Brèves du mercredi 6

– Donc ce cadavre de noyé boursouflé et tout pourri du communisme le plus ignoble de Chavaize a enfin cassé sa pipe. Je ne sais pas si c’est bien élégant de se réjouir de la mort de quelqu’un, mais ce qui est sûr c’est qu’entre son décanillage et celui d’Aiselles, on passe plutôt un bon début de mois de Mars.

– Ma proposition au gouvernement : soit vous coupez dans les dépenses, soit des ninjas prélèvent 20% de votre chair plus ou moins fraîche.

– Pour vous et moi, faire des économies c’est se désabonner de Canalsat (c’est un exemple, je préférerais avoir du diabète de type 2 que de donner un sou à ces empaffés de Canal). Pour le gouvernement, faire des économies c’est poursuivre son abonnement à Canalsat, s’abonner en plus au bouquet Orange, s’acheter une plus grosse télé mais finalement renoncer à louer un film en VOD une fois par an. Salopards.

– Reconnaissons un point positif à Chavez. En allant bouffer les pissenlits par la racine presque à la même date que Staline, il nous permet de trouver un bon moment dans l’année pour célébrer les salopes communistes mortes. Je me demande même si ça ne devrait pas devenir une fête officielle dans le calendrier catholique. En tous cas c’est ce que j’expliquais au hippie que je garde captif chez moi en lui administrant sa bastonnade matinale.

– J’aime beaucoup quand la modernité éclate dans sa folie la plus pure. Par exemple vous apprendrez en lisant ceci qu’un officier de police noir doit faire face à une plainte pour n’avoir pas enquêté sur des propos racistes proférés contre… lui-même. Dans notre monde, on se doit d’avoir la sensibilité d’une petite fille pleurant devant Bambi, sinon on vous écorche et on vous roule dans du sel pour vous l’apprendre.

Advertisements

82 réponses à “Brèves du mercredi 6

  1. Il est possible que je reprenne deux fois des nouilles aujourd’hui
    Pour le flic blaque poursuivi pour…. absence de poursuites, ça fleure bon le Kafka ( je n’ai pas dit le caca….)

  2. Eh bien moi, pour fêter ça de manière réjouissante et régressive, je vais me faire des coquillettes au jambon !

  3. Je suis triste pour le Venezuela, j’aimais bien ces trompettes atypiques pendant la coupe du monde 2010…

  4. Après Hessel et Chavez, que l’oeil de Sauron se tourne maintenant vers La Havane.

  5. Cretinus Alpestris

    Et quand est-ce que le destin anti-communiste va-t-il enfin s’en prendre à la France ?

    Passque le Vénézuela ou Cuba, on s’en tape un peu…

    • Chouannons contre la partitocratie et notre democrassouille ripoublicaine, pour la venue d’un caudillo en route….Cette fin de cycle s’accélère du fait de la nullité majuscule que nous subissons!

    • Vous souhaitez la mort de toute la classe politique française?
      Je vous trouve bien peu compatissant pour un neutre. Henri Dunant doit se retourner dans sa tombe.

      • Cretinus Alpestris

        Un jour ou l’autre, même Henri Dunant n’aurait vu aucune opposition à abréger les souffrances de ce grand malade qu’est la classe politique française.

        Les soins palliatifs, ça va un moment.

      • « Vous souhaitez la mort de toute la classe politique française? »

        Moi oui. Mais je préfèrerais les voir en prison.

    • Aristidovitch, quand je vois, en effet, les réactions de toute la classe politique FR à la mort de Chavez, je souhaite, en effet, la mort de toute la classe politique FR. (Tiens, remplacer « en effet » par « vraiment » pour un hommage à Dixie.)

      • Cretinus Alpestris

        Et vouloir la mort de zombies, ce n’est qu’un demi-péché.

      • Ca suffit maintenant, bandes de Nazis-ultra-libéraux à la graisse de phoque!
        Chavez était un grand homme, Mélenchon est son prophète et Dupont-Aignan son valet de pied.
        Gloire à eux au plus haut des cieux et mort au patrons-voyous qui affament les travailleurs, mangent des petits enfants et se font sucer par des femmes de ménages! (ah, non, merde, ça c’est les socialos…)
        Car nous en France, dont l’âme est l’égalité, nous n’avons qu’un seul ennemi, la finance!

  6. Se désabonner de Canal est bien la seule économie qui m’ait coûté.
    Ben oui, le top 14. Mais bon, c’est fait, il faut savoir tourner la page.

  7. « c’est se désabonner de Canalsat »
    Je veux bien vous obéir, mais ya qu’eux qui passent des westerns et des Clint !

  8. Avec le départ de ces hyènes puantes j’ai respiré quelques instants seulement un peu d’air frais! Malheureusement les voyoucrates des médias de notre Ripoublique Fromagère et bananière ont vite commencé leur déluge de mensonges….La caste chavezienne doit être balayé pour…..malheureusement ces pays ne tiennent que par des Caudillos à la sauce Salazar, humbles,religieux,ayant d’abord et AVANT TOUT L’OBSESSION DU BIEN COMMUN !! La prospérité ne vient que s’il y a la PAIX intérieure!!

  9. Robert Marchenoir

    Bruno Gollnisch aussi trouve des bons côtés à Chavez :

    http://www.gollnisch.com/2013/03/06/chavez-disparait-les-chretiens-syriens-aussi/

    En fait, il accuse Mélenchon de ne pas s’inspirer suffisamment de Chavez…

    Voilà donc un chef historique de l’esstrem’ drouâte française qui reproche à un communiste enragé de n’être pas suffisamment communiste…

    Ce Pays Est Foutu.

    • Vous avez vraiment votre grille personnelle de lecture, vous.
      Je comprends que vous n’aimiez pas ça, remarquez :
      « Oui, Chavez avait bien raison de douter des bienfaits des manœuvres des docteurs Folamour du Nouvel ordre mondial, notamment lorsque l’on voit les résultats de leurs agissements sur le sort des plus vieilles communautés chrétiennes de la planète. »
      Vous agissez comme Ruquier et ses bretteurs: ce n’est pas ce qui est dit qui compte, c’est celui qui le dit et qu’il faut abattre. Vous faites la même chose tout le temps.
      Chavez dénonçait l’intervention en Syrie, mais c’était Chavez, alors il avait forcément tort.
      Et vous faites la même chose avec Gollnish, qui est capable, lui, de voir du positif là où il est, fût-ce chez ce communiste de Chavez.
      Oui, je sais, vous allez me traiter de fonxionère communiste qui ne sait pas lire :lol:

  10. Un extrait de ce que dit Gollnish :
    « Imagine-t-on Chavez, chantre de la révolution bolivarienne, assimiler comme Mélenchon, le nationalisme au fascisme et faire de la lutte contre les nationaux son cheval de bataille ? »
    C’est reprocher à mélenchon de ne pas être assez communiste, ça ?
    Ou c’est reprocher à Chavez de ne pas être assez communiste ?

  11. Robert Marchenoir

    Carine, je reconnais que le texte de Gollnisch est un peu plus compliqué que « moi de droite » ou « moi de gauche », mais faites un effort.

    Il n’y a évidemment strictement rien de positif chez Chavez, mais cela ne m’étonne pas que vous lui trouviez des « bons côtés », tout comme Gollnisch.

    Chavez aurait soutenu les chrétiens de Syrie ? La bonne blague ! Chavez était l’allié d’Ahmadinejad, le Hitler musulman, dont la doctrine et l’action politique sont violemment hostiles aux chrétiens. Et ces derniers auraient besoin de Chavez pour se protéger contre les massacreurs musulmans ?

    La phrase de Gollnisch que vous citez reproche effectivement à Mélenchon de ne pas être suffisamment communiste, de ne pas être suffisamment Degauche. Tout son argument, dans ce billet de blog, consiste à reprocher à Mélenchon de s’aligner sur les positions de la gauche traditionnelle, laquelle, dit-il, est complice du capitalisme mondialisé dirigé par les Etats-Unis.

    Contrairement à Chavez, qui, lui, aurait eu une position korrecte en s’opposant à « l’Empire » américain et en défendant une ligne nationaliste.

    Une fois de plus, c’est la bonne vieille force politique rouge-brune, celle qui pleure des larmes de nostalgie à l’évocation de ce débile mental de Georges Marchais, qui, lui, au moins, s’opposait à l’immigration et défendait la Fraônce.

    Tout en étant le laquais des Soviétiques — mais ça, ça ne compte pas, n’est-ce pas ? Etre payé par l’URSS et obéir à ses ordres pour subvertir la société française, c’est être « patriote » !

  12. Robert Marchenoir

    D’ailleurs, Chavez n’était anti-américain que pour la galerie, que par démagogie.

    Car la seule raison pour laquelle Chavez a pu « faire du social » en pillant le pétrole du Vénézuela, c’est qu’il le vendait aux Etats-Unis !

    Par-devant, je crache sur l’Amérique, et par-derrière, j’accepte ses bons gros dollars pour financer l’assistanat de mon peuple, sans le moindrement tirer parti de la manne pétrolière pour développer mon économie, investir, préparer l’avenir et assurer la prospérité à long terme.

    La politique économique de Chavez, c’était la même que celle de Kadhafi : je suis assis sur un tas d’or que je n’ai rien fait pour construire ou mériter, je me l’approprie personnellement (la fortune du communiste Chavez est estimée à 2 milliards de dollars), je plonge les mains dedans pour distribuer quelques poignées de billets à mon peuple, et j’appelle ça une « grande politique sociale ».

    A l’issue du règne du pote à Mélenchon et à Gollnisch, le Vénézuela ne possède aucune industrie digne de ce nom, et importe la quasi-totalité des produits dont il a besoin, y compris… l’essence !

    Exactement comme son grand ami Ahmadinejad, qui est infoutu de raffiner sur place le pétrole que la nature lui a donné !

    Mais ça n’empêche pas certaines franges de l’esstrêm’ drouâte française de s’extasier sur la « fibre sociale » de ces dictateurs corrompus et incompétents, de faire l’éloge des « avantages sociaux » régnant dans ces pays qui font baver d’envie les gauchistes français, pourtant déjà bien gâtés en termes de droizaki.

    Combien de fois a-t-on lu qu’il ne fallait pas faire la guerre à Kadhafi, sous prétexte que l’électricité était gratuite en Libye, ou je ne sais quelle merveille socialiste dans ce genre ?

      • C’est une réponse à la Nicolas ça, Carine !

      • Là vous êtes vache, Coach. Qu’est-ce qu’elle vous a fait Carine?

      • Personne ne m’aime…

      • Plutôt que de faire une réponse à la Nicolas, je préfère faire une réponse à la Ivane.
        Je préfère, très largement :

        http://aumilieudesruines.blogspot.fr/2013/03/la-mort-dhugo-chavez.html

        Je ne saurais, ni ne pourrais, mieux dire.

      • C’est grotesque. Chavez était une pourriture coco qui a réussit l’exploit de maintenir son peuple dans une pauvreté crasse malgré des réserves de pétrole gigantesque. C’est tout. Si c’est une question d’émancipation, on devrait aussi aprécier khadafi et amin dada…

      • C’est votre avis.
        Ce n’est pas celui des Vénézuéliens.

      • C’est mon avis la « révolution bolivarienne »? Non, donc c’était un coco donc une pourriture. C’est mon avis que sa population est miséreuse alors qu’elle devrait jouir d’un niveau de vie norvégien? Non plus, c’est un fait. Les vénézuéliens le pleurent? La belle affaire, les russes ont pleuré Staline et les nord coréens le taré précédent…

      • Et je ne vois pas le rapport entre Khadafi et amin dada…
        Les Libyens ne vivaient pas mal sous K., même si c’était un horrible dictateur. Ils doivent en ch…er maintenant.
        Amin dada était un fou mégalomane et son peuple vivait sous la terreur et la misère. Rien à voir.
        On pense ce qu’on veut de Chavez, mais le comparer à ces mecs-là n’est pas possible.
        Et qu’on le veuille ou non, le niveau de vie des Vénézuéliens s’est amélioré, ce n’est pas contestable. Ils ont bénéficié, que cela nous fasse plaisir ou non, de l’argent du pétrole.

      • Voilà exactement pourquoi j’ai de plus en plus de mal à me forcer à répondre aux commentaires. Soit vous faites semblant de ne pas comprendre ce que j’ai écrit et ça me gonfle, soit vous ne comprenez vraiment pas et c’est encore pire.

        Alors je n’ai pas écrit que Chavez = Khadafi ou Amin Dada mais que si l’on doit juger un politique à l’aune de la pseudo indépendance de sont peuple, alors c’était des grands hommes. La même chose pourrait être dite de Ben Laden d’ailleurs.

        Ensuite dire du bien de Khadafi alors qu’il violait autant de femmes qu’il pouvait et qu’il faisait exécuter autant de mecs que possible me parait assez léger.

        Enfin, n’importe quel type un peu compétent et honnête aurait fait 1000000000000000000000000000 de fois plus pour son pays avec tout ce blé du pétrole. Je ne parle même pas de l’enrichissement perso de Chavez estimé à 2 milliards, ce serait vulgaire.

        Le fait que les dirigeants français soient des merdes ne dédouane absolument pas ceux des autres pays. Surtout quand ce sont des pourritures communistes.

  13. A ce monde trop coloré voici donc mon anti-racaille selon la méthode Bronson: http://www.dailymotion.com/video/xkm9nb_la-methode-bronson_people

  14. Robert Marchenoir

    Les Libyens ne vivaient pas mal sous K.

    Vous avez oublié la contamination massive par le SIDA dans les hôpitaux libyens. Pour masquer l’incompétence de ses médecins, Kadhafi a emprisonné les infirmières bulgares et leur a mis ça sur le dos.

    Ils ont bénéficié, que cela nous fasse plaisir ou non, de l’argent du pétrole.

    Chavez n’y est pour rien. Un singe savant aurait aussi « fait bénéficier les Vénézuéliens de l’argent du pétrole ». Un bon dirigeant profite de l’argent du pétrole pour développer son pays. Ce que n’a pas fait Chavez.

    Contrairement à ce que pensent les socialistes, la compétence professionnelle d’un chef d’Etat ne consiste pas à prendre des brassées de billets de banque sur l’arbre à billets qui pousse dans le parc du palais, puis à les jeter à ses sujets.

    Ca, c’est ce que font les dirigeants français. Ce n’est pas un modèle.

    Mais on comprend pourquoi des générations de Français élevés dans cette croyance admirent Chavez.

  15. Les Français sont surtout habitués à ce que leurs zélites piquent le produit de leur travail et s’enrichissent par la politique.
    Les Vénézuéliens ont la chance d’avoir une manne naturelle et d’en profiter. 1 centime d’euro le litre d’essence… Imaginez que nous ayions cette même manne en France, il y a fort à parier que nous ne pourrions bénéficier de ces prix-là, car nous serions asphyxiés de taxes quand même.
    Il y a dirigeants et saloperies.
    Nous avons les seconds.
    Je ne dis pas que Chavez n’a que de bons côtés. C’était un populiste plus qu’un communiste, et comme dit Ivane, les réacs ici voudraient un populisme sans le peuple…
    Pas facile à avoir.

  16. En France, s’il y avait une découverte qui rendait possible le fonctionnement du moteur à l’eau de mer, vous auriez des sociétés qui se créeraient pour vous vendre l’eau de mer, avec taxes …
    Quand quelqu’un essaie de faire autrement pour le bien de son peuple, moi je le salue.

  17. « Vous avez oublié la contamination massive par le SIDA dans les hôpitaux libyens. »
    parce que vous ne l’avez pas eu, ça, en France ?
    Et le sang contaminé ? Et les » responsables pas coupables » ? Et Fabius qui est toujours là ? Et Aubry et l’amiante ?
    Et les femmes qui accouchent dans leur voiture, avec mort du bébé, parce qu’on a fermé la maternité du coin ?
    Et celles qu’on refuse alors qu’elles sont sur le point d’accoucher ?

    Nous sommes arrivés quasiment (mais le quasiment compte, je vous le concède) au même niveau que les pays du tiers-monde. Et nous allons vivre une généralisation du quart-monde ici même…

  18. Robert Marchenoir

    Non, Carine. Vous faites des mamalgams. Aucun président français n’a pris en otage des infirmières algériennes exerçant à l’Assistance publique, et ne les a fait condamner à mort pour maquiller ses responsabilités dans un scandale sanitaire. Ni Hollande, ni Sarkozy, ni Chirac, ni Giscard n’ont exigé de rançon de l’Algérie en échange de la vie sauve pour ses infirmières.

    QUAND le Sida est arrivé dans les hôpitaux libyens, on savait parfaitement l’éviter. QUAND le sang contaminé est arrivé en France, l’état de la science était beaucoup moins certain.

    Il n’y a aucun mérite à vendre l’essence à vil prix dans un pays producteur de pétrole. Je vous signale que c’est exactement la même chose en Arabie Saoudite. Vous nous faites l’éloge du grand lider ben Saoud, Carine ?

    Vous oubliez un autre pays producteur de pétrole où l’essence était très bon marché, jusqu’à une époque récente : les Etats-Unis. Vous nous faites l’éloge du capitalisme américain, Carine ?

    LA femme (et non les femmes) qui perd son bébé dans sa voiture, c’est normal. Shit happens. Ca n’arriverait pas si les cruches nourries au biberon de l’Etat-mamma n’exigeaient pas d’accoucher dans des hôpitaux ultra-perfectionnés parce que rien n’est assez bon pour elles, et admettaient qu’on peut parfaitement accoucher chez soi dans de nombreux cas, comme on l’a toujours fait, et comme on le fait aujourd’hui en Allemagne, pays notoirement sous-développé comme vous le savez.

    Mais j’ai la nette impression que les faits, vous vous en foutez. Je pourrais vous réciter l’encyclopédie que ça ne changerait rien à rien.

  19. Robert Marchenoir

    Maintenant, si vous préférez aller vivre en Libye, personne ne vous retient. C’est curieux, parce que même du temps de l’estimable Kadhafi, qui faisait tant de bien à son peuple, je n’ai pas vu beaucoup de Français chercher à émigrer en Libye.

    En revanche, j’ai vu beaucoup d’Africains chercher à passer de Libye en France.

    Et j’ai vu beaucoup de Français chercher à émigrer en Angleterre, en Suisse, aux Etats-Unis, en Australie… tous pays horriblement capitalistes, ultra-libéraux et anglo-saxons.

    En revanche, je n’ai vu aucun Français chercher à émigrer au Vénézuéla. Même avec l’essence à 1 centime.

    Comment se fesse ?

  20. Mais évidemment, Robert !
    je n’ai jamais dit que le père Khad était un moine ascète exemple de morale aux yeux du monde !
    C’était une vermine, mais une vermine qui contenait ses enverminés. Ce n’était pas un mince mérite, comme vous le faites remarquer plus loin. Cela faisait d’ailleurs partie de son chantage. Allez comprendre pourquoi on en a voulu, de ses enverminés…
    Non, merci, je n’avais pas envie d’aller même en vacances en Libye du temps de Khad, c’est pas maintenant que j’irais y traîner mes guêtres…
    Je ne suis pas amateuse/trice de voyages au Moyen-Orient, ni-même au sud proche de la Méditerranée. D’ailleurs, en ce moment-même, il y a une émission que je ne loupe jamais d’habitude, qui s’appelle « échappées belles  » et que je zappe now parce que devinez où ils nous emmènent ?

    Bon, je réponds en vrac :
    Si ! Quand l’affaire du sang conyaminé a éclaté en France, on savait qu’il y avait des risques. mais on a voulu faire des économies en omettant de le chauffer. Ils savaient ! Si les politiques ne savaient pas, après tout, pourquoi des dirigeants politiques seraient au courant, n’est-ce pas, les dirigeants de l’ESF savaient, eux. Vous donnez votre sang bénévolement, l’ESF le revend, très cher, et ce n’est pas une raison pour que, à l’époque, on vous file un sang au-dessus de toute possibilité de contamination. Et l’ESF dépend quand même directement du Ministère de la santé, non ?
    On n’est pas dirigés par des vermines ?

    On n’a pas condamné d’infirmières, en France, on a juste condamné des transfusés, et sinon, dans le personnel médical ou politique, on n’a condamné personne, à ma connaissance. je me trompe peut-être.
    On n’a pas condamné de bouc émissaire, c’est déjà ça. On est tellement habitués à condamner les lampistes, dans notre beau pays…

    « Ni Hollande, ni Sarkozy, ni Chirac, ni Giscard n’ont exigé de rançon de l’Algérie en échange de la vie sauve pour ses infirmières. »
    Certes ! Nous, on aurait plutôt tendance à les payer les rançons. Je ne dis pas qu’il ne faut jamais les payer, je ne suis rien moi pour décider de ça, et personne de ma famille n’est otage… mais bon, si on était un peu plus respectés et si les vermines savaient qu’on ne va pas payer, on aurait ptet moins de prises d’otages. mais c’est juste un avis, et j’en parle à l’aise, n’ayant personne aux mains des islamistes…Je comprends les familles qui souffrent…

    Le prix de l’essence aux Zétats : bin oui, je sais ! Il y a une ou deux décennies, nos isles bénéficiaient aussi de tarifs spécialement bas, parce que l’essence venait justement du Vénézuéla et des Zétats. Et depuis une ou deux décennies donc, elle vient toujours de la même provenance, mais elle coûte plus cher qu’en France métropolitaine ! Au secours Lurel et taubira ! Qu’en dites-vous ? Lurel peut toujours faire l’éloge de Chavez, l’essence chez lui coûte encore plus cher qu’ici. Entubage à tous les étages…Et c’est pas Chavez qui a augmenté ses tarifs. Suivez Total QLCLP ! Bin je ne sais pas comment il a fait, Chavez, mais il a fait en sorte de ne pas filer le pactole à Total.

  21. Robert Marchenoir

    Pourquoi l’essence est-elle chère en France, à votre avis, Carine ?

  22. Merci pour les cruches qui préfèrent faire naître leur enfant en toute sécurité.
    Vous êtes sans doute partisan pour votre femme ou votre fille de la méthode amazonienne: on s’accroche à une branche basse, on écarte les jambes et ça sort tout seul. On y retourne remarquez, ne soyez pas impatient ! De plus en plus de femmes veulent accoucher chez elles ! Sisi !
    Ce qui ne manquera pas de faire remonter la courbe des morts de nouveaux-nés, n’en doutons pas. celles qui veulent ça sont des babas écolos qui veulent remouer avec les vieilles méthodes. Laissons-les faire. Ca fera de la place pour nos sahariennes dans les hostos…

    Non, je dis bien LES femmes qui ont perdu leur bébé pendant le trajet…parce qu’on ferme des maternités. Mais je comprends que vous vous en foutiez, ça coûte cher à l’Etat les maternités…

    « QUAND le Sida est arrivé dans les hôpitaux libyens, on savait parfaitement l’éviter »
    mais bien sûr ! J’ai entendu des élèves discuter et se vanter « moi, je suis musulman, Alla me protège… » Je ne les détrompe pas, remarquez, parce que j’ai mauvais fond, comme dirait Pakounta ^^

    Pour l’émigration, j’hésite… Ce que je lis des Zétats et du Canada ne m’incite guère à sauter le pas.

    J’ai une ou deux idées, mais je veux pas qu’il y ait foule ^^
    Hein, Coach !

  23. Coach TOUS les pays d’Amérique centrale et du Sud sont hyper dangereux.
    Taubira devrait s’occuper de la Guyane et de son indicible nsécurité au lieu de vouloir vider les prisons d’ici.
    Le danger est partout. Je ne parle même pas des bébêtes hein, mais des humains. Déjà, quand vous traverez une route, vaut mieux vous signer avant. Vous n’êtes pas certains d’arriver de l’autre côté. de la route, je veux dire. Ils ont tous des 4X4 de boeufs et ne savent pas les conduire, ils ne respectent rien, ni militation de vitesse, si feux (quand ils fonctionnent…), ni priorité, rien… Ils foncent sur les piétons, sur les vélos, sur les vieux qui traversent. L’horreur !
    Et c’est la France, hein !
    Alors les autres pays…
    Toutes les maisons, les apparts, sont hyper sécurisés, avec des grosses grilles. Il y a une émigration galopante, venue de tous les côtés, surtout maintenant qu’il y a un pont entre la Guyane et le Brésil…ais sur les fleuves aussi… une passoire.
    Et devinez qui est prioritaire partout ? Pour le logement, l’emploi ?
    Très bien, vous avez deviné.
    Je ne connais pas le Vénézuéla, je connais Trinidad, à côté (15 kms à vol d’oiseau), riche de pétrole aussi. Très beau pays, magnifique, population mixte, 25% d’Indiens, 5% de Blancs et le reste de Noirs et des Chinois aussi. Ce sont les Indiens bosseurs qui tiennent l’économie, le pouvoir politique est partagé à peu près. Le sport national : le rapt des enfants indiens dont les parents sont supposés riches, parce qu’ils sont indiens…Donc ils paient, ou pas quand ils ne peuvent pas. Ce paradis naturel est devenu un enfer à cause de cette criminalité.

    Donc c’est toute la région qui est infernale…Pas vraiment la faute de Chavez.

    • M’engueulez-pas ! Je ne citais qu’un témoignage, moi, vous savez, les voyages, le dépaysement, l’exotisme, j’ai tout ça sous mon balcon.

  24. Ouahh j’ai fait plein de fautes de frappe.
    Si vous arrivez à lire…

  25. Robert Marchenoir

    On ne peut pas discuter avec vous, Carine. On devrait retirer le droit de vote aux femmes. Désolé. C’est une connerie de vous l’avoir accordé. Et d’ailleurs, le pays qui a résisté le plus longtemps, c’est la Suisse. Ce qui prouve bien que les Suisses sont plus raisonnables que les autres. Il y a des femmes qui ont milité pour refuser le droit de vote en Suisse.

    • Et bien, mais je vous remercie, cher Robert.
      Moi qui vous estimais…

      • Robert Marchenoir

        Ah, mais moi aussi je vous estime beaucoup, chère Carine, juste pas pour la politique. Chacun son domaine. Les hommes au fumoir en train de discuter politique, les femmes à la cuisine en train de faire la vaisselle. C’est ça l’ordre du monde, non ?

        Otez-moi d’un doute, vous êtes bien réac, non ? Vous n’êtes pas une affreuse gauchiste ? Bon, ben alors ?

      • Je vous prierai de ne plus m’adresser la parole à l’avenir chez Monsieur.
        Et votre cendrier, veuillez le vider vous-même.
        Et ne laissez aucun cendre sur mon parquet, ou je vous le fais nettoyer à quatre pattes, à la brosse à dent.
        Et la vaisselle, voyez-vous, mon maigre salaire de fonxionère m’a quand même permis de m’acheter une machine pour la faire.
        Et argument suprême, je vous emmerde.

        Purée, vous seriez devant moi, je vous ferais passer votre envie de vous foutre de moi. Vous auriez les joues rouges, les côtes cassées et le nez éclaté, très cher Robert.

  26. Il faut créer un parti pour retirer le droit de vote
    -aux femmes
    -aux débiles mentaux
    -aux Robert Marchenoir

  27. pas chez Monsieur, évidemment !
    Vous aviez traduit, « cher Monsieur »

  28. Marchenoir, voici pour vous !

    Plus criminel que Barrabas
    Cornu comme les mauvais anges
    Quel Belzébuth es-tu là-bas
    Nourri d’immondice et de fange
    Nous n’irons pas à tes sabbats

    Poisson pourri de Salonique
    Long collier des sommeils affreux
    D’yeux arrachés à coup de pique
    Ta mère fit un pet foireux
    Et tu naquis de sa colique

    Bourreau de Podolie Amant
    Des plaies des ulcères des croûtes
    Groin de cochon cul de jument
    Tes richesses garde-les toutes
    Pour payer tes médicaments

    C’est du Apollinaire, vous plaignez pas !

  29. Robert Marchenoir

    Avec les gauchistes, on en arrive toujours à la violence.

  30. Robert Marchenoir

    Je vais vous prouver que j’ai raison, Carine : quand un homme vous annonce en public qu’il va vous enculer, cela vous amuse follement.

    Quand un homme vous annonce en public (après plusieurs tentatives) qu’il ne peut avoir de discussion sérieuse avec vous, vous vous mettez en colère.

    • Ah oui ?
      Où avez-vous vu que ça m’amuse, les délires de Gato ? Mais vous êtes fou ou con ?
      J’essaie de lui dire de stopper ses élucubrations. J’ai besoin de lui aboyer dessus ? Il était visiblement en état second et vous voulez que je fasse quoi ? Que je joue les femen ?
      Pour lui dire d’arrêter, je pense ne pas avoir besoin de me fâcher ou d’être violente, car je sais qu’il plaisante, même si je trouve ça de mauvais goût. C’est hélas sa manière quand il se met à délirer. Ce n’est pas pour ça que je vais me fâcher ! Vous sortez de temps en temps ? Vous entendez des humains parler ?
      Pour qui me prenez-vous ? Pour une fille de bastringue ?
      Putain mais vous commencez franchement à m’énerver, là.
      Jusqu’à maintenant, je plaisantais, mais vous manquez tellement d’humour que c’est peine perdue.
      Vous êtes vraiment un triste mec et un mec triste.
      Jusqu’à ce soir, je pensais qu’on pouvait se parler, je vois que ce n’est pas possible.
      Allez vous faire voir et foutez-moi la paix.
      Je vous estimais et vous considérais comme un interlocuteur valable, au-delà de nos désaccords. Vous avez des idées fixes, c’est votre droit.
      C’est dommage, parce que par ailleurs, je suis de ceux/celles qui apprécient certaines de vos sorties. Ou qui appréciaient, parce que c’est bien fini, vous ne m’amusez plus.
      Et vous êtes tellement détestable par ailleurs que vous gâchez ce qui peut être gardé de vous.
      Donc allez brûler en enfer et oubliez jusqu’à mon nom, imbécile !

  31. En outre, si je devais m’offusquer de ce qui se dit sur un clavier…
    Ce que vous êtes bête alors !

  32. Ben alors, moi qui n’intervenais plus pour éviter les esclandres et pour ne pas « pourrir » l’ambiance du blog par des polémiques de plus en plus dures avec certain commentateur… je m’aperçois qu’il règne ici un esprit de franche camaraderie et de respect mutuel ! (lol). Toussa pour vous dire Carine, que je lis toujours avec une assiduité sans faille vos billets (ainsi que ceux de Dixie), mais, malheureusement, je dois avouer que mon pessimisme qui a fâché ne s’est pas amélioré depuis, alors je reste coi !
    Amitiés. Gilles

  33. Euh… Je sais que je suis sur le blog de « AmiralWoland », et non sur celui de la « Mouette rieuse » (j’ai fait un effort pour ne pas être trop distrait !) Je vous ai « interpellée par réflexe, estimant que , vu vos interventions, ici, vous faisiez partie de la maison. Je vous remercie de considérer que ce petit post devait être, en fait publié sur votre blog et prie donc, le cas échéant, « l’Amiral » de pardonner mon incongruité.
    Gilles

  34. Pingback: Le soir où Marchenoir m’a renvoyée dans ma cuisine… | La Mouette rieuse

  35. Pingback: Le jour où nous joindrons notre nationalisme aux leurs…(1) | La Mouette rieuse

à votre humble avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s