Les juifs, les palestiniens et la culture allemande

Tenez, je trouve que ce n’est pas encore assez le bordel ici alors je vais en rajouter une couche avec un truc imparable qui est de parler des chuifs et des palos, saints pour les uns, monstres hideux pour les autres et bouts coupés pour tout le monde (oui je sais qu’il y a des chrétiens dans les deux camps, mais ce n’est pas une raison pour venir me pourrir mes vannes).

Il y’a quelques semaines, au cours d’un dîner avec mon beau-frère et sa future parent 2 (ou 1, je ne suis pas sûr d’avoir tout bien suivi) nous avons eu une conversation tout à fait surprenante. En effet, mon beau-frère et moi ne sommes d’accord sur à peu près rien et si les années ont plutôt érodé l’animosité que nous avions l’un pour l’autre, nous sommes toujours sur nos gardes dès que l’autre ouvre la bouche.

Toujours est-il que la conversation à sournoisement glissé vers le sujet terriblement risqué susmentionné. Et là, surprise absolue, nous sommes parfaitement d’accord sur le fait que nous nous en branlons comme dans un sac de nouilles trop cuites de ces histoires. Nous n’avons pas à prendre parti pour un camp ou l’autre d’autant plus qu’ils n’ont même pas de ressources, ne sont pas bien nombreux et donc nous emmerdent dans des proportions sans commune mesure avec la réalité de ce qu’ils représentent. Nous n’avons aucune dette envers eux, qu’ils règlent leur problèmes internes comme bon leur souhaite mais qu’ils aient au moins la bonne éducation de faire ça en silence. Accessoirement, la théorie du « dernier rempart » représentée par Israël n’est plus valable depuis que la Turquie se vautre dans l’islamisme à la vitesse d’une brûlure à l’acide attaquant la face d’une fillette vaguement soupçonnée d’absence de pensée concupiscente pour son mari quinquagénaire.

J’en suis presque resté comme deux ronds de flan dites-donc.

Et c’est là que la délicieuse teutonne s’en est mêlée. Nous expliquant qu’on ne pouvait pas dire des choses pareilles. Que c’était impensable. Que tout ça était de notre très grande faute à nous tous assis autour de cette table. Que c’était sehr grave et toussa.

Alors je sais qu’il est inepte de tirer une généralité d’une observation particulière, mais je ne vais pas me gêner pour autant. L’Allemagne est un gigantesque laboratoire de transformation de la culture. En l’espace d’une génération, ils sont passés d’un bellicisme un peu agressif à un pacifisme des plus abjects. La « race » allemande qui voulait dominer le monde est désormais prête à ramper le cul en l’air et tout tartiné de la graisse qu’ils n’utilisent plus pour les moteurs de leurs panzers. C’est bien pour ça que les arguties sur les races n’ont aucun sens si on ne prend même pas la peine de protéger la culture. Sinon, il est bien inutile de se la jouer.

Publicités

13 réponses à “Les juifs, les palestiniens et la culture allemande

  1. Amiral, vous ne m’inviter jamais au diner marrants…

  2. Je ne suis pas sûr qu’il faille abandonner les israeliens à leur sort . Ils sont quand même ultraminoritaires dans la région .
    Et merci pour l’ajout à « contempteurs du systeme »

  3. Le problème des Allemands (cela peut être aussi une qualité selon les circonstances), c’est qu’il font tout de façon trop sérieuse, comme de bons gros boeufs de labour. Veulent partout être « über alles », aujourd’hui c’est le tour de la repentance et de l’auto-négation.
    Mais cela peut éventuellement changer, car c’est une identité opaque dont les basses couches n’ont probablement pas changé.

    Sinon, malgré tout ce que l’on peut dire (de mal) du lobby, je ne suis pas sûr qu’il soit très pertinent de ne pas être, malgré tout, convaincu de la nécessité de la survie de l’état israélien. Pour de multiples raisons.

    +++++++++++++++++++++
    C’est bien pour ça que les arguties sur les races n’ont aucun sens si on ne prend même pas la peine de protéger la culture.
    +++++++++++++++++++++

    En matière ethnocivilisationnelle, le « contenu » et le « contenant » sont intimement liés, sur des modes multiples subtilement imbriqués dont certains ne sont d’ailleurs pas toujours vraiment intelligibles.
    Mais avec un paramètre incontournable: un Mohican acculturé peut retrouver le chemin de sa culture. Mais si plus de Mohican du tout, plus jamais de peuple mohican, jamais, même si cette culture a été auparavant exhaustivement documentée. C’est d’ailleurs une des erreurs de base des néo-conservateurs qui pensent possible, à l’extrême, de conserver une société occidentale….. sans Occidentaux, tout sur le « logiciel », mais oubliant le « hardware ».

  4. Nous n’avons pas à prendre parti pour un camp ou l’autre

    Oui et non, tout dépend comment on entend cela. Si ça signifie que le gouvernement français n’a pas à prendre partie et que la politique intérieure et extérieure de la France ne devrait pas dépendre de ce qui se passe là bas, entièrement d’accord.
    En revanche rien n’empêche à titre individuel de chercher à savoir qui a tort et qui a raison et de se sentir plus de sympathie pour l’un ou l’autre camp.
    En ce qui me concerne c’est tout vu et, si guerre il y a, j’espère bien que les Israéliens botteront le cul une fois de plus à tout le monde arabo-musulman (enfin, je me contenterais d’une partie – faut pas être trop exigeant).

  5.  » Nous n’avons pas à prendre parti pour un camp ou l’autre d’autant plus qu’ils n’ont même pas de ressources, ne sont pas bien nombreux et donc nous emmerdent dans des proportions sans commune mesure avec la réalité de ce qu’ils représentent. »
    Entièrement d’accord. N’empêche qu’en écrivant ça, vous allez vous faire des amis !

  6. @ Skandal, je ne vais quand même pas vous inviter aux diners de famille…
    @ Lapin et Aristide, bien entendu que je préfère les uns aux autres. Mais je ne vois pas pourquoi ça déborderait chez moi. C’est comme quand je regarde du rugby, je peux être pour une équipe sans descendre sur le terrain et sans en faire le point central de ma vie et de mes réflexions.
    @ UnOurs, oui c’est l’erreur grossière de la théorie de la fin de l’histoire de Fukuyama.
    @ jacquesetienne, j’aime me faire des amis.

  7. Israël pense… qu’en s’entourant d’Etats soumis au despotisme oriental, avec gouvernements d’imams, comme en Turquie, ou qui promeuvent le wahhabisme, comme l’Arabie Séoudite… qu’en contribuant à déboulonner les dictatures laïques… qu’en jouant sur la division sunnites, chiites, chrétiens… sa protection est assurée, tant il est vrai que la roquette est malfaisante. C’est peut-être réaliste, c’est aussi jouer avec des allumettes. En Egypte l’objectif est atteint.

    Juifs et ottomans de Palestine auront beau dire, auront beau faire, ils ne peuvent plus émouvoir. Trop de sang, trop de haine, trop de rancune inextricables, où ils cherchent invariablement à nous impliquer depuis au moins 1948. Un enchaînement complexe de crimes, quasi satanique.

    Les pleureuses palestinoques et juives aimeraient pourtant paraître humaines, presque civilisées. Nous savons que c’est faux.

  8. Juifs et ottomans de Palestine auront beau dire, auront beau faire, ils ne peuvent plus émouvoir.

    C’est stupide. Tout montre que c’est le contraire qui est vrai. Dites : ils ne m’émeuvent plus. Ne dites pas : ils ne peuvent plus émouvoir.

    Padamalgam. Fopagénéraliser.

  9. L’Allemagne est un gigantesque laboratoire de transformation de la culture. En l’espace d’une génération, ils sont passés d’un bellicisme un peu agressif à un pacifisme des plus abjects.

    Je me suis beaucoup posé la question. Et tout autant pour l’anglois. Ma conclusion est que les caractéristiques d’une « race » et de sa « culture » (réelle, primitive, pas celle véhiculée par les livres et les média) ne changent pas en profondeur sur un temps court. Et que toute la culture du monde ne peut que camoufler la réalité profonde des peuples.

    Le triomphe de la civilisation c’est de laisser l’instinct être gouverné par le culturel, le choisi, au moins un temps. Mais vous le savez bien « chassez le naturel, il revient au galop », et tous nos braves divers et socialistes qui piétinent l’homme blanc occidental devraient se méfier un peu. Après tout, c’est ici qu’ont germé les plus grands génocides, les techniques de guerre les plus brutales. Et une étincelle peut suffire à faire ressortir l’instinct, celui là même qui a nécessité l’invention de la politesse, de la culture, pour que l’étripage permanent s’arrête un peu. (L’homme blanc occidental est comme le Chinois et le Japonais à ce niveau… il faut s’en méfier, toujours, surtout quand il donne dans le poli et raffiné). Israéliens et palestiniens sont de petits enfants à ce niveau (surtout les palos, d’ailleurs)

    Le bel exemple de l’ex Yougo est encore proche pour nous rappeler le potentiel de violence systématique, méthodique, qui traine dans nos veines, dans nos têtes (et encore, les yougo c’est un peu des métis d’européens à ce niveau). Pour l’instant les souvenirs sanglants des deux dernières guerres mondiales (qui ont eu leur épicentre chez nous, tiens, tiens) et l’opium d’une opulence matérielle comme on n’en n’a jamais connue gardent la bête endormie, « suicidaire ».

    Mais…
    pour paraphraser un peu Bonaparte, « Quand l’européen se réveillera, le monde tremblera » (et ça me fout un peu les jetons, tout ça.)

  10. Pingback: Les juifs, les palestiniens et la culture allemande | Brèves 3.0 | la culture d'ici et d'ailleurs | Scoop.it

  11. Sur les juifs et les arabes, vous n’allez pas au fond des choses. Il ne sert à rien d’avoir un avis, puisqu’au final, il faudra bien nettoyer la zone pour récupérer nos lieux saints!
    Quant aux allemands, c’est comme un peu partout en Europe, si l’on nous présente un vernis gauchiste et repentant, il ne faut pas gratter beaucoup pour trouver un fond de pan-germanisme remarquablement agressif, aussi bien chez la populace ossie que chez les élites des fraternités étudiantes par exemple.

  12. C’est l’histoire d’Adolf, qui obtient du taulier du lieu où il est assigné pour l’éternité l’autorisation de venir voir ce qui se passe sur terre. Il revient : « j’y comprends pû rien, les Allemands font du commerce, et les Juifs la guerre… »

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s