Stupéfaction vexatoire

Je suis en train de terminer « le choc de l’histoire » de Dominique Venner ce qui m’a donné la furieuse envie de relire l’Iliade et de lire l’Odyssée.

J’ai donc commandé l’Odyssée chez la dame de ma zone, et ai profité d’un passage chez papa-maman pour récupérer ma version de l’Iliade lue en sixième. Et là, en le sortant de mon sac, je réalise que ce bouquin est une putain de saloperie vérolée, un arrosage de jus de cul aux sprinklers, un reste de contenu d’entrailles de terroriste suidéphobe, bref un abrégé quoi.

Donc ces enfoirés pourris de l’Educ Nat m’ont fait croire pendant 18 ans que j’avais lu l’Iliade, dont je garde d’ailleurs des souvenirs très vifs, alors que non puisqu’ils m’en ont fait lire un résumé.

Si ça ce n’est pas une méthode pour abêtir les masses sournoisement, si ce n’est pas un complot ourdit dans le but de nous en faire connaitre toujours le moins possible tout en nous vernissant le cortex pour masquer le tout, si ce n’est pas un moyen de nous mettre à genoux devant les communistes comme un homo devant un camionneur 2 jours après la célébration en bonne et due forme de son mariage pour tous, et ben je ne sais pas ce que c’est.

Je me vengerai.

19 réponses à “Stupéfaction vexatoire

  1. Allons Amiral, voyez le bon côté des choses. Vous allez avoir le plaisir de découvrir l’Illiade une deuxième fois sans même devoir attendre Alzheimer.
    Merci qui?

  2. Il est également probable que la plupart des profs pensent aussi que votre version de l’Illiade est la

  3. Lire l’Iliade jusqu’à ce que brille la matinale Aurore aux doigts de rose qui ouvre les portes du ciel pour Hélios. Pour ma part, je reste fidèle à la traduction proposée par La Pléïade. J’ai essayé d’autres éditions, sans arriver à retrouver la même qualité littéraire sans parler de l’appareil de notes.

  4. Attention ! Danger pour le bas du dos si :
    S’agenouiller plus de 2 heures par jour.
    Se pencher en avant plus de 4 heures par jour.
    Se pencher sur le côté plus de 4 heures par jour.
    Conduire un engin ou un véhicule plus de 4 heures par jour.

  5. Quand j’étais petit (10 ans), j’étais passionné de mythologie Grecque et je voulais lire l’Odyssée et l’Iliade. On (libraire et instit) m’a dit que c’était trop compliqué pour moi, et qu’il fallait que je lise la version enfant. Au bout de 10 pages j’ai arrêté, ça m’ennuyait grave. Pas du tout passionnant.

    Je me rattrape aussi désormais, et je me doute bien le ramassis de propagande que doivent contenir ces éditions.

    Quand vous aurez fini ces oeuvres, lisez donc Virgile.

    • La première fois que j’ai lu intégralement l’Iliade et l’Odyssée, j’avais 10 ans. C’était pendant les vacances d’été, avant la rentrée scolaire en 6ème. Bon, d’un autre côté c’était il y a 40 ans, les programmes étaient un peu plus riches qu’ils ne le sont aujourd’hui, et puis j’ai eu la chance d’avoir une école à l’ancienne.

  6. La meilleure traduction de L’Iliade, celle de Paul Mazon, disponible dans la collection Folio. Recommandée par Dominique Venner lui-même.

    Pour L’Odyssée, la meilleure traduction est celle de Philippe Jacottet. Je crois qu’elle est disponible aux éditions La Découverte. Si jamais vous étiez tenté de lire ces livres, autant que ce soit par l’intermédiaire de bonnes traductions.

  7. Quand vous passerez par la maison, je tiens à votre disposition le volume en Pléiade…

    (Ou même, si vous en exprimez le désir, je peux vous l’apporter à Levallois mercredi.)

  8. Une autre traduction, plus libre et également moins « recommandée », est celle de Leconte de Lisle. Elle m’avait émerveillée.

  9. Le mieux reste encore de lire tout cela dans le texte, bien entendu, pour ceux qui ont encore le temps, la patience et l’envie d’apprendre le Grec. On n’en fait plus guère, du Grec, paraît-il, même chez les agrégatifs en Lettres Modernes, qui sont moins effrayés par le Latin… Ne restent que les Classiques et quelques historiens.

  10. Bonjour,

    Lire un livre de Dominique Venner! Bouh!!!
    En fait, j’ai adoré « Le Siècle de 1914. Utopies, guerres et révolutions en Europe au XXe siècle » chez Pygmalion et son « Histoire de la Collaboration » chez le même éditeur, Je me régale à la lecture de sa Nouvelle Revue d’Histoire (http://www.la-nrh.fr/NR_1./ACCUEIL.html). Au sujet de cette revue, elle semble rencontrer d’inexplicables problèmes de distribution pour les abonnés en dépit des efforts déployés par la direction de publication pour les faire cesser (Bien que la revue soit masquée par deux bristols blancs pour empêcher qu’on voit la page de garde et la quatrième de couverture, les « blocages » dans les centre de tri sont récurrents!!! Curieux).

    Bonne soirée .

    • Voilà déjà quelques mois que je me suis étonné de l’apparition de ces fameux bristols blancs, lorsque arrive la NRH dans ma boîte aux lettres : l’impression étrange de recevoir un magazine de boules “sous plis discret”…

  11. Je vous conseille l’Iliade et l’Odyssée dans la Pléïade (comme Montaigne) en ancienne édition. Elles n’ont pas l’appareil pédant et surabondant de notes surperfétatoires. On en trouve d’occasion sans problème et à des prix abordables.

  12. Merci à tous pour ces conseils.

  13. Attention quand même avec la Pléiade : chez mes parents traînait une traduction de l’Odyssée ridiculement traduite en alexandrins dans cette édition…

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s