Féministes crocolions et autre brèves du lundi 21

– J’ai voulu regarder « A La française » l’autre soir parce que j’aime bien Baer qui m’a toujours fait rigoler. Ben, Baer m’a fait effectivement rigoler mais la pièce n’était qu’une longue trainée de moraline maquillée en humour « décalé » alors qu’elle était clairement le résultat du prolapsus rectal d’un moderne agonisant sur le sol de la salle de bains.

– On nous fait rentrer dans la tête à coup de mortier de cuisine que la diversité nous enrichit. Dans ce cas pourquoi sommes-nous moins puissants depuis que nous sommes plus divers ? Si on regarde les courbes de l’influence de la France dans le monde et celui de son « enrichissement » on se rend forcément compte qu’elles ne vont pas dans le même sens. Encore un grand mystère de l’histoire j’imagine.

– Il me semble que lier pauvreté et criminalité/terrorisme c’est quand même vraiment considérer les pauvres comme de sales cons violents sans moralité. De moi ce ne serait pas tellement choquant, mais de la part de gens de gauche c’est quand même fort ironique.

– J’ai eu une illumination ce week-end. Je crois avoir compris un tout petit peu mieux pourquoi les féministes sont si en colère. En fait, l’hétérosexualité est forcément sexiste puisque quand on discute avec quelqu’un du sexe opposé on a des attentes, et potentiellement des résultats, très différents de quand on discute avec quelqu’un du même sexe. L’éventualité du peau à peau est toujours là. C’est vraiment pas de bol que le bon Dieu nous ait conçus avec des organes génitaux… Et pourtant les féministes veulent que les femmes puissent se faire poutrer par le premier venu sans avoir de compte à rendre, ce qui bien entendu aggrave la situation de tension priapique entre les gens de sexes différents. Les féministes sont donc dans la situation du crocolion, cet animal qui est très méchant parce qu’il à une tête de crocodile à un bout, une tête de lion à l’autre et pas de trou de balle.

– Ha oui, c’est la triste date de la mort de Louis XVI. Paix à son âme.

Advertisements

7 réponses à “Féministes crocolions et autre brèves du lundi 21

  1. Très drôle votre métaphore du crocolion, mais elle me semble trompeuse.
    Vous leur attribuez deux cerveaux et pas de trou du cul, or moi, quand j’écoute des féministes à la NVB ou à la Caroline de Hass, j’ai plutôt l’impression que c’est exactement l’inverse.

  2. Et comment s’appelle l’animal d’Aristide qui n’a pas de cerveau?

  3. @Pangloss
    un fourestocaroline, peut-être?

  4. je ne suis pas féministe pour 2 sous, le crocolion me plairait assez si il etait sexué, sans trou de balle je passe mon chemin !

    • Il ne s’agit pas de sexualité, même anale ,et pourtant c’est à la mode ces temps ci….
      Il s’agit d’occlusion intestinale ou de constipation sévère

      Pas de bras ,pas de chocolat…
      Pas de trou de balle ,pas de crotte…

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s