Archives mensuelles : février 2013

Allocations Djihad

Je relisais la fiche wikipédia de cette vile petite ordure de Merah et ce passage m’a un peu interloqué (c’est moi qui met en gras):

« En 2006, il quitte le domicile maternel et emménage dans un appartement de 38 m2 situé au 17 rue Sergent-Vigné, dans le quartier de Côte Pavée à Toulouse. Le deux pièces aux volets toujours fermés comporte un immense Coran et, accrochés au mur plusieurs grands sabres. Le loyer de 160 euros est pris en charge par un organisme social car ses seules ressources officielles sont un virement mensuel de Pôle emploi de 330 €. »

Alors je sais bien que le gros de ses revenus provenait d’ailleurs, mais le fait que nos impôts aient financé la vie de ce sale con me gonfle.

Alors je suis allé me renseigner un peu sur la question et je suis tombé sur cet imam (melles de truie bien sûr) qui explique clairement , alors qu’il est filmé à son insu bien entendu, qu’il faut que les islamistes (si ce mot à un autre sens que d’éviter les poursuites pénales bien entendu) prennent le pognon des kouffar via les allocs pour pouvoir préparer la guerre sainte sans perdre du temps à bosser. Il va sans dire que quand il a été questionné sur ses déclarations, l’imam en question a explitaquiyaeé qu’en gros c’était une boutade.

Alors d’accord, ça se passe chez les rosbeefs mais vu que les mêmes causes produisent les mêmes effets, quelqu’un pourrait-il m’expliquer pourquoi se serait différent en France ?

Donc voilà, non seulement l’Etat utérin nous étouffe mais en plus il nous pique notre bel oseille pour faire un petit feu l’aidant à réchauffer le serpent dans son sein.

C’est impeccable, bel effort, merci le socialisme.

Woland unchained

Ce matin, en me savonnant les parties sous la douche, je pensais à Laurent Obertone…

Hum… Je ne suis pas sûr que cette phrase reflète exactement ce que je voulais dire. Je reprends. Ce matin, en me caillant les miches sous ma douche dont l’arrivée d’eau chaude était fort capricieuse, je me suis mis à penser à « Pulp Fiction » dans lequel Jackson et Travolta se font passer au jet d’eau froide par Keitel pour les nettoyer de divers morceaux de cervelle et de gencives éparpillées par négligence. Ce qui m’a fait penser à la prison (Harvey Keitel leur fait remarquer qu’ils ne devraient pas être timides vu qu’ils sont déjà allés en prison et s’y sont fait passer au jet). Ce qui m’a fait penser au concept d’enfermement à vie. Ce qui m’a fait penser au bouquin d’Obertone la France Orange Mécanique qu’il faut lire et faire lire absolument. Le tout au moment où donc je me savonnais énergiquement les roustons.

J’espère que c’est plus clair.

Tout ça pour dire que cela m’a fait réaliser une chose. Les seuls qui prennent perpète de nos jours, et je veux parler de la vraie perpétuité, celle qui dure vraiment toute la vie et qui est pénible et vous rend prêt à faire n’importe quoi pour l’adoucir ou qui vous rend soit littéralement fou de rage soit totalement apathique, sont les victimes du devoir de mémoire. Nous les mâles hétérosexuels blancs quoi. Nous sommes les seuls à devoir expier nos fautes, telles qu’elles sont fantasmées par Monsieur Moderne, tout le temps et pour toujours. Colonialisme et nazisme sont nos boulets, la presse est notre bagne. Nous n’aurons jamais de remise de peine puisque nous n’aurons jamais de commission de révision des peines. On nous a jeté au fond du trou puis on a perdu, un peu exprès, la clef. On ne pourra jamais nous aménager une peine alternative de consensus.

Pour paraphraser Victor Hugo, je crois que l’on peut dire « police de la pensée partout, justice historique nulle part. »

Higgins est Zeus et Apollon

Higgins m’a fourni l’aide que je demandais ce matin. Que mille grâces lui soient rendues, que les vierges lui dédient la déchirure de leurs hymens et que les hommes acclament sa virilité en tendant leurs culs vers lui en hommage à la tension homo-érotique qu’il a dû supporter avec Magnum.

Donc, les histoires de chevaux déguisés en bœufs et de petits poissons qui veulent se faire aussi gros que des thons me font penser à ça (désolé je n’arrive pas à mettre l’image directement) :

Truc en vrac (miettes).pdf

Les pauvres c’est bien mais l’air pur c’est mieux donc allez crever plus loin

Donc d’un côté le prix du gaz ne cesse d’augmenter alors que les pauvres errent dans nos rues comme des hordes de zombis contaminés par les politiques si méchantes et anti-prolo de l’infâme Sarko et de l’autre on ne veut pas autoriser l’exploitation du gaz de schiste parce que ça pourrait, peut-être, incommoder les licornes gyrovagues et décoiffer le bousier à roulettes du Poitou.

D’un côté un problème international. De l’autre une solution sous nos pieds.

N’importe quel enfant capable de hiérarchiser des priorités simples (par exemple ne pas se faire écrabouiller par une voiture est plus important que de récupérer son ballon le plus vite possible) comprend ce qui devrait être fait dès tout de suite.

Suis-je vraiment supposé croire que les socialistes en ont encore quoi que ce soit à branler, dans un sac de nouilles au beurre au cristaux de sel et trop cuites, des impécunieux ?

Avis de recherche

Toutes ces histoires de boeuf à cheval et de thon qui n’en est pas me fait penser à une planche de bédé de Gotlib dans laquelle des types reconstituaient des animaux à partir de miettes de thon et se retrouvaient avec un kangourou, un ornythorinque et autres bestioles exotiques. La conclusion était que si ces bêtes étaient en voie de disparition, c’est parce qu’on les becquete en croyant se faire du thon.

Quelqu’un sait-il aù je peux retrouver ce truc? Il gagnera toute mon estime.

Un week-end chez les Goux

Ca ressemble pas mal à ça:

proust.jpg?w=480&h=585

Si vous voulez plus de détails, allez donc là.

Ressortissants, Saint Valentin et escarpins, Les brèves du vendredi 22

– Au sujet de la famille qui s’est fait enlever par une bande de sauvages barbus, je n’ai pas grand-chose à dire et j’intime l’ordre à ceux qui pérorent sans rien savoir à bien fermer leur claque-merde. Cependant, je dois avouer ne pas aimer du tout l’utilisation du terme « ressortissants » pour parler de ces pauvres gens. Ca a vraiment un côté administratif un peu froid et répugnant comme une petite flaque de liquide qu’on se refuse à identifier. Pourquoi est-ce qu’on ne dit pas plutôt « nos compatriotes » ?

– Tout le monde parle de masculinisme en ce moment. De quoi s’agit-il ? Est-ce que ce sont des types qui refusent obstinément de se tailler le pubis en forme d’as de pique, ou de se tartiner la gueule de crème de jour comme au cours d’un bukkake ? Ou est-ce que ce sont tout simplement des machos qui veulent mettre les femmes à leur juste place soit enceinte et pieds nus dans la cuisine à leur préparer un sandouiche ? Ca me tarabuste un peu.

– J’ai offert un plumeau fait d’un lapin angora vivant empalé sur un bâton à l’Amirale pour la Saint Valentin. Même si c’est la crise, j’aime bien faire des surprises.

– Putin achète de l’or. Genre beaucoup d’or. Soit son cadeau de la Saint Valentin à Putina était un peu mieux que le mien, soit il pense que les grandes monnaies sont sur le point de s’effondrer. Je ne suis pas un expert, mais je ne suis pas sûr que ce soit très bon signe.

– Si j’ai bien suivi l’histoire de Pistorius, il a buté sa copine parce qu’il ne pouvait pas lui emprunter ses escarpins?

– Allez donc lire mon edito du jour chez Mediavox, il est très rigolo.

Edito pour Mediavox XVI: les déviants

L’Union Européenne semble être en train de réfléchir à l’idée de dépenser un gros sac de mon beau pognon durement gagné à la traque de la mauvaise pensée sur internet. Il ne faut pas que les gens pensent mal. Penser mal c’est ne pas penser comme on nous dit de le faire. Si l’idée peut paraitre très vaguement amusante, pendant moins de temps qu’il n’en faut à un éjaculateur précoce pour souiller son caleçon, quand elle est écrite sur un tablier de cuisinier: « règle numéro 1, le chef à toujours raison. Règle numéro 2, si le chef à tort, se reporter à la règle numéro 1 », quand elle devient une politique communautaire elle fait encore moins marrer.
Le problème n’est pas tant la traque du déviant, qui n’est finalement que de l’instinct de survie, que cette façon de le faire à « l’européenne ». Je pourrais faire ma grosse dinde offusquée en hurlant que si moi je suis un déviant, alors ceux qui se promène avec une plume dans le derrière en psalmodiant une prière au culte de l’Egalité ne peuvent même plus être qualifiés. Y’a pas d’mots, y’a plus d’mots comme le dit Guy-Hubert Bourdelle à Ramirez Junior. Mais ce serait une attitude assez indigne et non à la hauteur d’un vrai résistant internétique. Jean Moulin, pousse-toi d’là que j’m’y mette !

Le reste ici.

Cuisine asiatique

grant_h_kareem_cr_576.jpg

La communauté asiatique semble en avoir ras le nem de se faire régulièrement savater et dépouiller au nom de stéréotypes, qui seraient racistes s’ils étaient le fait de sales barbares au long nez mais qui heureusement ne le sont pas puisque ce sont des jeunes divers qui y croient.

Cependant, une chose m’inquiète. L’histoire nous apprend que quand une communauté est très soudée, elle a tendance à se défendre par ses propres moyens. Donc, je suis un peu inquiet que le CPF remplace prochainement le chien dans mes jiaozi au porc.Adap

Quand il s’agit d’enchainer, je suis toujours partant

L’infâme Nicolas se demande ce que ses copains de drouâte pensent de ce questionnaire, voici mes réponses (et ça permet de faire un billet rapide en plus ce qui me sied bien là tout de suite).

1/ Pourquoi voter ?

Pour se sentir dégradé comme une fille qui sanglote en regardant les traces de rouge à lèvres qu’on l’a forcé à laisser sur la base d’un pénis.

2/ Qu’osez-vous transmettre à vos enfants, entre la politique et la religion ?

C’est bien une question de type de gauche ça… Comme s’il fallait laisser ses enfants libres de quoi que ce soit. Il faut tout transmettre à ses enfants. Le but de l’éducation doit être d’armer mentalement et intellectuellement les gamins aux horreurs de demain. C’est pour ça que j’organise des ateliers de vivisections sur petits mammifères vivants pour le Petit Mousse.Quand il sera plus grand, il fera ce qu’il voudra.

3/ Pourquoi Mélenchon pourrait-il gagner ?

Parce qu’on aurait versé un puissant zombificateur dans les réserves d’eau potable.

4/ Faut-il voter utile ou voter pour ses idées ?

Il faut adopter la stratégie de William F. Buckley et toujours voter pour le type le plus à droite avec une chance de gagner. Sinon, l’automutilation à coups de marteau à attendrir la viande c’est fun aussi.

5/ Es-tu favorable au droit de vote des étrangers aux élections locales ?

Non. On vote parce qu’on est citoyen d’un pays et que donc on peut être appelé à sacrifier sa vie pour lui.

6/ A quoi sert un blog en 2013 ?

A emmerder la presse et à ricaner sournoisement.

7/ Peut-on se fâcher pour des motifs politiques avec des très proches ?

Se fâcher oui, mais juste le temps de cuver. Contrairement à ce que pensent ces idiots de marxistes, tout n’est pas politique.

8/ Feriez-vous ce test à des Racailles de 11 ou 15 ans ?

Non, je leur ferai faire un test d’aptitude au vol catapulté avec atterrissage dans une fosse à purin très étroite et profonde.

9/ Avez-vous des limites à votre hostilité contre la peine de mort ?

Oui, tous les cas où elle devrait naturellement s’appliquer. La seule limite que je vois à la peine de mort est le pouvoir trop grand qu’elle donne à l’Etat. Sinon, la torture peut tout à fait se justifier aussi vu que le but de la justice n’est pas de réformer mais de punir.

10/ Le Mali, en vacances, c’est comment ?

Vu que le Mali est au sud de la Loire, il est sans doute habité par des arabes donc je ne vois pas pourquoi y aller en vacances.

11/ Si tu es féministe, ça t’emmerdes pas d’être un homme ?

Hahahahahahahaha. Je ne suis que modérément féministe. La religion de l’égalité entre tout et n’importe quoi n’est pas mon truc.

Et ensuite ?

Bon ben, que ceux que ça amuse continue la chaîne.