Archives quotidiennes : 6 février 2013

Journée mondiale contre l’excision

On nous rappelle fort à propos qu’aujourd’hui c’est la journée mondiale contre l’excision. Vous savez, ce truc de vrais sauvages qui consiste à découper à l’aide d’un caillou vaguement tranchant le clitoris de fillettes dans des conditions suboptimales d’hygiène et d’anesthésie.

D’abord les gens qui font ça sont des animaux et essayer de discuter avec eux rationnellement revient à tenter de tirer des tuyaux de thérapie (oh ! la belle allitération) de couple dans les aboiements d’un éléphant de mer regardant passer les super-tankers. Les salopards qui l’excusent au nom du relativisme culturel et du refus de la stigmatisation méritent d’être attachés nus au cul d’un cheval furieux qui les trainerait sur un lit de verre pilé et de merde.

Ensuite, ce n’est quand même pas très sympa pour les femmes.

Enfin, cette pratique devrait heurter tous les hommes dans leur virilité à eux qu’ils ont. En effet, un mâle se doit de faire jouir convenablement les femelles, les priver de jouissance est un truc de pervers narcissique tout juste bon à se faire enfiler des ananas les feuilles en premier.

Tout ça pour dire que l’excision, je suis plutôt contre.

Nouvelles de lectures

Venant de terminer L’Alésia de Brunaux je vais enfin pouvoir commencer la lecture de la France Orange Mécanique d’Obertone. Je vous dirai ce que j’en pense.

Finalement, ça ne me change pas tellement de la cure de Palahniuk (Snuff moyen, Choke surprenant et Survivor qui m’a laissé sur le cul) que je me suis octroyée au mois de janvier.

Jepartage avec vous lce court passage de l’épilogue d’Alésia qui me fait penser que Brunaux ne doit pas bien penser :

« Deux mille ans après l’évènement qui l’a fait entrer dans l’histoire, le mont Auxois connaît la paix sereine des cimetières militaires. On a construit à son pied un mémorial qui se veut, comme les temps l’exigent, centre d’interprétation. »

A part ça, dans le Politique Magazine (dont le site internet est tout pourri mais la version papier admirable) du mois de février vous trouverez un article sur la réaction dans l’internet avec des vrai morceaux du Pélicastre, de Xyr, d’Aristide, de Stag et de moi-même dedans. Achetez-le ou, même mieux, abonnez-vous. Ce n’est pas si souvent qu’on peut soutenir de la vraie presse de drouâte.