Archives quotidiennes : 14 février 2013

Certaines nouvelles sont trop belles pour être commentées

hogsback.jpg

Docteur Benoit et Mister Ratzinger?

Quand on est assez vieux pour avoir vécu quelques trucs et qu’on a la mémoire qui ne flanche pas encore comme les prévisions de croissance d’un gouvernement défoncé à l’acide calinique, on se rend compte que ceux qui causent dans le poste ne sont vraiment pas sérieux.

A l’époque de la mort de Jean-Paul II et de l’élection de Benoit XVI je vivais à la Nouvelle-Orléans et pourtant je me souviens très bien de ce qui était raconté à l’époque sur celui qui n’était encore que Joseph Ratzinger. C’était le « Panzerkardinal », un homme de fer que rien ne ferait changer de direction, un vrai dur tatoué avec du poil autour. Aujourd’hui, du même homme, on nous explique qu’il est timide comme une violette, borderline autiste, qu’il n’avait de toute façon pas la poigne pour s’imposer (ce qui est ironique de la part de quelqu’un qu’ils n’hésiteraient à décrire comme un onaniste compulsif s’ils le pouvaient).

Alors lequel est le vrai et comment suis-je supposé croire des gens aussi incohérents qu’un couple gay shooté à l’héroïne jusqu’au trognon et réclamant le droit de se reproduire alors même qu’il prend place dans la nacelle d’une catapulte orientée vers un champ de godemichés en gélatine ?

Mais à part ça ils sont le rempart de la démocratie… Elle est bien barrée la démocratie, tiens, avec un rempart offrant les mêmes capacités de résistance qu’un hymen dans une cave de citée de banlieue.