Cassez, Sarkozy, Hollande et Palmerston

Je dois avouer me foutre de la libération de Florence Cassez comme de mon méconium. Je n’ai absolument pas suivi les tenants et les aboutissants de cette histoire. Mais je ne me fous pas de la polémique grotesque qui est en train d’enfler entre ceux qui disent que c’est grâce à Sarkozy, ceux qui disent que c’est grâce à Hollande et ceux qui disent qu’il ne faut pas essayer de peser sur la sacro-sainte indépendance de la justice (au sujet de laquelle Olivier Guichard disait qu’il ne faut jamais y avoir affaire…).

Je ne m’en fous pas parce qu’il est quand même du devoir des mecs à la tête du gouvernement de veiller à ce que leur concitoyens ne soient pas soumis aux névroses d’excités divers.

Donc, en l’espèce on peut féliciter et Sarkozy et Hollande d’avoir fait libérer Cassez.

Maintenant faudrait qu’ils s’activent pour tous les autres, même les coupables. Après tout, nous sommes en droit d’attendre que la doctrine Palmerston, « Civis romanus sum » pour faire simple, soit une priorité pour ceux qui passent leur temps à nous expliquer qu’ils veulent nous protéger.

Publicités

33 réponses à “Cassez, Sarkozy, Hollande et Palmerston

  1. Tiens ! Je suis stigmatisé… Plus sérieusement, l’objet de mon billet n’est pas de dire que c’est grâce à Hollande. Je précise d’ailleurs juste après que je tenais mon rôle de blogueur de Gouvernement…

    Encore plus sérieusement, votre lien sous Palmerston est foireux.

  2. Avec votre blackberry, ça fout le merdier dans les commentaires…

  3. Je ne connais rien à cette affaire non plus. Et je ne sais pas ce que faisait cette femme là-bas avant de rencontrer son trafiquant ou kidnappeur de compagnon. Des études, sûrement, un stage, de l’humanitaire, bref, j’en sais rien. Cela ne m’a jamais intéressée, contrairement à la ptite dame que j’ai entendue ce midi sur RTL, qui disait qu’elle avait pleuré de bonheur hier soir en apprenant la bonne nouvelle.
    L’animateur : mais vous la connaissez ? Vous êtes une proche ?
    La ptite dame : Nonon, pas du tout ! Mais j’ai regardé plein d’émissions à la télé et je suis sûre qu’elle n’est pas coupable.
    Les animateurs étaient sur le c..l.
    Et je suppose que la ptite dame a le droit de vote…On comprend beaucoup de choses en entendant ça.

    Mais moi, à sa place, comme le gars ne travaillait pas dans une usine de mise d’anchois en boîte, ni devant les hauts-fourneaux, je n’aurais pas compris d’où venait sa fortune et je me serais peut-être posée quelques questions.
    Elle a profité du luxe qu’il lui offrait, point final.

    Je ne serais pas juste si je ne faisais pas un parallèle avec cette mère et cette soeur d’un gangster divers, qui, après avoir profité de ses largesses (bel appart, beaux meubles, tout le confort), disent qu’il ne vit plus ici, qu’elles sont fâchées avec lui, qu’il n’y a aucune raison pour qu’on les expulse, qu’elles n’ont rien à voir avec ce qu’on lui reproche etc…

    Toutes innocentes. mais toutes profiteuses.
    Mais bon, elle a payé, la Florence.
    En France, elle n’aurait pas fait un seul jour de prison, à supposer qu’elle soit complice, on n’aurait jamais rien pu prouver.
    Je suis une vraie féministe.

  4. Zut, désolée d’avoir troublé votre intimité !

  5. ZUT avec la Cassez! Tant mieux pour elle, et les autres français qui croupissent dans tant de geôles de la palnète! Cela tombe bien car nos sommes en guerre, certes avec le Mali, mais on en aprle de moins en moins!!Et la misère, la ruine,la « sodomisation » à laquelle prentend Mimolette 1er, etc….Basta de cette jeunne femme (tout de même louche!) !!!!

  6. On s’en moque de la blonde franco-mexicaine car elle était vraiment conne de se pavaner dans le luxe sans savoir d’où venait le pognon, ou elle nous prend pour des cons et là je penche pour la deuxième hypothèse mais je suis un un empêcheur de tourner en chapeau mexicain.

  7. Moi aussi je m’en foutais comme de mon méconium (c’est quoi, au fait, un méconium ?), mais ça ne m’a pas empêché de mener une enquête d’au moins cinq minutes pour savoir si elle était coupable.
    Réponse donc sur mon blog (si c’est pas un teaser, ça !)

    • Le méconium c’est le premier caca du bébé, un truc vert et gluant

      • Je venais juste de taper méconium dans Google, et j’ai effectivement vu apparaître une série de photos toutes plus dégueulasses les unes que les autres !
        J’en profite pour signaler aux amateurs des recettes de l’amiral une recette juive tunisienne qui donne, après préparation, le résultat visuel du méconium mais qui est infiniment plus savoureuse :
        la mloukhia
        http://recetteslilouina.canalblog.com/archives/2011/04/05/20821236.html

      • lamethodebronson

        Effectivement pas très appétissant cette recette!! pourtant il y a de bonnes choses …au « grand sud » !! Vraiment un aspect quand on gerbe cette démocrassouille universelle! Bah je préfère mon  » poulet (vrai) Vallée d’Auge » et mon cidre fermier bien frais qui m’attend pour midi!! Tout le reste…….rien que de la branlette intellectuelle…! Le temps du blablabla est résolu,…ACTIONNNNNNNNN!!!!!!

      • Les huîtres à côté , c’est du pipi de chat, vomitif à souhait.

  8. La machine à taxes du jour :

    Prenant acte des nombreux retards de la France en matière de fiscalité écologique et de son faible classement au niveau européen dans ce domaine, le gouvernement a fait savoir, à l’occasion de la dernière Conférence environnementale ayant eu lieu en septembre 2012, qu’il souhaitait instaurer un Comité sur la fiscalité écologique.

    Quoi ?!? Il y a un domaine de la fiscalité où la France est encore en retard ? Mais comment est-ce possible ?

    Je vois en tous cas que le redressement productif est en bonne voie : la France se désindustrialise peut-être, mais en ce qui concerne l’industrie de la production d’impôts, le gouvernement semble décidé à faire quelque chose.

  9. Je vois quoi, Carine ? C’est une très bonne chose, que la France se désindustrialise, si cela nous permet de nous débarrasser des raclures communistes de la CGT.

    • Mais vous savez Robert, les syndiqués sont minoritaires dans un foyer industriel ! Comme sur n’importe quel site de travail d’ailleurs (source: le vécu. Quand: Hier et aujourd’hui. Où ? Partout).
      Donc, quand un site ferme, c’est la merde pour tout le monde, sauf pour les dirigeants syndicaux qui, ne vous inquiétez pas pour eux, sont recasés ailleurs, dans les mairies et les instances syndicales régionales, voire les ministères pour les plus forts en gueule. Vous allez le voir, l’Edouard !
      Celui qui reste sur le carreau, c’est le blaireau comvouzémoi (surtout vous, d’ailleurs ^^, non, je vous taquine)

      Et le petit commerce environnant (celui de la libre entreprise, celui des gens qui se sortent les doigts du cul, comme vous dites) souffre autant que les autres.
      Alors je pense que vous devez être le seul mec dans spéhi à trouver que c’est bien que la France se désindustrialise.
      Vous êtes vraiment un curieux bonhomme, vous, à souhaiter que nous dépendions de l’importation qui nous est imposée par les patrons d’industries qui délocalisent.
      Je vous soupçonne de vouloir nous ramener à l’âge de pierre.

      • Ah mais… Si on est pas bons pour l’industrie, du moins comparativement à nos partenaires (genre Allemagne, Corée, Chine, pour n’en citer que trois), et qu’on est meilleurs qu’eux (ou moins bons, mais moins en proportion que sur le plan industriel) sur les services, la conception, l’agriculture ou autres, alors il est dans notre intérêt (enrichissement net de tout de le monde) et le leur que nous nous spécialisions dans ces « non-industries » pendant qu’eux se spécialisent dans l’industrie.
        C’est un des leçons les plus basiques de la théorie des avantages comparatifs de Ricardo.

        Et à moyens terme, les « petits commerçants » y gagnent aussi : c’est mieux une clientèle d’employés de bureau que d’ouvriers non spécialisés: moins fatigués et plus riches, en général.

        C’est sûr que l’ajustement n’est pas forcément simple, surtout que l’Etat n’encourage pas du tout les gens à s’adapter (à quoi bon se transformer en employé de bureau quand on était OS, si on touche des aides sans fin ? A quoi bon chercher le boulot là où il se trouve, quand on touche des aides sans fin ? idem pour les entreprises : à quoi bon chercher les activités où on sera réellement créateurs de richesses, quand on peut toucher des aides sans fin, et quand les boîtes qui perdent du pognon, par incompétence ou « paresse » sont subventionnées par celles qui en gagnent ? – ca vaut surtout pour les « grandes » entreprises, au delà des 200 salariés, en gros.

      • Robert Marchenoir

        Oui, les musulmans aussi sont minoritaires, en France. Donc, il n’y a pas de problème, n’est-ce pas ?

  10. Amiral, vous confondez tout. Don Pacifico a été victime d’une agression, Florende Cassez a été condamnée par la justice d’un pays souverrain. C’est sur une question de procédure qu’elle a été libérée, pas sur son innocence. Sur la forme, pas sur le fond.

    Elle couchait avec le chef d’un gang de kidnappeurs et elle n’aurait rien vu, elle n’aurait été au courant de rien? C’est ce qu’elle prétend, on est obligé de la croire sur parole…

  11. Notre concitoyenne est rentrée, réjouissons nous en ! Sous tant d’honneur… était ce vraiment utile ?

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s