont des marionnettes.
    Là-bas comme ici le pouvoir est aux banques (ainsi qu’aux multinationales), et nous avons vu ces quatre dernières années le peu de pouvoir des démocrates contre celles-ci.
    Elections piège à cons: les ricains auront, comme nous, le mariage homosexuel et la dépénalisation du cannabis.
    Bravo !
    Pour le reste le populo ira se faire voir ailleurs.

  8. Je trouve qu’on en fait quand même, dans les merdias, nettement moins qu’en 2008:
    – d’abord, Obama n’est plus noir: on ne fait presqyue plus mention de sa couleur comme si, après 4 ans de Maison blanche, il avait déteint;
    – ensuite, les commentaires sont beaucoup plus mesurés: en 2008, le monde allait changer de base; aujourd’hui, bof, il s’agit juste de rempiler, sans plus rien de messianique.
    Ceci dit pour (essayer de) vous redonner un peu le moral.

  9. Les femmes ont voté Obama.

    Les Africains ont voté Obama.

    Les Latinos ont voté Obama.

    Les pauvres ont voté Obama.

    Les jeunes ont voté Obama.

    Putain.

    Je me dis de plus en plus que j’appartiens à une minorité…

  10. Vous n’êtes pas le seul a avoir le coup de mou. Ce coup-ci, c’est sûr,
    les USA aussi sont foutus. D’accord on se sentira moins seuls mais ça
    reste quand même une sacrée tuile. Comme point de repère, désormais,
    on a Barack-Hussein et son cortège de bouffe-misère.
    Pas la joie…

  11. Pingback: La réélection de Barack Hussein Obama scèle le destin des Etats-Unis « Le Petit Conservateur Palaisien

  12. Sécession. Cités franches. Monastères.

    Il est temps de relire l’histoire de Cîteaux.

    Des cités franches libérales : c’est ce que propose Hans-Hermann Hoppe.

  13. On pourrait faire ça au Monthana. Ou en Valais. Avec du gruyhère.

    • Le Vhalais, c’est le rhaclette, pas le gruyhère !

      Il y a déjà une sécession « civile » : les habitants de souche quittent les zones où ils deviennent minoritaires, le « white flag » bien connu.

      Le problème, c’est qu’il faudrait également une sécession « gouvernementale » avec des cités franches libérales, effectivement.

      Mais les états ne le permettront pas. Déjà que l’UE ne leur permet rien…

      S’il peut y a voir sécession, ce ne sera que dans une période chaotique où l’état sera en faillite et ne n’exercera plus ses pouvoirs, faute de moyens.

      Je ne vois pas d’autres occasions possibles…

      • « White flight », plutôt, non ?^^

        Quoique nous les Blancs, on pratique en effet surtout le white flag, actuellement…

      • Robert Marchenoir

        Le Vhalais, c’est le rhaclette, pas le gruyhère !

        Je sais. M’en fous. On importera du gruyère en Valais, même s’il faut pour ça mener la guérilla contre les douaniers cantonaux et la milice valaisanne. On va tout de même pas se laisser emmerder par des bétonneurs de résidences secondaires !

  14. Si je peux me permettre j’ai écrit un article que je rappel qui fait suite a ma première réflexion dans mon groupe d’astrologie sur FB :) , merci
    http://lunesoleil23.wordpress.com/2012/11/07/victoire-pour-obama-de-la-lune-pour-un-soleil/

  15. « La majorité des électeurs américains ne veulent plus être vu, ni se voir, comme des blancs riches. Ils préfèrent être des métisses appauvrissant leurs arrière-arrière-petits-enfants. »

    Et oui, c’est exactement ça. Ça ne se discute pas, il n’y a même pas à faire la morale. M’en suis aperçu en discutant avec des proches qui me disaient qu’ils ne comprenaient pas comment une majorité d’amerloques pouvaient être contre la SS à la française. Je leur disais : mais la liberté, mais l’Etat tentaculaire… mais c’est idiot. A partir du moment où l’on se considère comme un tchandala, où l’on a tellement intégré, par exemple, le concept de sécu sociale étatique, tellement qu’on ne peut même plus imaginer un autre système, eh bien on est parfaitement cohérent en souhaitant l’élection d’Obama. Faire la morale ou raisonner comme un non-tchandala devient inutile, déraisonnable.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s