Mon passage chez Laurent Ruquier

Guten Morgen comme disait Itlaire (ça c’est juste pour faire plaisir à la meute que je tasse dans sa propre merde),

Moi, Laurent Obertone, je suis allé trainer mes guêtres dans l’antre de la pensée formatée et goguenarde passe que bon hein ce qui compte c’est que le message passe et il se trouve que Ruquier et sa bande d’utiles sont observés par plein de gens qui s’amusent de les voir balancer leurs excréments aux quatre coins des ondes hertziennes et essayer de s’auto-fellationner comme des singes en cage.

J’ai visionné l’émission en diagonale, c’était déjà assez pénible d’être là sans leur faire profiter de mon expertise en trachéotomie au stylo plume sans en plus revivre le tout dans son intégralité.

J’ai trouvé Ruquier relativement mesuré et je dois avouer comprendre le côté « on a besoin de savoir d’où vous parlez pour comprendre votre livre ». En effet, si Ruquier écrivait un bouquin sur le potage de couilles, je lui accorderais plus de crédit qu’à une lesbienne comme Aymeric Caron.Caron lui a été parfaitement odieux donc tout à fait dans son rôle de petit kapo dont le rôle est de vous rééduquer à la schlague aux joies de vivre dans un camp de la mort de la tolérance. Manque de bol pour lui, ses stagiaires non rémunérés avaient mal lu mon bouquin. Polony était très mal à l’aise ce qui est normal puisqu’elle sert de caution mal-pensante à l’émission sont trop y croire elle-même.

Le reste du plateau était manifestement composé de semi-déments qui avaient gagné à un tirage au sort le droit de montrer leurs vilaines bobines à la télé. Cependant, l’un d’entre eux, à l’air particulièrement atteint, m’a permis de placer un de mes meilleurs traits puisque quand il me demandait si tout ça ne ferait pas un peu le jeu du FN sur les bords je lui ai répondu que je faisais le jeu des victimes.

Après bon, avec les montages etc. il faut réaliser qu’on perd le contrôle de son image. S’il avait voulu ils auraient sans doute pu me montrer en train de mordre le cul d’El Attardé en faisant un salut nazi, donc je trouve que je m’en tire très honorablement. Ce sera encore mieux la prochaine fois car c’est petit à petit qu’on s’épaissit le cuir et qu’on apprend. Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ou nous laisse paraplégique et bonne nouvelle, je sens encore mes jambes et j’ai un braquemard comme un démonte-pneu à l’idée d’y retourner. Hasta la victoria qui sent des pieds !

Publicités

16 réponses à “Mon passage chez Laurent Ruquier

  1. Dur dur de supporter tant de vomissures! Difficile de garder son sang froid!! J’en ai tellement vu et entendu depuis des dizaines d’années que je n’ai plus de temps à perdre avec ces tarlouzes,métèques et franc mac !! Bronson, tu dors??

  2. Ce qui est formidable avec Caron c’est qu’il ne nie pas les chiffres. A la question d’Obertone « Niez vous que les français d’origine immigré soient sur-representés en matiere de délinquance ? » Caron ne dit pas non, il dit qu’on a pas le droit de le dire…

    Pour le reste Polony m’a fortement déçu. Elle est nettement moins courageuse que Zemmour des que le sujet est un peu tendu.

    Obertone, lui, a été plutot bon. Il a évité les embuches. Comte tenu de l’hostilité regnante.

    Moustapha El-Atrassi est un idiot fini.

    Les autres, des « artistes », des « comédiens » qui ne peuvent donc pas dire ce qu’ils pensent et qui restent confortablement installés dans leur petit monde ouaté plein de bisous.

  3. Bonjour Amiral, vous n’aimez sans doute pas les flatteries, mais je voulais vous dire bravo et merci pour oser parler du point de vue des victimes.
    Je rêve de Justice, je rêve d’un pouvoir qui protège les honnêtes citoyens, et vous êtes trop peu nombreux à prendre le parti des gens sans défense et sans assez d’argent pour quitter leur quartier de merde.
    Quant à l’autre trouduc’ de mousse ta chatte qui n’a pas arrêté d’aboyer, je me demande comment vous avez fait pour garder un certain flegme lorsque vous répondiez à Ruquier, tout en passant au travers de ses attaques.
    Je vous souhaite une bonne journée, et encore merci pour les victimes.

  4. Ah oui, j’ai aussi remarqué que souvent les gens voulaient vous applaudir mais n’osaient pas le faire. C’est grave à quel point notre société bien pensante a lissé les cerveaux. Si j’avais été dans le public, j’aurais été le con qui vous aurait applaudi à chacune de vos réponses! Juste pour emmerder Mousstachatte.

  5. Voilà où votre agressivité nous mène, vous mordez le cul du basané et hop ! déprogrammé de « Ce soir ou jamais » Taddeï tient à son fond de falzard et nous n’aurons pas le plaisir de vous revoir. Self control ! sabre de bois !

  6. Vous fûtes très bien, très utile, à la hauteur de nos attentes.
    Et vous racontez bien !
    Dites, vous avez eu peur de Ruru ? A un moment, j’ai cru qu’ils allaient nous faire débouler la Meurgault à l’improviste, ou la Mairesse, ou Gérard Miller ! Vous voyez, ça aurait pu être bien pire…
    Vous imaginez un Jonathan Lambert tout dégoulinant de saindoux qui aurait voulu vous embrasser sur la bouche ! J’étais prête à sauter dans le poste pour vous le dégommer, mais non, ils n’avaient pas pensé à ça. Alors on ne va pas le leur suggérer pour la prochaine fois !

    Et puis, vous avez de bien beaux yeux…

  7. Pingback: Ca, pour une bonne nouvelle, c’est une bonne nouvelle ! | La Mouette rieuse

  8. Quand j’entends parler Caron, j’ai envie d’envahir la Polony

  9. Il faut le comprendre aussi. A 15 ans il se vantait de mettre des coups de genoux dans la bouche d’une fille et de la traîner par les cheveux. En 2007 Anne Elisabeth Lemoine porte plainte contre lui pour coups et blessures alors qu’il se risquait à un hommage appuyé à Brel, « on ne me quitte pas ». Puis il est viré de chez Ruquier pour agression, verbale cette fois, contre une des assistantes de l’émission. Enfin il remue ciel et terre pour empêcher sa soeur de se faire inviter sur les plateaux télé. Et vou, vous dîtes que vous voulez faire le jeu des victimes. Il s’est senti rejeté. Allez, un peu de miséricorde, il a bien droit à une deuxième, pardon cinquième chance.

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s