Arrière monstre aux yeux verts!

Je ne suis pas d’un naturel envieux, mais je dois reconnaitre que le Prince Harry mène une vie qui ne me déplairait pas trop.

Il a tous les avantages de la royauté sans aucun des inconvénients (à part la célébrité qui est un bâton à 2 bouts) ce qui veut dire qu’il vit comme une espèce de rock star à qui on ne demande même pas de faire semblant de braire dans un micro de temps en temps.

C’est déjà pas mal en tant que tel, mais en plus de ça, comme la grosse cerise joufflue et juteuse sur la tarte aux poils, pépère bute de l’islamiste.

Ca ne vous fait pas rêver vous ?

En plus je suis sûr qu’il a accès à tous les koalas et toutes les catapultes qu’il désire…

Advertisements

28 réponses à “Arrière monstre aux yeux verts!

  1. A quoi ça sert de buter de l’islamiste en Afghanistan?
    Y’a tout ce qui faut à Londres.
    Y’a même ceux qui les laissent venir en Europe,
    histoire de varier le tableau de chasse.

    • Meme si je suis d’accord avec vous, faut reconnaitre que plus on les bute loin, moins y’a de risque que l’un de nous prenne une balle perdue de l’arme dans le derche. Et puis a les attire en dehors de chez nous aussi.

  2. Euh… ça veut dire aussi qu’il risque sa vie au service de son pays. C’est assez rare parmi les futurs chefs d’Etat potentiels.

    En fait de buter de l’islamiste, notez la nouvelle adresse de Gates of Vienna, qui a été contraint de prendre son propre domaine, son propre hébergement et de passer sous WordPress, après avoir été une fois de plus débranché de Blogger par Google, pour cause de « code malveillant » injecté dans son blog — je suppose par des attaquants extérieurs qui cherchaient précisément à le faire bannir :

    http://gatesofvienna.net/

    • Oui, mais c’est un fort petit prix payer pour se taper gonzesses Las Vegas et parpiller du barbu faon puzzle.

      D’ailleurs avez vous suivi l’histoire du droit de veto secret de la reine ?

      Bien not pour Gates of Vienna, merci.

      • Robert Marchenoir

        Oui, c’est stupéfiant, cette histoire de veto.

      • Robert Marchenoir

        Elle a bien caché son jeu, cette sacrée Elisabeth, sous ses airs inoffensifs de mannequin à chapeaux.

      • Moi je trouve a beau, mais bon, je ne suis que moyennement democrate comme disait le regrette Volkoff.

      • Robert Marchenoir

        La disparition d’Elisabeth II sera une grande perte, de même que la mise à l’écart, puis le grand âge de Margaret Thatcher ont été une grande perte.

        Chaque semaine depuis son avènement, Elisabeth II a un entretien approfondi avec le premier ministre du moment. Même si leur contenu est toujours resté secret, ce sont de vrais entretiens politiques, dont il est permis de penser qu’ils ont orienté les destinées du pays.

        Quelqu’un qui dirige son pays sans interruption depuis 1952, sans compter les 15 autres nations dont elle est le chef d’Etat, a forcément une perspective sur l’histoire que les autres n’ont pas.

  3. faut reconnaitre que plus on les bute loin, moins y’a de risque que l’un de nous prenne une balle perdue de l’arm�e dans le derche. Et puis �a les attire en dehors de chez nous aussi.
    +++++++++++++++++++

    Loin d’être sûr.

    Avant les expéditions atlanto-machins dans les divers Bougnoulistans en question, j’avais jamais vu de ressortissants de ces trous-à-rats semer le bronx dans MON bled.

    • C’est pour ça que je parle des balles perdues *de l’armee*…

    • Sans blague ? Vous avez mal regardé.

      La guerre menée sur le sol français par les musulmans du FLN a fait des centaines de morts — et, si je me souviens bien, ce n’étaient pas les « atlanto-machins » qui cassaient du fellagha en Algérie à l’époque, mais bien notre glorieuse armée franco-franchouille.

      D’innombrables attentats sanglants ont été perpétrés sur le sol français ultérieurement par différents mouvements terroristes musulmans, longtemps avant la première guerre du Golfe.

      Mais bien sûr, c’est toujours la faute de l’Amérique. Ni les musulmans, ni les Français n’y sont jamais pour rien.

  4. Vous pourriez m’expliquer le bâton à deux bouts? Passque moi personnellement moi-même je n’ai jusqu’ici rencontré que des bâtons à deux bouts, de même que des disques à deux faces d’ailleurs.
    Mais je n’ai pas beaucoup voyagé.

  5. C’est vrai que puisqu’il ne peut pas mitrailler le Londonistan, il faut qu’il fasse le voyage.
    Quant au « problème mental », les Talibans sont orfèvres en la matière.

  6. En parlant de « monstre », vert ou d’une autre couleur, j’aime beaucoup cette citation de Douglas McArthur, célèbre socialo-complotiste américanophobe.

    ++++++++++++++++++++++++++
    Our government has kept us in a perpetual state of fear — kept us in a continuous stampede of patriotic fervor — with the cry of grave national emergency. Always there has been some terrible evil at home or some monstrous foreign power that was going to gobble us up if we did not blindly rally behind it
    ++++++++++++++++++++++++++

  7. Il reste quand même roux et anglais, le pauvre.

  8. Cette citation, bien entendu extraite de son contexte dont vous ne nous dites rien, n’est absolument pas pertinente par rapport à ce dont vous parlez. McArthur parle en l’occurence de politique intérieure américaine. Il n’explique nullement que les maux de la Frônce sont dûs aux Etats-Unis.

    D’ailleurs, le gouvernement français n’explique jamais, à ses sujets, que les maux de la Frônce sont dûs à l’Allemagne, à l’Amérique, à la Grèce, à l’Europe, aux capitalistes du caca-rente, aux riches, à Depardieu… Jamais. Le gouvernement frôncé, l’élite frôncése et les Frôncés eux-mêmes, ont toujours assumé les responsabilités de leurs décisions, sans jamais chercher des boucs émissaires à l’étranger, chez les Juifs ou chez les adorateurs de l’oignon. C’est bien connu.

  9. Marchenoir: « … McArthur parle en l’occurence de politique intérieure américaine. »

    McArthur: « …or some monstrous FOREIGN power that was going to gobble us up if we did not blindly rally behind it. »

    Moi pas parlé de la « Frônce » ici, dégagement en corner du faux côté.

    Sinon pour les Juifs et les adorateurs de l’oignon (mais pourquoi les faire intervenir ici?), il y a un autre socialo-complotiste américanophobe bien connu, George S. Patton, qui a écrit des trucs intéressants sur le sujet.

  10. « McArthur parle en l’occurence de politique intérieure américaine. »

    Sinon, sur la politique intérieure américaine, il y a encore un célèbre socialo-complotiste américanophobe, un certain Dwight D. Eisenhower, qui a écrit des trucs intéressants, notamment sur ledit « complexe militaro-industriel »:

    +++++++++++++++++++++++++
    In the councils of government, we must guard against the acquisition of unwarranted influence, whether sought or unsought, by the military-industrial complex. The potential for the disastrous rise of misplaced power exists and will persist. We must never let the weight of this combination endanger our liberties or democratic processes. We should take nothing for granted. Only an alert and knowledgeable citizenry can compel the proper meshing of the huge industrial and military machinery of defense with our peaceful methods and goals, so that security and liberty may prosper together.
    +++++++++++++++++++++++++

    http://www.americanrhetoric.com/speeches/dwightdeisenhowerfarewell.html

    De là à croire, comme l’autre socialo-complotiste américanophobe McArthur, qu’une part de l’état américain (peut-être liée à ce que décrit le complotiste Eisenhower ci-dessus) a besoin d’un « monstre »…

  11. Marchenoir: « … McArthur parle en l’occurence de politique intérieure américaine. »

    McArthur: « …or some monstrous FOREIGN power that was going to gobble us up if we did not blindly rally behind it. »

    Moi pas parlé de la « Frônce » ici, dégagement en corner du faux côté.

    J’étais sûr que vous alliez me répondre ça, Un Ours. Vous faites partie des Français qui ne savent pas lire plus d’un mot à la fois, et qui sont incapables de « comprendre le sens d’un texte simple d’une dizaine de lignes » — définition de l’illettrisme.

    Je ne peux pas discuter avec un illettré, désolé. Ce n’est pas que je n’y serais pas disposé, c’est tout simplement que c’est impossible.

  12. Marchenoir, franchement, je n’aimerais pas devoir partager un espace clos avec vous plus de deux minutes! Et je précise que je suis quelqu’un de plutôt placide et tranquille. Vous avez un problème, vraiment. Faites quelque chose, pour votre bien.

  13. ….ce sont de vrais entretiens politiques, dont il est permis de penser qu’ils ont orienté les destinées du pays.
    ++++++++++++++++++++++++++++++++

    http://www.dailymail.co.uk/health/article-2265336/Migrant-baby-boom-triggers-midwife-crisis.html

  14. Mais je n’ai aucune intention de partager un espace clos avec un illettré de votre espèce, Un Ours. N’évoquez pas des hypothèses qui n’ont pas lieu d’être.

    Etre illettré n’est pas un mal en soi. Il y a des illettrés qui restent à leur place, qui ne se présentent pas comme des savants, qui ne font pas les malins. Il y a des illettrés qui bâtissent des maisons, qui secourent leur prochain, qui font le bien autour d’eux.

    Vous faites partie de cette immense caste de demi-intellectuels qu’a générée le monde moderne, et que Franck Boizard décrit si bien. La bulle éducative a produit des millions de gens qui pourraient être utiles à la société dans de vrais métiers, et qui, au lieu de cela, passent leur temps à avilir la pensée et le savoir, parce que l’idéologie dominante leur a assuré que tout le monde pouvait, et devait, devenir docteur ès-quelque chose.

    Ils utilisent les mêmes mots que les autres, en apparence ils emploient les mêmes formes de raisonnement que les autres, mais en réalité ils sont aussi efficaces qu’un plombier à qui on confierait un cyclotron.

    C’est une catastrophe, pour la société bien entendu, mais aussi pour eux-mêmes. La tromperie est immense.

  15. Je ne sais plus qui parlait, à propos de Marchenoir, d’une intelligence entrain de sombrer.
    C’est dommage, cet homme parlait souvent d’or et déployait une énergie rarement vue sur blogoland.
    Que ceux qui sauront trouver son oreille lui conseillent de prendre un peu de recul. Là, ça tourne en boucle, façon pathos.

  16. Marchenoir,

    Soit les gens sont des abrutis, soit ce sont des intellos puants….toujours la même gadoue,à ce que je lis. Dans votre genre je crois que je n’ai jamais lu quelqu’un d’aussi con.

    La réalité c’est que vous n’avez aucune culture, que des poncifs de petit réac… bref on aime vos leçons…

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s