3 brèves pour le mardi 12

– Jegoun me livre à la vindicte populaire !

– Le Premier Ministre Egyptien explique aux citoyens que « les seins sales des femmes causent des diarrhées ». Vous savez qu’à une époque pas si lointaine comme Premier Ministre les Egyptiens se choisissaient (ou on choisissait pour eux, faut pas déconner non plus) un docteur en génie informatique par exemple… C’est beau le progrès.

– Un ami et néanmoins lecteur me faisait le reproche l’autre jour de ne plus être assez étonnant dans mes écrits. Je ne sais pas si c’est lié à son accoutumance ou si c’est objectivement vrai. Je vais essayer de me rattraper. Dans ce but, je le garde enfermé dans un placard depuis samedi et j’attends un grand orage pour le sacrifier au Grand Dieu Koala à l’aide d’un parapluie. Je sens que ça va être un travail épuisant et salissant mais c’est pour notre bien à tous les deux.

Advertisements

9 réponses à “3 brèves pour le mardi 12

  1. Pondre un billet sur l’Amiral Woland sans consacrer un petit paragraphe à la catapulte, je trouve ça mesquin.

  2. Service minimum, donc. Si cela vous suffit, tant mieux.

  3. On dirait qu’il devient intelligent, à force de fréquenter les réacs.
    Encore 20 ans et il vote à droite…voire pire.
    Ou il ne vote plus du tout.

  4. Il va finir par découvrir que les infâmes sont beaucoup plus accueillants que les gentils. Peut-être parce qu’is s’en foutent?

  5. Ce blog n’a pas un copyright mondial sur les photos de koalas ?

  6. Un BlackBerry …
    Pas de doute, il sait appuyer où cela fait mal, le bougre.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s