Archives quotidiennes : 15 janvier 2013

Brèves écossaises du mardi 15

– Me voici en Ecosse à me peler les burnes qui trainent dans la neige… Le kilt sans slip n’est pas du tout adapté aux tempêtes de neige.

– Avis aux boursicoteurs, je viens d’acheter un Ipad. Donc ce n’est plus cool. Donc Apple va sans doute s’écrouler d’ici peu.

– Il faut toujours garder en tête que les têtons des femmes sont très sensibles. Par conséquent il ne faut surtout pas les engueuler.

– Donc les génies qui sont aux commandes des USA ont envisagé de frapper une pièce d’1 trilliard de dollars… Je crois que globalement notre problème c’est qu’on a filé la garde du stock de bouffe à une bande de boulimiques atteint d’une grave nécrose cérébrale. Et pourtant… Ils sont quand même bien meilleurs que ceux qu’on a en France.

– Comme je suis un contrariant, en Ecosse je ne bois que du whisky japonais et je ne mange que du saumon fumé norvégien. C’est comme ça.

– Quelqu’un peut-il me rafraichir la mémoire ? Les gens de gauche pensent que Staline était un bon type ou pas ?

Dans ma tête : La conférence de presse suite à la manif pour tous

La démonstration de force des manifestants contre le mariage pas tout à fait pour tous (parce que les incestes et les harems ne sont pas encore autorisés, on n’est pas des sauvages non plus hein, et puis chaque chose en son temps après tout) a forcé le gouvernement socialiste à reconnaitre que la mobilisation a été « consistante ».

Seul Harlem Désir l’a remise en cause en affirmant : « Ils étaient 8 ! Et blancs ! Et hétérosexuels ! Et haineux! » Un peu plus tard le même jour, Désir s’est retrouvé à l’hôpital avec la majeure partie de ses os brisés. Il se serait fait ses blessures en tombant dans un escalier. Puis en le remontant et en retombant 6 fois de plus. C’est en tous cas ce qu’a déclaré Manuel Valls, seul témoin de l’accident. Quand les journalistes lui ont demandé si ce n’était qu’une histoire bidon pour couvrir le fait qu’il l’avait sauvagement tabassé, Valls a répondu « Oui ! J’en ai marre de me faire ridiculiser par ce pantin. » Il a ensuite quitté les lieux sur son scooter en rigolant.

Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement ne semblait pas vouloir répondre aux questions portant sur ce sujet.

« – Je suis en train de lire, dit-elle dit aux journalistes en leur montrant les 50 nuances de Gris qu’elle avait en main.

– Mais c’est une importante question de société…

-J’ai presque fini mon chapitre , aboya Najat de colère avant de se remettre à lire. « Anastasia, espèce de saint nitouche, tu veux pas te mettre à faire des trucs un peu ? » grommela-t-elle de mécontentement avant de refermer le livre.

« – Bon, vous voulez quoi les trous de balles ? Demanda-t-elle aux journalistes présents.

– Vous ne pourriez pas lire à un autre moment ? Aventura l’un d’entre eux ?

– Ho ! Si vous faisiez un peu plus attention aux conférences de presse, vous sauriez déjà ce que je vais vous raconter et ça nous éviterait de perdre du temps. De plus, si jamais vous êtes encore insolent comme ça avec moi, je vous bouffe tout cru, vous vomis et vous utilise comme mastic pour ma salle de bain, ok ?

– Est-ce que le gouvernement va reconsidérer la loi ?

– Dieu que vous êtes bêtes… Les membres de ce gouvernement n’ont aucune envie que Taubira se lance dans un massacre généralisé en mode Candyman. Donc non. Donc la réponse officielle du gouvernement au gens qui se sont pelés les miches dimanche est qu’ils peuvent aller se faire foutre par le petit poney sur le dos duquel ils sont venus.

– Vous ne croyez pas que c’est mauvais pour la popularité du Président et du Premier ministre ?

– Je connais la réponse à celle-là ! Alors le gouvernement travail dans la durée et ne regarde pas les sondages. Nous avons été élus pour accomplir un travail et réparer tout ce que Sarkozy a cassé et c’est ce que nous faisons.

– Qu’allez-vous faire quand vous atteindrez une popularité de zéro ?

– Ben pour commencer je te savaterai les couilles. »

Le journaliste partit en courant et en pleurant.

« D’autres questions ? »

Laurent Joffrin se leva.

« – Qu’ai-je fais pour mériter ça, murmura Najat pour elle-même, j’ai buté le Pape dans une autre vie ou quoi ?

– Najat, heu… Ho ! Un écureuil ! S’écria Joffrin avant de partir courir sur les pelouses de l’Elysée.

– Bon… quelqu’un d’autre ?

– Est-ce que l’extrême virilité du président vous trouble au point de vous gêner dans votre travail, demanda François Hollande déguisé en mariachi.

– Valérie vous court encore après ?

– Je crois oui, dit-il avec un rire nerveux. Ca te dirait d’aller pourrir le bureau d’Arnaud Montebourg ? J’ai un gros sac de caca !

– Ne dis pas ça devant tous ces pisse-copies!

– Ah oui, tu as raison… Hollande se tourna vers les journalistes et leur dit, je ne vous conseille pas de m’énerver ! Je connais des gens très important ! Je me connais même moi, le président ! »

Le lendemain, Montebourg découvrit son bureau vandalisé. Il organisa une conférence de presse impromptue pour dire que c’était de la faute des nazis-chinois. Au cours de son allocution, il reçut une bouteille de bière dans la tête et dit que c’était de la faute des martiens.